The Walking Dead Saison 7 Épisode 16 : The First Day of the Rest of Your Life

Après le premier épisode de cette saison 7, The Walking Dead nous avait laissés en émoi. Mais, avec cette rentrée en force, le reste de la série perdait de son dynamisme. Annoncée comme l’épisode avec le meilleur scénario depuis ses débuts, cette finale a-t-elle gardé ses promesses ?

The Walking Dead Saison 7 Épisode 16

The First Day of the Rest of Your Life

Alerte aux divulgâcheurs !

«  No one’s gonna want to watch you die  » – Negan

Dès les premières images, The Walking Dead jouait sur les rêves et flashbacks à travers Sasha. Avec le doute d’une mort imminente pour la protagoniste, ce début retenait le spectateur. L’apparition de Negan et son dialogue mêlait plein de sous-entendus, presque comme une cassure du quatrième mur. Il annonçait déjà des morts futurs. Ce procédé d’en faire un personnage s’adressant à nous fonctionnait très bien, avec un sentiment d’humour noir.

Sasha Williams (Sonequa Martin-Green), Sgt. Abraham Ford (Michael Cudlitz) - The Walking Dead Saison 7 Épisode 16 - Photo: Gene Page/AMC
Sasha Williams (Sonequa Martin-Green), Sgt. Abraham Ford (Michael Cudlitz) – The Walking Dead Saison 7 Épisode 16 – Photo : Gene Page/AMC

Les minutes suivantes, Daryl confrontait Dwight. Les acclamations de Tara étaient plutôt mal placées, voire énervantes. Le silence étant souvent privilégié dans les moments de tensions, les discutions autour du plan naissant alourdissaient le passage. Toujours justifiant que faire, comment le faire, les scénaristes mâchaient légèrement le travail des spectateurs, pourtant capables de comprendre le manque de confiance accordé à Dwight.

 

Hilltop, The Kingdom et surtout les autres…

Parfois, lors du visionnement de la finale, je pensais qu’une série juste sur Negan suffirait. Lorsque les passages sur Hilltop et The Kingdom s’entremêlaient aux illusions de Sasha, la lenteur m’hypnotisait. Certes, les communautés étaient en marche pour battre les Saviors, mais encore une fois le procédé prenait de très longues minutes. La torture psychologique de Morgan était encore présente, bien que récurrente tout au long de cette saison, parfois plus. Je pense avoir compris que Morgan est souvent dans une dualité du bien et du mal. Mais, pour une finale, ces passages n’étaient plus nécessaires.

Toutefois, l’arrivée des Garbage People, que j’avais malheureusement confondus avec les Whisperers, bougeait un peu les choses à Alexandria. Le passage avec leur chef voulant coucher avec Rick était réellement drôle. Cette communauté est vraiment originale et cela me réjouissait de les voir en dehors de leur décharge. Tous plutôt étrange, chaque personnage correspondait bien à l’ambiance qu’ils amènent. The Walking Dead avait très bien réussi sa distribution ici.

Scavengers - The Walking Dead Saison 7 Épisode 16 - Photo: Gene Page/AMC
Scavengers – The Walking Dead Saison 7 Épisode 16 – Photo : Gene Page/AMC

 

«  We win  »

Le retournement de situation et le monologue de Negan constituaient l’un des moments de cette saison. Avec le montage montrant un à un les visages surpris des protagonistes, la scène nous laissait vraiment en suspens.

Rick Grimes (Andrew Lincoln), Jadis (Pollyanna McIntosh) - The Walking Dead Saison 7 Épisode 16 - Photo: Gene Page/AMC
Rick Grimes (Andrew Lincoln), Jadis (Pollyanna McIntosh) – The Walking Dead Saison 7 Épisode 16 – Photo : Gene Page/AMC

Les moments entre Sacha et Abraham étaient également réussis. Ils permettaient d’étendre leur relation, ce que Negan avait empêché. Ces instants étaient pleins d’émotions avec une certaine pudeur contrastant avec la prise d’Alexandria. 

Cependant, la fin laissait à désirer. L’intervention de Shiba, des chevaliers, la scène de bataille, le tout était bien trop cliché. Terminant sur cela, cette scène aurait pu être plus soignée. Plutôt décevantes, ces dernières minutes amenaient très peu de possibilités pour la prochaine saison à l’exception de l’entrée en guerre avec Negan. 

Finalement, la finale de The Walking Dead représentait plutôt bien une saison décevante. Entre lenteurs, clichés, mais aussi bons moments, elle nous laissait avec une petite once d’espoir.

Et vous, êtes-vous satisfaits de cette fin ? 

Site officiel AMC

À propos de Janis Koparanian

Aussi à voir...

Minecraft: Story Mode

Minecraft : Story Mode – Partez à l’aventure dans l’univers Minecraft

Depuis quelques années, Minecraft est un des jeux les plus populaires autant pour les jeunes …

Qu'en pensez-vous ?