L’épreuve : Le remède mortel – Le dernier volet de la trilogie passe-t-il le test ?

Commencée en 2014 avec L’épreuve, la trilogie s’annonçait comme le nouveau Hunger Games. Si le premier film était intéressant, la suite n’a pas complètement tenu ses promesses. L’épreuve : Le remède mortel, le dernier opus est maintenant en salle.

La dernière épreuve

L’histoire reprend plusieurs mois après la fin du deuxième film L’épreuve : La terre brûlée. Thomas, Newt et Frypan sont toujours à la recherche de Minho. On les retrouve donc lors d’une mission de sauvetage où ils attaquent un train appartenant à Wckd. Leur but est de libérer le plus d’enfants possible (enfin surtout Minho) et de s’enfuir en bateau vers la « terre promise ». Évidemme,nt ça ne va pas être simple. Nos derniers Blocards vont devoir partir à la découverte de la « ville », alors que normalement toutes les villes avaient disparues, et infiltrer la compagnie pour essayer de sauver le monde. Ils sont loin d’être au bout de leurs surprises…

Dylan O’Brien (Thomas), Thomas Brodie-Sangster (Newt), Giancarlo Esposito (Cranks leader Jorge), Dexter Darden (Frypan) et Rosa Salazar (Brenda) face à une nouvelle épreuve – « L’ÉPREUVE : LE REMÈDE MORTEL ». Photo : Courtoisie Twentieth Century Fox

 

On ne change pas une équipe gagnante

Wes Ball revient comme réalisateur. C’était déjà lui qui était responsable des deux premiers opus. D’ailleurs, L’épreuve, le volume un de la série, est son premier long métrage et franchement, il ne s’en tire pas trop mal. Autre visage connu, ou plutôt plume connue, T.S. Nowlin, qui signe le scénario. Lui aussi avait commencé avec le premier de la trilogie, mais ce n’était que le début. Depuis, il a entre autres travaillé sur Pacific Rim Uprising.

La distribution ne change pas non plus, il faut dire qu’il n’y a pas vraiment de nouveau personnage. Dylan O’Brien (Teen Wolf), Thomas Brodie-Sangster (le petit de Love Actually), Dexter Darden (Making Moves) et Ki Hong Lee (Unbreakable Kimmy Schmidt) sont de retour dans leurs rôles respectifs de Blocards. Les alliés et les ennemis trouvés dans La terre brûlée reviennent aussi. J’étais contente de retrouver Giancarlo Esposito, que j’avais bien aimé dans la série Révolution, et Lord Baelish, euh pardon, Aidan Gillen qui reprend son personnage. Je ne sais pas pour vous, mais j’adore le détester ! S’il y a bien une chose qui fonctionne dans le film, ce sont les acteurs. Leurs performances sont crédibles, bon d’accord pas exceptionnelles, mais on y croit. La seule chose qui m’a dérangée avec le jeu d’acteur sont les pauses beaucoup trop longues sur les regards. Ce n’est pas parce qu’on reste fixé sur un regard « épique » cinq secondes de plus, que la scène va être plus intense. Malheureusement, ça arrive plus d’une fois, mais je le vois plutôt comme une erreur de réalisation que de jeu.

Kaya Scodelario (Teresa) et Patricia Clarkson (Ava Page) en pleine réflexion – « L’ÉPREUVE : LE REMÈDE MORTEL ». Photo : Courtoisie Twentieth Century Fox

La fin (trop) attendue de l’histoire

J’avais bien aimé le premier que j’avais vu sans lire le livre (eh oui, ça m’arrive !). Dans la vague des dystopies adolescentes, c’était plutôt un bon film, mais ça ne m’avait pas particulièrement donné envie de découvrir le roman. Par contre, je voulais voir la suite. Le deuxième était moins bon mais se laissait regarder et le troisième continue sur cette voie.

Le film est correct, on n’a pas l’impression de perdre son temps, mais il est loin d’être mémorable. En fait, il est même plutôt prévisible et on arrive pas à s’investir assez dans l’histoire pour se laisser prendre au jeu. On est tous habitués à ce que les héros arrivent à la dernière seconde pour sauver leurs amis, et si ce n’est pas nouveau, ce n’est généralement pas dérangeant. Dans L’épreuve : Le remède mortel, ça le devient. C’est vraiment un film « correct », il n’y a pas de gros faux pas ou de choses qui sont mal faites, mais rien n’est exceptionnel. Les acteurs sont bons dans leurs rôles, les effets spéciaux sans être magiques sont crédibles et le scénario finit bien la trilogie. Même la musique, signée John Paesano, est sympathique mais sans plus. On a l’impression de l’avoir déjà entendue plusieurs fois.

Ce qui n’aide pas non plus le film, c’est d’avoir attendu trois ans entre les deux suites. On ne se souvient plus vraiment de l’histoire. D’ailleurs, je voulais revoir les deux premiers, mais je n’ai pas eu le temps. Donc, pendant les premières minutes du film, j’essayais juste de me souvenir qui était qui. Si on se fie aux commentaires à la sortie du film, je n’étais pas la seule. Ils ont malheureusement laissé le momentum passer. On a un peu l’impression que le film a été sorti pour finir la trilogie et c’est tout.

Cinéma ou petit écran ?

Finalement, je ne peux pas en bonne conscience vous conseiller d’aller le voir, mais si vous avez aimé les deux premiers, faites-vous plaisir ! Sinon, vous pouvez attendre qu’il sorte en DVD, Blu-Ray ou streaming pour le regarder.

Site officiel | Page Facebook

Mon avis

Performance des acteurs
Scénario
Photo, ambiance, effets spéciaux
Musique

Passable

À voir si vous voulez connaître la fin de l'histoire.

User Rating : Be the first one !

À propos de Virginie Mont-Reynaud

Grande lectrice depuis toujours, je suis un peu, beaucoup, énormément, fan de science-fiction et de fantastique. Et autant que les livres, le cinéma et les séries prennent un peu trop de mon temps. C'est un plaisir de partager mes passions, mais aussi d'en découvrir plein de nouvelles. De toute façon, on est tous geek de quelque chose!

Aussi à voir...

Monoprice Mini 3d v2

Monoprice MP Select Mini 3D v2 – L’impression 3D à prix plus que raisonnable

Inventée pendant les années 80, l’impression 3D utilisant la fusion de filament en plastique est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *