Hero of Time : la musique de Legend of Zelda orchestrée de nouveau grâce à un sociofinancement

Avez-vous l’impression d’avoir déjà lu cette nouvelle, un peu différemment ? C’est normal, car on ne compte plus les réorchestrations et reprises en musique classique de Legend of Zelda. Hero of Time n’est pas la première oeuvre en ce sens et probablement pas la dernière, surtout avec la sortie récente et acclamée par la critique du jeu Breath of the Wild­ (jetez un coup d’oeil à la critique de Patrick).

Eric Buchholz - Hero of Time - Couverture de l'album. Image: Materia Collective
Eric Buchholz – Hero of Time – Couverture de l’album. Image : Materia Collective


 
Eric Buchholz, l’artiste de la côte ouest-américaine à l’origine du projet, ne le nie pas. « Les enregistrements orchestrés de la musique de Legend of Zelda sont devenus très populaires au fil des dernières années, observe le directeur du projet. Avec Hero of Time, nous cherchions à créer une expérience singulière et cohésive tissant tous les thèmes sous-jacents et complexes du jeu, comme le caractère de ce qui est éphémère et la mortalité, avec les mélodies intemporelles du compositeur Koji Kondo qui sont devenues aussi iconiques que le jeu lui-même. »

On s’en tient à Ocarina of Time

Ici, on revisite l’incontournable de la franchise : Ocarina of Time. C’est de ce titre, toujours en première place de tous les temps et de tous les jeux sur le site Metacritic, qu’il est question dans Hero of Time.

Le sociofinancement bénit vraiment toutes sortes de projets des plus grandioses de nos jours. Même la réservation d’un orchestre européen de 64 musiciens le temps d’un enregistrement de grande qualité. Et les sociomécènes peuvent être fiers d’avoir supporté ce projet, puisque le résultat ne comprend que de toutes petites déceptions.

Hero of Time - Session d'enregistrement à Bratislava
Image : Materia Collective

La différence avec les autres orchestrations de Zelda

Pour avoir moi-même écouté toutes les orchestrations de Legend of Zelda que j’ai pu trouver ces dernières années, je n’ai pas noté des distinctions de style aussi prononcées que le prétend l’artiste. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier la plupart des pièces, bien au contraire. Les mélodies du jeu peuvent être reprises d’une infinité de façons et il y aura toujours matière à les revisiter. J’ai par contre effectivement noté une plus grande diversité d’instruments, ce qui selon moi rend mieux justice au sens des mélodies.

« L’orchestration emprunte une approche de l’est qui rencontre l’ouest, avec l’inclusion d’ensembles taiko [famille de percussions japonaises], les bois à vents orientaux et le genre d’harmonies qu’on trouve typiquement dans les films et jeux japonais,  » détaille Eric Buchholz.

De belles pièces de piano, de violon et d’autres instruments à corde, également. Une utilisation plus minutieuse de chaque type d’instrument. À l’intérieur d’une pièce, on prend davantage le temps de s’arrêter et de reprendre le rythme et les notes différemment, ce qui crée de belles surprises et nous lasse moins vite de ces mélodies déjà entendues plusieurs fois avant. Des tournures parfois plus dramatiques, d’autres fois bien plus épiques, avec tout l’orchestre en mouvement de force.

Hero of Time - Session d'enregistrement à Bratislava
Image : Materia Collective

Les petites déceptions qui passent

Une petite déception est que les pièces auraient pu être plus longues. Mais cela est une critique qui me vient souvent en tête lors d’orchestrations de musiques de jeux vidéos. C’est peut-être mon oreille de mélomane amateur de Beethoven, Brahms et Chostakovitch qui me cause cette petite insatisfaction. N’empêche, dans l’orchestration des musiques de jeu, on tend parfois à passer rapidement sur de bonnes mélodies, à ne pas les exploiter, les varier et les renchérir davantage.

Seconde petite déception (j’insiste sur leur petitesse), et en lien avec la première, on aurait probablement pu accorder plus de temps à certaines pièces, notamment les donjons du Link adulte. Dans la pièce Memories of the Forest, par exemple, la trame très intrigante du donjon de la forêt ne bénéficie que de quelques secondes. C’est dommage, car elle est très accrocheuse. Idem pour les deux donjons suivants.

Hero of Time - Session d'enregistrement à Bratislava
Image : Materia Collective

Verdict : certainement un bel ajout

En somme, un très bon album à ajouter dans votre bibliothèque des autres albums de Legend of Zelda, car il se mesure très bien aux autres titres. L’album se distingue en étant plus original dans la reprise des pièces, c’est-à-dire qu’on ne se contente pas de seulement jouer la pièce telle qu’elle existe dans le jeu et de passer à la suivante. On ose jouer avec le rythme, l’aire, les instruments à disposition et la succession des pièces de sorte à mieux nous surprendre.

Hero of Time sur Bandcamp, iTunes et Spotify

Eric Buchholz - Hero of Time

Adaptation
Qualité de l'oeuvre
Originalité
Qualité sonore
Force nostalgique

Très bon

Une orchestration, adaptation et mise-à-jour intéressante de plusieurs pièces du jeu. Des déclinaisons différentes inattendues. Des pistes et des mélodies parfois un peu brèves.

User Rating : Be the first one !

À propos de Steve Carufel

À la recherche d'un terme désignant à la fois le geek, le hipster, le vieux jeu et l'intello (suggestions acceptées), je peux entre-temps vous confier que vous m'aurez plus souvent qu'autrement avec le jeu en multi, les événements geeks, la science-fiction et le récit historique, l'art graphique et les pièces musicales de jeux vidéo remixées.

Aussi à voir...

Le Seigneur des Anneaux en concert à Montréal les 22 et 23 septembre 2017

Le Seigneur des Anneaux en concert à Montréal les 22 et 23 septembre 2017

Vous aimez les concerts ? Vous aimez la musique de film et êtes du genre à …

Qu'en pensez-vous ?