Siegecraft Commander : Une idée géniale qui manque légèrement de finition

Nous avons récemment eu l’opportunité de tester le nouveau bébé de Blowfish Studios, le jeu Siegecraft Commander. Ce jeu, quoique très prometteur et divertissant, possède quelques lacunes qui peuvent affecter négativement votre appréciation générale du projet. Voyez avec nous les points positifs et négatifs de ce jeu de stratégie testé sur PC. 

Siegecraft Commander : Une idée géniale qui manque légèrement de finition

Mode Un Joueur 

Veuillez noter que le mode un joueur de Siegecraft Commander comporte deux campagnes de huit chapitres et ne contient pas de mode contre une intelligence artificielle, limitant grandement la rejouabilité du titre.

Chaque chapitre se veut un puzzle demandant au joueur d’utiliser les différentes tours à sa disposition dans le but de pénétrer les fortifications préétablies par les développeurs. Les situations varient grandement en complexité au fil de la campagne au rythme du déverrouillage de nouvelles habiletés du joueur.

Siegecraft Commander : Une idée géniale qui manque légèrement de finition

Il faut savoir que l’intelligence des adversaires est très limitée et est constituée principalement de réponses prédéfinies à des évènements déclenchés par les actions du joueur. L’adversaire ne s’adaptera jamais aux actions du joueur outre ces évènements, ce qui mitige grandement le défi de ces chapitres, car tous ces scénarios, quoique bien pensés, peuvent être ignorés en faveur d’une méthode de force brute. 

L’histoire est simple et farfelue, ce qui est dommage compte tenu de la nature plutôt grise du conflit entre les chevaliers et les lézards qui aurait pu être centrale à la trame narrative, limitant le dialogue à une suite de répliques se voulant drôles.  

Ceci étant dit, la campagne m’a agréablement surpris à plusieurs  moments lors de certains scénarios de jeu plus développés forçant le joueur à explorer l’environnement du chapitre avant de mener l’attaque définitive sur la forteresse ennemie. 

Mode multijoueur

La diversité des modes multijoueurs est l’un des points forts de ce jeu, offrant un mode tour par tour, qui aide grandement à minimiser la présence de la méthode de force brute ainsi qu’un mode en temps réel, rappelant le style de jeu de la campagne solo. 

En plus de ces options, le jeu se joue en ligne, ainsi qu’en mode écran partagé, tout en supportant les sessions multijoueurs Cross-Platform entre Mac et PC. 

Cependant, le jeu est à son meilleur lorsque chaque joueur a accès à son écran tout en étant présent dans la même pièce, comme dans un réseau local (LAN). 

Le Positif

Ce jeu possède un charme, tant au niveau du gameplay que de l’esthétique. Les personnages, quoique parfois caricaturés à l’extrême, sont uniques et divertissants à regarder interagir entre les chapitres. Il aurait été apprécié que les personnages essaient au moins d’être drôles, plutôt que d’expliquer clairement comment chacune des fortifications fonctionne. 

De plus, la compatibilité avec le casque de réalité virtuelle HTC Vive (PlayStation VR et Occulus Rift à venir) apporte un degré d’immersion supplémentaire donnant un sentiment de créateur omniprésent au joueur. 

Finalement, la base du jeu est très solide : devoir évaluer le risque lors de l’avancée des fortifications donne une expérience très satisfaisante de la première construction jusqu’à la fin de l’escarmouche. 

Le Négatif

Malgré tous les points positifs listés plus haut, l’expérience pourrait être grandement bonifiée à l’aide de simples Améliorations de Qualité de Vie : 

Certaines fonctionnalités de bases, incluant la possibilité d’ignorer les cinématiques ou de démolir les tours alliées autrement qu’en lançant fastidieusement des barils explosifs sont tout simplement manquantes.

De plus, les unités terrestres pouvant être bloquées par les murs alliés couplés avec la limite d’unités pouvant être en jeu mènent souvent à des moments où aucune nouvelle unité n’est générée, donnant un grave avantage à l’adversaire. La possibilité de détruire facilement les tours générant ces unités inutiles ou même la possibilité de sélectionner ses unités pour les effacer pourrait régler ce problème rapidement. Une autre possibilité serait de pouvoir créer des portes dans les murs afin de laisser passer les troupes de l’autre côté sans avoir à s’en préoccuper. 

Un autre détail relativement décevant de la création de bâtiments est la pénalité de temps imposée au joueur lorsqu’un lancé de bâtiment est raté. Ceci est excessivement agaçant lorsque certaines petites irrégularités de terrain ou la proximité d’autres bâtiments peuvent faire échouer le lancé. Certaines fortifications imposent des délais escaladant jusqu’à 30 secondes entre les lancés, déplaçant inutilement le centre d’intérêt à la construction de bâtiments à petite échelle au détriment du véritable combat intéressant.  

Finalement, une balance plus ferme des différentes unités et tours aurait pu être appliquée afin de livrer un jeu plus compétitif et juste, car les unités aériennes peuvent trop facilement démolir les forteresses adverses à un risque très minime. 

Le Verdict

Le jeu possède du potentiel et vaut le prix demandé sur Steam si les développeurs écoutent les réactions des joueurs et adaptent certains détails en conséquence. Le jeu pourrait très facilement devenir un jeu très plaisant à sortir entre geeks. Par contre, dans son état actuel, le jeu semble incomplet.  

Geekbecois a testé Siegecraft Commander sur PC via Steam à l’aide d’une clé fournie par les développeurs. Le jeu est également disponible sur Mac, Xbox One, PS4 et bientôt NVIDIA Shield 2 et Oculus Rift.

Site officiel
Page Steam

Siegecraft Commander

Jouabilité
Esthétique
Valeur

Ok

Siegecraft Commander est un très bon exemple de potentiel inexploité. Je souhaite grandement une mise à jour réglant les problèmes listés dans la critique.

User Rating : Be the first one !

À propos de David Olivier Marchand

Programmeur web de jour, développeur de jeu indépendant de soir et blogueur entre tout ça. Mon objectif est d'utiliser mon expertise pour vous donner mon opinion sur toutes les nouveautés de design de jeu. Au plaisir!

Aussi à voir...

Middle-Earth : Shadow of War – Conquêtes et carnages en Terre du Milieu

À sa sortie en 2014, Middle-Earth : Shadow of Mordor a été une grande surprise. Après …

Qu'en pensez-vous ?