The Witcher Saison 2 – Des améliorations majeures pour une série déjà exceptionnelle

Après plus de deux ans d’attente, nous avons enfin droit à la deuxième saison de la série télé The Witcher. Produite par le service Netflix et adaptée des romans de l’auteur polonais Andrzej Sapkowski, la première saison avait connu un immense succès auprès des abonnés du service, qu’ils soient familiers avec la franchise ou non. Cependant, malgré les grandes qualités de la production et le jeu d’acteurs exceptionnel, plusieurs ont reproché à la série sa trame narrative non linéaire qui semé beaucoup de confusion. Aussi, bien qu’il était possible d’apprécier la série même si l’on n’avait pas lu les romans, il est clair que ceux qui l’ont fait ont eu une meilleure expérience. Cependant, pour la deuxième saison, les producteurs ont écouté ces critiques et le résultat est un format qui conserve les forces de la première saison, tout en éliminant la majorité de ses irritants.

Veuillez noter que cette critique inclura des divulgâcheurs de la première saison. Si vous ne l’avez pas encore vu, il est fortement recommandé de le faire avant de poursuivre votre lecture.

  • Studio de production : Netflix
  • Créatrice : Lauren Schmidt Hissrich
  • Distribution : Henry Cavill, Freya Allan, Anya Chalotra, Joey Batey
  • Nombre d’épisodes : 8
  • Site officiel

Alors que la première saison était une adaptation des recueils de nouvelles Le Dernier Voeu et L’Épée de la Providence, la seconde est inspirée du premier roman à proprement parler de la franchise, Le Sang des Elfes. Elle commence exactement où la dernière se terminait, alors que Ciri parvenait finalement à retrouver Geralt, après qu’elle ait vécu de nombreuses aventures. Reconnaissant l’importance de la jeune fille et combien elle est en danger, il décide de la mener au seul endroit qu’il croit être sûr, Kaer Morhen. L’ancestrale demeure des membres de l’école du Loup, dont Geralt fait partie, s’est remise péniblement d’un terrible assaut survenu quelques dizaines d’années auparavant. Ces événements sont racontés dans le film d’animation The Witcher Nightmare of the Wolf. Arrivé sur place, Geralt est réuni avec ses anciens compagnons d’armes comme Lambert et Eskel, ainsi que son mentor, Vesemir. Ciri est fascinée par le mode des vies des sorceleurs, ainsi que leur maîtrise des armes, et décide qu’elle se joindra à leurs rangs afin de pouvoir se défendre.

Après nous avoir ébloui dans la première saison, Henry Cavill en remet pour la deuxième dans une performance encore meilleure
Henry Cavill est de retour dans le rôle pour lequel il semble être né pour jouer. Il interprète à merveille le ténébreux Geralt de Rivia.

Du côté de Yennefer, celle-ci a disparu après qu’elle ait invoqué un torrent de feu qui a anéanti l’armée de l’Empire de Nilfgaard à la bataille de la colline Sodden. Cependant, on apprend rapidement qu’elle a été faite prisonnière par une patrouille de soldats de Nilfgaard avec à leur tête Fringilla Vigo, une magicienne qui faisait partie de la confrérie des mages. Son emprisonnement sera de courte durée alors que le groupe est la cible d’une embuscade d’une troupe d’elfes. Avant la Conjonction des Sphères et l’arrivée des humains, les elfes régnaient sur la majorité du Continent. Maintenant, ils sont considérés comme des citoyens de seconde classe dans la majorité des royaumes. Désespérés, ils tenteront une ultime alliance avec l’Empire de Nilfgaard qui leur a promis de leur restaurer leurs terres ancestrales. Mais ce genre de promesses leur a déjà été faite par le passé et aucune n’a été tenue.

Les différentes histoires finiront par se rejoindre dans un autre combat épique où les pouvoirs de Ciri sont dévoilés au grand jour.

Une nouvelle saison qui conserve les forces de la précédente tout en corrigeant ses problèmes

La grande différence entre la première saison et la deuxième est la trame narrative. Contrairement à la première fois où l’on passait allègrement d’une époque à une autre, ici les événements se déroulent tous dans un sens chronologique. Il est donc beaucoup plus facile de suivre le cours de l’histoire, ce qui rassurera plusieurs qui ont reproché cette caractéristique. Aussi, les effets spéciaux ont connu plusieurs améliorations et sont encore plus spectaculaires. Je vous recommande fortement de regarder le documentaire sur la production de la saison 2 de The Witcher, également disponible sur Netflix. On y voit le travail colossal des artisans qui ont donné vie aux nombreuses créatures qui peuplent le monde de The Witcher. La forteresse de Kaer Morhen est reproduite avec un souci du détail exceptionnel, surtout pour ceux qui ont joué à The Witcher 3 : Wild Hunt.

Ciri connaîtra une progression rapide alors qu'elle apprendra le maniement des armes pour sa protection
Geralt escorte Ciri jusqu’au seul endroit qu’il croit sûr : Kaer Morhen, la forteresse ancestrale des sorceleurs.

Les performances des différents acteurs sont encore une fois excellentes. Il est maintenant impossible d’imaginer un autre acteur que Henry Cavill dans le rôle de Geralt. Il le fait littéralement vivre à l’écran, de son ton de voix rocailleux aux différentes émotions qu’il parvient à démontrer sans avoir à prononcer un mot. Freya Allan incarne à la perfection la princesse Ciri qui a été arrachée à son confort et sa vie de château et jetée dans la nature. On y voit la progression de la jeune fille apeurée à la femme déterminée qu’elle est devenue après toute ces épreuves. Anya Chalotra est encore une fois brillante dans son interprétation de Yennefer, celle à laquelle Geralt est si profondément attaché, pour le meilleur et pour le pire. Il est à noter qu’il y a beaucoup moins de scènes de nudité dans la deuxième saison que dans la première. Joey Batey, qui volait la vedette dans le rôle du ménestrel Jaskier, est de retour avec une nouvelle chanson tout aussi entraînante que Toss a Coin to your Witcher, mais malheureusement il n’apparaît pas avant plusieurs épisodes.

De nouveaux venus dans une distribution déjà exceptionnelle

Du côté des nouveaux personnages, Kim Bodnia est parfaitement à l’aise dans le rôle de Vesemir, le sorceleur qui a tout appris à Geralt et qui est ce qu’il y a de plus proche d’un père pour lui. Paul Bullion incarne le personnage de Lambert, un sorceleur arrogant qui semble être jaloux des aptitudes de Geralt. Mecia Simson, une actrice peu connue, offre une performance touchante dans le rôle de Francesca Findabair, conjointe du dernier roi des elfes et qui porte en elle le premier enfant elfique depuis de nombreuses années. Ces nouveaux acteurs offrent de superbes performances, il est très difficile d’en trouver une seule qui déçoit.

Les nombreux fans de Jaskier seront heureux de le revoir dans la deuxième saison de The Witcher
Le barde Jaskier est de retour avec une chanson toute aussi entraînante que celle de la première saison.

La seconde saison est composée de huit épisodes d’une durée de moyenne de 60 minutes. Il est donc très facile de les écouter en quelques soirées seulement, mais il est recommandé de savourer chaque épisode, car ceux-ci contiennent énormément de détails. Les séquences d’action sont toutes aussi excitantes que celles de la première saison, la trame sonore est superbe et le jeu d’acteurs est exceptionnel. On ne pourrait pas demander mieux pour une série télé !

The Witcher - Saison 2

Scénario
Effets visuels
Bande sonore
Performance des acteurs

Merveilleux !

La deuxième saison de The Witcher conserve les forces de la première tout en corrigeant la majorité de ses problèmes.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Hellbound_poster

Critique de Hellbound : difficile regard sur un monde pas si loin du nôtre

Hellbound, traduit au Québec par Prophéties infernales, est probablement la série qui m’a le plus troublée …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.