Retour sur le concert Jurassic Park de l’OVMF

C’est difficile à croire, mais le film Jurassic Park fête cette année son 25e anniversaire. Afin de célébrer cet événement, l’Orchestre à Vents de Musiques de Films (OVMF) a offert aux amateurs de trames sonores et de John Williams en particulier un fabuleux concert sur la musique du film. La soirée a été parsemée des thèmes bien connus des deux premiers films de la franchise, entrecoupés de quelques titres provenant du jeu vidéo The Lost World et du film de 2015, Jurassic World.

Plusieurs membres de l'orchestre étaient déguisés pour l'occasion
Certains membres de l’orchestre étaient déguisés pour l’occasion, comme la section des trombones et des tubas qui arboraient des casques aux couleurs de la franchise.

L’orchestre, composé de musiciens bénévoles et passionnés sous la direction du très énergique et sympathique Jocelyn Leblanc, y est allé en force dès le départ avec le thème principal de The Lost World : Jurassic Park, le deuxième film dans la série. Moins connu que celui du premier film, le thème de The Lost World est plus sombre et mystérieux, à l’image du long-métrage. Ensuite, la pièce Welcome to Jurassic Park a été jouée, tirée du premier film. Ce morceau accompagne les professeurs Grant et Satler alors qu’ils rencontrent les dinosaures pour la première fois. La pièce suivante provenait de la trame sonore du jeu vidéo The Lost World, sorti sur la console PlayStation en 1997. Fait intéressant, elle a été composée par Michael Giacchino qui était alors jeune et inconnu. M. Giacchino a par la suite composé la trame sonore de nombreux long-métrages comme Star Trek, Rogue One et les deux derniers films de la franchise Jurassic Park, Jurassic World et Jurassic World : Fallen Kingdom qui prendra l’affiche le 22 juin.

Le compositeur légendaire John Williams a été mis à l’honneur pour le reste de la première partie du concert. Les pièces Mr DNA, qui accompagne la séquence où l’on apprend comment les scientifiques ont ramené les dinosaures à la vie, The Hunt, une pièce agressive à saveur tribale provenant du deuxième film et T-Rex Rescue and Finale, où les héros sont pourchassés par les vélociraptors avant d’être sauvés par le T-Rex, ont tenu l’auditoire en haleine.

Un T-Rex à la tête de l'orchestre? Incroyable!
Au début de la deuxième partie, un T-Rex s’est déclaré chef-d’orchestre. Le résultat a été… discutable…

Après un court entracte, le chef d’orchestre a été brièvement remplacé par un T-Rex qui a manié la baguette avec un peu trop d’enthousiasme avant que Jocelyn Leblanc ne refasse apparition. La première pièce de la deuxième partie est sans doute celle qui est la plus associée à la franchise, Journey to the Island. Dans le film, elle accompagne les héros à bord de leur hélicoptère alors qu’ils arrivent à Isla Nublar. Ensuite, retour aux sons de la jungle et au rythme tribal alors que l’orchestre entamait la pièce Rescuing Sarah. La section des percussions s’en est donné à coeur joie dans une pièce survoltée. My Friend, the Brachiosaurus, un morceau calme, a par la suite été joué. Cette pièce accompagne la scène où professeur Grant et les enfants se réveillent dans un arbre alors qu’un brachiosaure est en train de grignoter les feuilles autour d’eux.

John Williams a été délaissé quelques instants, le temps pour l’orchestre de faire un medley des thèmes du film Jurassic World composés par Michael Giacchino. Le directeur musical a demandé à l’auditoire de porter attention à un thème qui avait été composé pour la trame sonore du jeu vidéo joué précédemment et qui a été introduit dans la musique du film presque 18 ans plus tard. Enfin, le concert s’est terminé par la pièce Visitor in San Diego, provenant de la trame sonore de The Lost World, où un tyrannosaure est en liberté dans les rues de la ville. Un excellent choix pour clore le spectacle, car la pièce se termine sur un superbe crescendo. Cependant, la foule n’est a pas eu assez. L’orchestre et son chef ont donc offert un petit bonus en interprétant la pièce principale du film Solo : A Star Wars Story (notre critique), un thème composé par le maestro mis à l’honneur ce soir-là, John Williams.

Le concert Jurassic Park a offert une merveilleuse clôture à la saison 2017-2018 de l’OVMF. Les concerts pour la prochaine année ont déjà été annoncés et les billets sont en vente sur le site de l’orchestre. Aussi, si par chance vous êtes un musicien et que vous souhaitez faire partie de l’organisme, l’OVMF est présentement en recrutement pour un deuxième orchestre. Si vous disposez d’une jolie voix, la chorale de l’orchestre est également à la recherche de talents.

Site officiel de l’OVMF

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Un premier concert Final Fantasy XIV en sol nord-américain !

Tout amateur de Final Fantasy XIV le sait, la trame sonore du jeu est phénoménale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *