Adieu Eri

Découverte manga : Adieu Eri

Adieu Eri m’a d’abord intéressée, car il s’agissait d’une nouvelle œuvre par l’auteur qui est derrière Chainsaw Man, une série qui a généré énormément d’engouement dernièrement. Le petit dernier de l’auteur est donc un one-shot, c’est-à-dire une série qui se termine en un seul tome. Ainsi, nous avons la totalité de l’histoire entre nos mains avec ce premier et unique volume. Découvrez donc sans plus attendre ce que j’ai pensé du manga : Adieu Eri !

  • Titre original : Sayonara Eri
  • Dessin : Fujimoto Tatsuki
  • Scénario : Fujimoto Tatsuki
  • Éditeur VF : Crunchyroll
  • Année VF : 2023
  • Genre : Drame, Romance, Tranche de vie
  • Nombre de tomes : 1
Adieu Eri

Synopsis

Alors que sa mère est mourante, Yuta tente d’immortaliser ses derniers instants sur son téléphone. Après sa mort, Yuta se rend sur le toit de l’hôpital pour se suicider, mais il y rencontre une fille étrange qui le pousse à réaliser un film.

Mon avis

L’histoire

La mère de Yuta lui demande de la filmer jusqu’à ce qu’elle ne pousse son dernier soupir. L’adolescent accomplit donc cette tâche, décidant de la filmer le plus souvent possible. Mordu de cinéma, il décide de créer un film afin de rendre hommage aux derniers instants de sa mère. Malheureusement, son œuvre n’est pas très bien accueillie par les élèves de son lycée qui le visionnent. Ceux-ci trouvent la fin particulièrement déplacée. Déçu que les gens n’aient pas apprécié son film, Yuta décide d’en finir. Il se rend donc sur le toit d’un hôpital, prêt à sauter. C’est là qu’il fait la rencontre d’une camarade de classe : Eri. Cinéphile, elle aussi, Eri lui explique qu’elle a apprécié son œuvre et qu’elle désire voir son prochain film.

Du point de vue d’une caméra

J’ai particulièrement apprécié la mise en page, donnant parfois des aspects de flou aux images. Après tout, nous vivons le manga du point de vue du cellulaire de Yuta, de ce qu’il filme et voit à travers celui-ci. Les rebondissements étaient intéressants et j’avoue ne pas les avoir vus venir. Aussi, je n’ai pas pu m’empêcher de sourire en découvrant la double-page de la fin. Encore une fois, je ne l’ai pas vu venir, mais le choix était très intéressant.

Une question de point de vue

Ce qui est intéressant avec Adieu Eri, c’est la perception que va avoir le public de son œuvre qui est différente de ce qu’est la réalité. Lorsque la mère de Yuta lui demande de le filmer, il ne s’y connaît pas réellement. Il filme chaque moment et décide de faire des montages par la suite. Il part de rien. Jusqu’au jour où il terminera son œuvre. Ce film ne représentera pas la réalité, mais plutôt la représentation que Yuta voulait offrir de sa mère au public.

« Je veux que tu me filmes jusqu’à ma mort.  »

En conclusion

Malgré le fait que j’ai vraiment apprécié ma lecture du manga Adieu Eri, j’avoue être très mitigée concernant mon avis final. J’ai été touchée par les scènes que Yuta filmait durant les derniers moments de sa mère, mais aussi, j’ai vraiment apprécié le fait de découvrir l’envers du décor. J’ai particulièrement eu la gorge serrée lorsque le père de Yuta a fondu en larmes, lorsqu’il lui a posé des questions très sincères concernant ce qu’il avait fait de son film, de la perception que celui-ci donnait sur sa défunte épouse.

Finalement, certains choix scénaristiques m’ont un peu perturbée. Notamment, la touche de fantaisie apportée à l’œuvre, vers la fin du manga. Je n’en dirai pas trop afin de ne pas divulgâcher le tout, mais j’ai trouvé cela un peu exagéré. Malgré tout, j’ai adoré les thèmes abordés et j’ai trouvé les personnages très intéressants, surtout lorsqu’on les découvre hors caméra. Bref, Adieu Eri est une lecture vraiment intéressante, mais ce n’est assurément pas un coup de cœur, pour ma part !

D’autres titres similaires qui pourraient vous plaire…

Dandadan qui est du même éditeur français.
Psychopath Girlfriend qui aborde aussi le thème de l’intimidation.
Ocean Rush qui aborde aussi la thématique du cinéma.

J’aime

  • La double perception
  • La double-page de la fin
  • Les rebondissements surprenants

J’aime moins

  • La touche de fantaisie qui m’a semblé un peu exagérée

La copie du manga Adieu Eri a été offerte par Hachette Canada.

Adieu Eri

Texte, narration et scénario
Graphismes
Impression générale

Bluffant !

C'est un sentiment mitigé que j'ai ressenti en terminant Adieu Eri. J'ai adoré les rebondissements surprenants de l'œuvre, mais aussi, la double-page finale de celle-ci ! Toutefois, certains détails m'ont tout de même rebuté.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Découverte manga : Backhome

Backhome est un manga horrifique dans lequel nous suivons une héroïne à la recherche d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.