Salon de la Passion Médiévale, aperçu en quelques lignes et images

C’est au centre Pierre Charbonneau à Montréal les 5, 6 et 7 mai derniers qu’à eu lieu le Salon de la Passion Médiévale pour sa 16année consécutive.

Au cas où vous n’auriez pas déjà eu vent de cet événement annuel, Le Salon de la Passion Médiévale est le rendez-vous des passionnés du moyen-âge et, par extension, des amateurs de GN. Besoin de plus de détail sur cet acronyme ? Alors laissez-moi vous rediriger vers le site web du Calendrier GN, sur lequel vous trouverez plus amples descriptions.

Pour ce qui est de l’événement en lui-même, il regroupe plusieurs acteurs déjà connus même d’un public plus élargi, par exemple : L’auberge du Dragon Rouge, Les Terres de Bélénos, les ateliers Némésis, etc.  Cela dit, c’est également l’occasion pour petits et grands de découvrir une panoplie d’artisans, d’artistes, et d’activités pour toute la famille. Parents gnistes, si vous cherchez à éventuellement initier votre progéniture au monde du grandeur nature, Le Salon de la Passion médiévale peut être un bon endroit pour débuter votre quête.

Salon de la Passion Médiévale

 L’éventail des exposants

Voici, par catégories, quelques exemples de kiosques, ainsi qu’une brève description du contenu offert.

Aventures

Tel que mentionné précédemment, le salon est aussi un lieu de réunion pour les adeptes de Grandeur Nature. D’ailleurs, une multitude de GN étaient au rendez-vous, toutes catégories confondues. Vous en aurez un léger aperçu à travers l’album photo ci-bas. Or, dans cette catégorie, le concept de Les Camps Légendaires m’a spécialement plus. En effet, son nom l’indique, il s’agit d’un camp de vacances et d’un camp de jour pour les enfants ayant un intérêt pour l’univers du GN.

Lien vers le site web

Estomac

Hélas, je n’ai pas eu la chance de goûter aux plats qui circulaient fréquemment sous mon nez. La plupart provenaient de Fourquet et Fourchette, un restaurant mettant à l’honneur les produits du terroir québécois.

Parures et tapes sur la gueule

Il va s’en dire que, pour l’occasion, bon nombre de boutiques de vêtements médiévaux occupaient les lieux. Il en était de même pour les créateurs de bijoux, d’armures et les inévitables ÉPÉES EN MOUSSE ! Oui, oui, comme vous avez vu au parc du Mont-Royal… Maintenant vous savez qu’elles sont utilisées en d’autres contextes : de rien.

Pour ma part, je préfère les arcs… Parmi ces vendeurs d’objets épiques, Epic Armory faisait partie des incontournables, notamment dû à l’immense espace central qu’il occupait.

Pour visualiser leur joli travail, c’est par ici :  Epic Armory

Liste complète des exposants

Album souvenir du Salon de la Passion Médiévale

(Et un abus de commentaires !)

 Site officiel Salon de la Passion Médiévale

La table neutre du GN québécois

Dans le but de promouvoir l’univers du jeu de rôle québécois, les trois groupes ci-dessous étaient réunis sous une même table neutre. Mon séjour s’est déroulé principalement autour de cette table, puisque je prêtais main-forte aux Mélusines.

  • Le Calendrier (Pour de l’info sur le GN au Québec, dates, localisations, genre, lexique du milieu, etc.)
  • L’Entraide (Communauté unissant les acteurs du milieu du GN)
  • Les Mélusines

Bien que fidèle agent double pour Geekbecois, mon premier mandat sur les lieux consistait à représenter Les Mélusines, un groupe visant (et ici je résume excessivement) à favoriser le statut de la femme en GN.

Votre GN est déjà parfait ? Vous possédez à la fois un don de clairvoyance et d’omniprésence vous donnant accès aux états d’âme de chaque joueur et joueuse ? Génial !

En ce qui concerne les humains normaux, je vous invite à investiguer davantage. Organisateurs, de grâce contactez-les sur-le-champ si ce n’est pas déjà fait. Vous avez tant à gagner de cette expérience : suivez ce lien

À propos de Christyne Blais

Aussi à voir...

Pour environ 410$, les admirateurs de l'univers de Fallout pourront se procurer un paquet assez complet.

Fallout : The Roleplaying Game – Le nouveau jeu de rôle papier

La guerre. La guerre ne change jamais. Nous sommes en 2077 et les États-Unis ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.