[Voitures] Ford fait des choix écolos

Le premier pas est toujours le plus difficile. Ce proverbe regorge de sagesse et est l’un des plus grands guides pour l’humanité, à savoir que tout se fait, mais qu’il faut commencer quelque part. Mais ce n’est pas exactement pour la grande raison philosophique que je cite ce proverbe ; en fait, j’y vais avec une définition autrement plus simplette et appréciable : pour aller quelque part, il faut en tout premier lieu partir du point d’origine… Et se déplacer. Vu que, malheureusement, l’humanité n’a toujours pas réussi à percer les mystères de la téléportation [nous saluons Scotty au passage], nous sommes encore pris à nous déplacer avec ces primitives inventions que sont les automobiles. Il y en a pour tous les goûts, du minimaliste [Scion iQ, Smart Fortwo] à l’économe [Smart ForFour, Toyota Echo/Yaris, Ford Focus] au gros lourd [Hummer Gen1/2/3] en passant par les écolos [Prius, iMEV, Insight, Escape Hybride].

L’un des grands bastions américains de l’auto, Ford, a donc pris par surprise l’équipe de Geekbécois lorsque nous nous sommes fait inviter à une conférence de presse et essai (court) sur route avec pour objectif principal de présenter Ford comme une compagnie qui se veut de plus en plus à l’écoute de la nature et de ses défenseurs. Nous étions déjà au courant que certains véhicules de Ford avaient été réadaptés au goût du jour avec une motorisation bimode, soit électrique et à essence, pour essayer de compenser pour certaines exagérations de dépenses énergétiques des voitures. Ceci étant dit, c’est avec un grand plaisir que je vous écris la phrase qui va suivre, et je n’en reviens moi-même pas de l’écrire :

Ford a bien fait ses devoirs !

Le Pouvoir du Choix

Ford a nommé son initiative de presse « écolo » par l’expression Le Pouvoir du Choix, et force est de constater que, vu les multiples approches qu’ils semblent avoir décidé d’utiliser pour faire face au problème de la dépense énergétique, les mots sont bien choisis. Comme nous le savons tous, il n’y a pas qu’une seule approche à la technologie dite écolo quand on parle de déplacement automobile, car nous sommes habitués aux avantages accessibles de l’essence pendant le dernier siècle : portée de transport, coût relativement bas, efficacité quant à la puissance… Et nous sommes maintenant rendus à prendre une décision qui façonnera le futur de la technologie qui sert nos déplacements : voulons-nous une technologie plus efficace, un peu plus verte, ou sans essence ?

Plus Efficace

Si vous tendez vers l’optimisation de l’efficacité tout en voulant désespérément garder un moteur à essence, par exemple parce que vous avez besoin de la portée qu’il offre ou tout simplement pour tirer des charges lourdes, la technologie EcoBoost est la meilleure alternative « écolo » exclusivement pétrolière. Cette technologie est simple et s’inspire du passé pour vous donner une meilleure efficacité énergétique en brûlant du fossile, et pour cause : c’est, très simplement dit, une réadaptation de la technologie diesel turbocompressé pour l’essence classique ! Cette technologie, déjà prouvée sur les voitures Diesel depuis des lunes, n’en est pas à ses premières classes, et son développement est si efficace qu’un moteur EcoBoosté vous permet de déployer presqu’autant de puissance qu’un moteur 8 cylindres… avec un 6 cylindres. L’économie de combustible est de l’ordre de 20 %, et en PLUS de cette économie, sur le 80 % de combustible qu’il reste, vous coupez le CO2 émis de 15 %. Pas juste un brin écolo pour des explosions !

De plus en plus vertes

Pour ceux et celles qui veulent, tout du moins progressivement, abandonner la gazoline, mais ne veulent pas l’abandonner totalement faute de technologie assez développée pour combattre ce qui est connu sous le nom d’anxiété longue-portée [range anxiety], deux choix de systèmes électrifiés s’offrent à vous : les Hybrid Energy Vehicles, ou les Pluggable HEV.

Les HEV sont l’électrification connue et classique des voitures. On pense ici aux Prius, Civic, Accord et autres hybrides essence/électrique, qui sont présentes parmi nous depuis la majeure partie des 10 dernières années. Cette technologie relativement bien prouvée en est à sa troisième génération, et l’efficacité du bimode classique n’est plus à prouver : le système fonctionne bien, donne de bonnes économies de carburant, et pour une conduite de ville, quelques fois, vous ne consommez tout simplement pas une goutte. Malheureusement, les HEV ne sont pas vraiment faits pour une utilisation plus électrique et moins essence, et ont moins de dispositifs de recharge de la batterie ; vous aurez tout de même le dispositif de récupération kinétique, qui s’abreuve de l’énergie produite en freinant.

Les PHEV, au contraire, sont un développement relativement récent en Amérique, et sont, en français, les véhicules hybrides rechargeables. La motorisation bimode de ces véhicules est un peu différente des HEV classiques et se base, au lieu d’un bimode constant plus gazoline, sur un bimode rééquilibré avec l’essence en appoint et l’électrique en premier plan, avec en plus l’électrification un brin plus musclée, vous donnant une meilleure puissance et une meilleure efficacité en mode non fossile. Au final, une PHEV vous éviterait l’anxiété longue-portée tout en donnant assez de jus en mode électrique seulement pour une conduite de ville. Les pleins seront ainsi réduits au strict minimum.

Sans essence

Pour les plus verts d’entre nous (quoique pour la construction des véhicules dits verts, il y a BEAUCOUP de matériaux, donc hein…), Ford a depuis peu une sélection limitée, mais disponible de véhicules à motorisation exclusivement électrique. Économe au coût d’énergie au moins parce que notre électricité est peu chère et omniprésente [on salue Mère Nature et ses cours d’eau au passage], une voiture 100 % hybride a comme avantage principal qu’elle ne produit pas de gaz à effet de serre à la conduite, et vous permet de ne pas dépenser 60$ par plein complet pour vous déplacer. Une recharge du bloc énergétique, bon pour 160km, équivaut à plus ou moins 4$ canadiens. Imaginez pour ~500km… 12$. Et à ceux qui « affirmeront » que les 100 % électriques manquent de puissance, je vous recommanderai de jeter un oeil sur mon prochain article, car…

Essais sur route : à venir sous peu !

Comme révélé au début du billet, Ford ne nous a pas invités seulement pour les entendre parler de leur nouvelle stratégie, qu’ils sont beaux, qu’ils sont fins et qu’ils ont des beaux chars. Geekbécois a eu l’opportunité de faire trois légers essais sur route : une Escape Ecoboost, une Fusion PHEV, et une Focus 2012 100 % électrique. Le résultat pourrait en fait vous étonner, alors je ne vous révélerai que ceci : la Focus m’a surpris. Plus de détails dans mon prochain billet, où j’attaque pour vous le côté geek de ces trois engins de fine technologie !

À propos de Renaud Lepage

Bachelier en éternelle quête de nouvelles technologies qui attireront son attention, Renaud est un passionné du monde mobile et essaie, tant bien que mal, de transmettre son savoir à tous ceux qui en ont besoin.

Aussi à voir...

Ford innove encore avec le mode du bon voisin de la Mustang GT 2018

La Ford Mustang, cette voiture de sport mythique qui célébrait ses 50 ans en 2015 …

Qu'en pensez-vous ?