Black Mirror – Continuer de réfléchir sur notre avenir

Il fait trop froid pour sortir ? Ça tombe bien, Black Mirror est enfin de retour avec sa quatrième saison. La série est disponible depuis la semaine dernière sur Netflix. J’avais vraiment hâte !

La plupart d’entre vous connaissent déjà la série puisqu’elle possède une place très particulière dans la culture geek. Sortie en 2011 et diffusée originalement sur Channel 4, c’est Netflix qui reprend les rênes en 2016 pour la saison 3. Le créateur, Charlie Brooker (Dead Set) est non seulement scénariste, animateur mais aussi journaliste. Il est d’ailleurs toujours scénariste principal pour Black Mirror et il a travaillé sur tous les épisodes de cette nouvelle saison. Alors pour les nouveaux adeptes (parce que oui, vous allez forcement être adeptes), chaque épisode est complètement indépendant et raconte une histoire différente. Pour plus d’infos sur le concept, vous pouvez lire notre article sur le retour de la série. Allez, on se lance dans la saison 4 !

Paul G. Raymond (Kabir Dudani), Michaela Coel (Shania), Milanka Brooks (Elena Tulaska), Jesse Plemons (Robert Daly), Jimmi Simpson (Walton), Cristin Milioti (Nanette Cole) et Osy Ikhile (Nate Parker) dans l’épisode « USS CALLISTER » de « BLACK MIRROR ». Photo : Jonathan Prime. ©Netflix

 

USS Callister

Réalisé par Toby Haynes (Jonathan Strange & Mr Norrell)

L’épisode met en scène un jeu en ligne appelé Infinity, rien de nouveau pour le moment. Par contre, vous pouvez rentrer dans le jeu grâce à une nouvelle technologie. Un petit gadget que vous posez sur votre tempe et qui permet une vraie immersion. Le créateur du jeu, Robert Daly, peu aimé de ses collègues et constamment rabaissé par son partenaire, Walton, a crée une version personnalisée d’Infinity juste pour lui. Basée sur sa série télé préférée, USS Callister, une parodie assumée de Star Trek, il s’invente une nouvelle vie où il est capitaine du vaisseau. On retrouve dans son équipage toutes les personnes qui l’entourent au travail mais leurs personnalités semblent légèrement différentes. Arrive une nouvelle recrue…

Arkange

Réalisé par Jodie Foster (Le Silence des agneaux)

Scénario très classique pour Black Mirror puisqu’on a une nouvelle technologie en essai et l’on sait très bien depuis le tout début que ça ne peut pas bien finir. Arkange est un système qui permet de surveiller et protéger votre enfant, de toujours savoir où il se trouve. Marie, une mère célibataire, élève sa fille Sara avec l’aide du grand-père. Un jour, au parc, Sara disparaît. Bien entendu, c’est la panique, mais l’enfant est vite retrouvée. La petite fille a suivi un chat… Marie décide alors d’investir dans une toute nouvelle technologie : Arkange. Encore à l’étape du test, celle-ci permet grâce à une puce et une tablette de surveiller votre enfant. Votre tablette est seulement reliée à la puce de votre enfant. Vous pouvez ainsi savoir où il est en tout temps, mais aussi voir à travers ses yeux et surveiller son état de santé (manque de vitamines, battements de coeur…). Encore mieux, vous pouvez le protéger puisqu’un filtre est disponible qui permet de couper ce qui pourrait stresser l’enfant en bloquant le son et en rendant floue la vision. On va donc suivre Marie et Sara, alors que cette dernière grandit.

Crocodile

Réalisé par John Hillcoat (Lawless)

L’histoire se passe en Islande et commence avec un couple, Rob et Mia qui rentrent d’une fête. Sur le chemin de retour, ils renversent un cycliste sur la route, le tuant sur le coup. Terrifiés par ce qui pourrait lui arriver, le conducteur parvient à convaincre sa compagne de jeter le corps dans le lac pour le faire disparaître. On bascule ensuite une quinzaine d’année plus tard, Mia est maintenant une célèbre architecte avec une famille. Lors d’un voyage pour le travail, Rob vient la trouver dans sa chambre d’hôtel. Il est maintenant sobre et toujours rongé par les remords. Pour Mia, c’est le début de la descente aux enfers. En parallèle, on suit Shazia Akhand qui travaille pour une compagnie d’assurance. Elle utilise un appareil qui permet de voir les souvenirs des gens, un « Recaller » et ainsi avoir des détails sur les accidents. Vous devinez la suite ?

Georgina Campbell (Amy) et Joe Cole (Frank) dans l’épisode « HANG THE DJ » de « BLACK MIRROR ». Photo : Jonathan Prime. ©Netflix

 

Hang The DJ

Réalisé par Timothy Van Patten (Boardwalk Empire)

Qu’est-ce qui se passerait si Tinder devenait votre coach amoureux ? Dans le quatrième épisode, nous sommes projetés dans un monde où les gens font confiance à une intelligence artificielle pour guider leur relation amoureuse. Lorsque vous commencez le programme, toutes vos informations sont recueillies par votre « Coach« . Il va vous assigner des partenaires avec une date d’expiration pour chaque relation, jusqu’au moment où il aura assez de données pour trouver votre âme soeur. Amy et Frank vont se rencontrer lors de leur première relation avec Coach, le rendez-vous se passe plutôt bien mais leur relation est seulement de 12 heures. Ils n’ont donc pas le choix de se séparer et de poursuivre le programme. S’ensuivent plusieurs relations plus ou moins agréables. Le problème c’est que même si vous n’êtes pas heureux avec votre partenaire, vous devez rester puisque l’intelligence artificielle enregistre et utilise vos réactions pour calculer qui est votre âme soeur. Ayez confiance…

Metalhead

Réalisé par David Slade (American Gods)

Avec une ambiance un peu post-apocalyptique, le traitement noir et blanc donne un style particulier à l’épisode, Metalhead nous plonge dans une course poursuite. Bella essaye d’échapper à un « chien ». Des petits robots, créés on ne sait pas trop pourquoi, qui semblent avoir pour mission de traquer et tuer les humains. L’histoire reste assez floue sur l’apparition de ces chiens et leur fonction première. Est-ce qu’ils doivent protéger ? Surveiller ? Tout ce qu’on sait, c’est que si Bella veut survivre et rejoindre son groupe, elle n’aura pas le choix de semer ou détruire le robot.

Black Museum

Réalisé par Colm McCarthy (Peaky Blinders)

Une jeune fille, Nish, s’arrête pour faire recharger sa voiture (avec une panneau solaire s’il vous plaît !) et décide de visiter l’attraction du coin en attendant. Bienvenue au Black Museum, un musée de crimes dans la plus pure tradition fin 19e siècle. Surprise, on retrouve plein d’artefacts que l’on connaît, beaucoup sont tirés de cette saison mais on en reconnaît aussi certains des anciennes. C’est la chasse à l’oeuf de Pâques ! Revenons à l’histoire, Rolo Haynes, le propriétaire des lieux, accueille Nish et lui fait visiter le musée en racontant les histoires liées à certains des objets. Tirées de son passé, elles mettent toutes en avant une technologie sur le transfert d’émotions ou de conscience, et bien sûr la fin n’est jamais très joyeuse. Arrive l’attraction principale, mais ce n’est pas ce qu’on croit…

Rosemarie Dewitt (Marie) et Aniya Hodge (Sara) dans l’épisode « ARKANGE » de « BLACK MIRROR ». Photo : Christos Kalohoridis. ©Netflix

Toujours une des meilleures séries de science-fiction

Savoureuse et dérangeante, Black Mirror revient en force. Si les épisodes ne sont pas tous égaux, la saison en générale est très bonne. Comme d’habitude, on va éviter le « divulgâchage », donc je vais rester générale dans mon avis. J’ai beaucoup aimé, je l’ai trouvé un peu plus près des deux premières saisons. À part pour le dernier épisode où l’on devine une partie du punch final, les fins sont toutes surprenantes. Côté plus technique, la série est toujours aussi bien réalisée. Tous les épisodes possèdent une ambiance angoissante, chacun à leur façon. Seul Metalhead détonne vraiment. En plus de l’histoire assez différente, le traitement noir et blanc en fait un épisode à part. Même si je l’ai apprécié, il fait un peu ovni au milieu de la saison. Bien sûr, le casting est toujours sans fautes, les acteurs sont tous excellents dans leur rôle. Particulièrement Cristin Milioti dans USS Callister qui est magnifique.

Black Mirror reste l’un de mes coups de coeur. C’est comme un recueil de nouvelles d’anticipation de l’âge d’or. Chaque épisode est un petit film en soi. Lorsque l’histoire commence, on a toujours un moment de déroute, on ne sait pas trop où on s’en va, puisque c’est toujours un nouveau monde. Du moins, c’est l’impression qu’on avait pour les premières saisons, mais avec le dernier épisode il semblerait que l’on soit dans un seul univers partagé. Je ne suis pas encore sûre de savoir ce que j’en pense. Si l’idée est intéressante et promet de belles possibilités, j’aimais bien que chaque histoire soit complètement indépendante. On verra bien ce que le futur nous réserve !

Quel épisode avez-vous préféré ?

Bonne nouvelle ! Black Mirror est renouvelée pour une nouvelle saison, heureusement en attendant on peut revoir la série au complet.

Netflix | Page Facebook

Black Mirror saison 4

Performance des acteurs
Scénario
Photo, ambiance, effets spéciaux
Musique

À voir absolument !

Une très bonne saison d'une des meilleures séries de science-fiction.

User Rating : Be the first one !

À propos de Virginie Mont-Reynaud

Grande lectrice depuis toujours, je suis un peu, beaucoup, énormément, fan de science-fiction et de fantastique. Et autant que les livres, le cinéma et les séries prennent un peu trop de mon temps. C'est un plaisir de partager mes passions, mais aussi d'en découvrir plein de nouvelles. De toute façon, on est tous geek de quelque chose!

Aussi à voir...

Lost in Space – La famille Robinson toujours perdue dans l’espace

Et oui, la famille Robinson est à nouveau perdue dans l’espace ! Série originale de Netflix, …

Qu'en pensez-vous ?