Concours

Futur des voitures électriques : faire le plein avec des piles « liquides »

Chaque fois que j’entend parler de voitures électriques comparées aux voitures à essence, la contrainte la plus imposante dont tout le monde parle est toujours la même : autonomie. C’est bien beau rouler X kilomètres, mais si après cette distance il faut faire une pause de plusieurs heures pour recharger, cela deviens un peu embêtant.

À ce problème, des étudiants du Massachusetts Institute of Technology ont trouvé une brillante solution. En gros, leur idée est de fabriquer des petites particules, chargées électriquement, en suspension dans un liquide électrolytique gélatineux. Tout comme les piles conventionnelles, elle peut être rechargée normalement. Par contre, puisque toute la technologie de la pile est contenue dans le liquide, on pourrait alors vider une pile de son liquide, et le remplir avec du nouveau, déjà chargé.

La stratégie serait alors de permettre à des commerces de vendre, comme on le fait pour l’essence, des remplissages de pile-liquide. En quelques minutes, on repart avec le plein !

Cela n’est pas une idée farfelue prévue pour un avenir lointain, non plus. Le groupe d’étudiant prévoit avoir un prototype final format réel, prêt pour la production, d’ici 18 mois ! Une excellente percée pour les voitures électriques, c’est bien certain.

Sur la photo, on peut voir le prototype actuel du liquide dans la bouteille.

Source : MIT News

À propos de Laurent

Laurent est un passionné de technologie et de gadgets. Il est à l’affut de tout ce qui se passe dans le domaine.

Aussi à voir...

Des symboles de sécurité que vous devriez connaître avec la même énergie que les émoticônes et emojis

Le contenu de ce billet est commandité en partenariat avec CAA-Québec. La vie numérique de …

Un commentaire

  1. Je crois bien que cela reviens au même que de changer le batterie tout simplement. C’est juste que l’on est pas obliger de la changer au complet.

    Par contre, je ne crois pas que l’autonomie soit le principal défaut des voiture électrique pour le Québec. Avec notre climat froid l’hiver c’est le chauffage le problème. Il prend tout le jus disponible.
    Ce n’est pas un problème avec les moteur a essences et les hybrides parce qu’il leur reste le moteur a combustion qui produit la chaleur nécessaire.

Qu'en pensez-vous ?