Shark AI Robot Self-Empty : faites le ménage… sans rien faire !

Je me suis toujours demandé si un aspirateur robot était un luxe que je serais prête à me payer. C’est donc avec enthousiasme que j’ai accepté l’offre de la compagnie Shark de me faire parvenir son modèle d’aspirateur robot intelligent, le Shark AI Robot Self-Empty, pour que j’en fasse l’essai. C’était l’occasion parfaite de découvrir si c’est un gadget fait pour moi, et de vous aider à déterminer si l’achat en vaut la peine. J’ai fait ce test avec mon copain qui travaille dans le domaine de l’entretien ménager, vous aurez donc mon point de vue techno et son avis de pro du ménage, un deux pour un ! Notre opinion et nos commentaires sont basés sur nos attentes et notre satisfaction face au produit, et non en comparaison avec d’autres modèles.

Caractéristiques techniques

  • Modèle : RV2502AECA
  • Type de filtre : filtre non lavable
  • Type de pile : lithium-ion
  • Autonomie maximale de la batterie : 120 minutes
  • Ampères : 0.6 amps
  • Puissance : 650 watts
  • Largeur de la voie de nettoyage : 14.4 cm
  • Couleur : noir
  • Garantie : un an
  • Page officielle du produit

Déballage et installation

D’abord, malgré une boîte de transport endommagée, le Shark AI Robot Self-Empty est arrivé intact grâce à l’emballage bien conçu dans la boîte. Fait intéressant, tout l’emballage est recyclable : j’aime bien ! Un code QR sur un autocollant apposé sur l’aspirateur permet de télécharger directement l’application mobile. Celle-ci nous guide ensuite dans chaque étape de l’installation. Impossible de s’y perdre ! Une fois configuré, l’aspirateur robot effectuera un tour de reconnaissance pour établir la carte de votre résidence.

Fonctionnalités

  • Base de vidage automatique sans sac pouvant contenir jusqu’à 60 jours de saleté et de débris, avec filtre HEPA retenant les allergènes
  • Mode UltraClean pour un nettoyage en profondeur multidirectionnel
  • Rouleau-brosse autonettoyant PowerFins tirant tous les types de cheveux sur toutes les surfaces sans les laisser s’enrouler sur le rouleau-brosse
  • Technologie LIDAR qui cartographie votre maison rapidement et avec précision pour vous permettre de configurer des zones de nettoyage et des zones interdites dans l’application SharkClean
  • Technologie AI Laser Navigation qui assure une couverture totale de la maison avec un nettoyage précis par rangée
  • Programmation de sessions de nettoyage
  • Commande vocale via Amazon Alexa ou l’Assistant Google

Application

Nous avons trouvé que la section « Aide » accessible via le petit « i » sur l’écran d’accueil de l’application aurait pu être plus garnie, elle qui ne contient que cinq questions. Heureusement, via le menu latéral, une autre section « Aide » contient une foule de sous-sections très utiles, dont des trucs et astuces, les manuels, une foire aux questions, du dépannage et des vidéos d’aide.

Design

Pour placer un aspirateur robot dans sa demeure, il faut prévoir un espace bien situé, car il demande un dégagement de 3 pieds (91 cm) de chaque côté et de cinq pieds (1.52 m) à l’avant. Toutefois, l’appareil ne prendra qu’un espace de 13 pouces par 33 pouces (33 cm par 84 cm). De couleur noire, il se fond bien dans le décor.

Sur la base, des voyants lumineux indiquent l’alimentation électrique, la recharge et l’évacuation (lorsque l’aspirateur robot se vide après un nettoyage). Ce dernier arbore deux boutons sur le dessus : Clean et Dock.

Entretien

Dans l’application du Shark AI Robot Self-Empty, la section Trucs et astuces nous donne quelques indications d’entretien. Le manuel (en anglais) disponible dans l’application fournit en détails les instructions de nettoyage et de maintenance :

  • Vider le réservoir de la base dès que la poussière approche la ligne du haut de la petite fenêtre
  • Au besoin, nettoyer les capteurs et les contacts de recharge
  • Au besoin, nettoyer les brosses latérales
  • Périodiquement, inspecter et nettoyer le rouleau-brosse
  • Périodiquement, inspecter et nettoyer les roues
  • Une fois par mois, nettoyer le module LIDAR
  • Une fois par mois, nettoyer le filtre pré-moteur
  • Une fois par an, nettoyer le filtre post-moteur
  • Remplacer le rouleau-brosse une fois tous les 6 à 12 mois (environ 35$)

Toutefois, dans la section Pièces et accessoires de l’application, on retrouve un lien vers SharkClean.fr où les prix sont en euros. On comprendra qu’il faut plutôt se rendre sur SharkClean.ca pour trouver des pièces et accessoires au Canada. Mais, une fois rendus à cet endroit, on nous indique de téléphoner au service à la clientèle. J’ai toutefois trouvé les accessoires et pièces de rechange sur cette page.

Les observations d’une pro de la technologie

Même si je ne considère pas au final avoir eu trop de difficultés lors de l’installation, les obstacles que j’ai rencontrés auraient pu en rebuter plus d’un. Rien d’insurmontable, mais quelques embûches tout de même. D’abord, le Shark AI Robot Self-Empty ne se connecte qu’à un réseau Wi-Fi 2.4 Ghz. Comme mon routeur était configuré pour n’offrir que du 5 Ghz, j’ai dû aller modifier les paramètres pour offrir les deux bandes à la fois et donc, nommer un nouveau réseau Wi-Fi. Ensuite, je n’arrivais pas à trouver mon nouveau réseau dans la liste. En effet, celle-ci semblait avoir une limite et comme je réside dans un bloc appartements, les réseaux à proximité sont nombreux. J’avais beau rafraîchir la page, quitter l’application et y revenir, c’était sans succès, mon réseau 2.4 Ghz brillait par son absence. J’ai finalement eu l’idée de le renommer pour voir si cela allait changer son positionnement dans la liste. Eurêka, il était enfin là et j’ai pu le sélectionner !

Sinon, j’étais curieuse de voir à quel point le Shark AI Robot Self-Empty serait bruyant. La réponse ? Il ne l’est pas ! À l’exception de l’étape où il revient vider son contenu à la base (ce qui dure environ 15 secondes), le ménage se fait sans tambour ni trompettes. Je pourrais même prendre un appel lors d’une journée de télétravail sans que ce soit gênant.

Je dois avouer que d’avoir BabyShark (oui oui, c’est son nom !) dans la maison était par moment comme avoir un animal de compagnie. Au début, on l’observe dans tous ses déplacements. Bien qu’il ne lui est jamais arrivé de nous envoyer une notification qu’il était coincé quelque part, il est arrivé qu’il se comporte de façon étrange. Par exemple, s’il n’a pas accès à la sortie d’une pièce, il en fera le tour complet pour trouver une autre issue en longeant les murs. Ça finit par fonctionner, mais c’est long.

Comme plusieurs applications de gadgets technos que je teste, SharkClean a quelques oublis au niveau de la traduction en français, mais rien qui ne nuise à l’utilisation.

Ma crainte lorsque je teste un gadget techno qui nécessite de l’entretien, c’est d’oublier des étapes ou de devoir faire beaucoup de recherches à ce sujet. Je suis donc comblée que toutes ces informations soient accessibles dans l’application.

Les observations d’un pro du ménage

D’abord, je n’ai noté aucun point négatif au niveau de la qualité du travail du robot ; son nettoyage est impeccable, même dans les coins ! Toutefois, j’aurais aimé avoir plus d’options au niveau de l’application, du moins un contrôle plus direct sur le robot si je suis présent. Par exemple, il n’est pas possible d’ajouter une pièce en cours de nettoyage. Si l’aspirateur robot est en train de nettoyer le salon et qu’on veut ajouter la chambre, on doit attendre qu’il retourne à la base pour lui envoyer un nouvel itinéraire. Il faudra prévoir de communiquer avec les autres personnes de notre demeure pour planifier toutes les pièces à nettoyer en même temps.

Avant de lancer un nettoyage, il est nécessaire de placer les objets fragiles dans les zones interdites que nous aurons configurées, car l’aspirateur est assez téméraire pour se frotter aux petits obstacles (ex. : bol d’eau pour animaux, guitare sur trépied). Il faut aussi ramasser les petits objets qui traînent avant son passage. Ce n’est pas un inconvénient, car on le ferait de toute façon si quelqu’un devait passer à la maison pour l’entretien ménager.

Les déplacements de l’aspirateur robot sont habituellement efficaces :

  • Il contourne les obstacles pour se rendre à un endroit précis
  • Il accélère face à un long bout droit et ralentit avant un obstacle
  • Il respecte les zones interdites

Il arrive la plupart du temps à se décoincer seul s’il s’aventure par-dessus un obstacle, mais le tout peut être bruyant. Il sera préférable de configurer une zone interdite dans l’application pour empêcher l’aspirateur robot de passer par cet endroit la prochaine fois.

En conclusion

Nous avons beaucoup apprécié notre expérience lors du test du Shark AI Robot Self-Empty. La possibilité que le ménage se fasse tout en faisant autre chose est irrésistible. Dans nos vies occupées, un gain de temps est toujours le bienvenu. Je n’ai aucun doute que les propriétaires d’animaux trouveront ce gadget bien pratique pour l’entretien de leurs planchers. Également, les personnes avec limitations physiques apprécieront un ménage sans effort, surtout grâce à l’application mobile, le rouleau-brosse autonettoyant et la base de vidage automatique. Pour toutes ces raisons, je crois que le Shark AI Robot Self-Empty est un bon achat.

Le Shark AI Robot Self-Empty est disponible au coût de 699.99$ sur le site de Shark ainsi que chez Canadian Tire, Costco, Walmart, Best Buy.

On aime

  • Son emballage « écologique »
  • Son nettoyage efficace
  • Son niveau sonore pas trop bruyant
  • Le rouleau-brosse autonettoyant
  • La base de vidage automatique à capacité de 60 jours de poussière
  • Le contrôle à distance à partir de l’application

On aime moins

  • Les quelques failles de l’application

Le Shark AI Robot Self-Empty a été fourni par SharkNinja.

Shark AI Robot Self-Empty

Design
Efficacité
Application mobile
Entretien et pièces de rechange

Impeccable !

Malgré quelques failles de l'application mobile, il s'agit d'un aspirateur robot efficace qui fait du bon boulot.

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Pro de la recherche, je veux tout savoir sans rien demander. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Dancing Dot

Sur le banc d’essai : le Dancing Dot de PetSafe

Êtes-vous soucieux de la quantité d’activité physique de votre chat, mais vous n’avez pas le …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.