Ford Focus 2012 – Une Batmobile pour les Geeks ?

Le 14 juin j’ai eu le privilège de participer à une journée extraordinaire et remplie de surprises, une journée entière à m’amuser avec la toute nouvelle Ford Focus 2012. En effet, j’ai été un des quelques chanceux élus parmi plusieurs blogueurs québécois à recevoir une invitation au Défi Ford Focus 2012. Plutôt que de se tourner vers des journalistes et chroniqueurs automobiles, experts en évaluation technique de véhicules, Ford a profité du fait que la nouvelle Focus déborde de techno et de gadgets en tous genres pour inviter des blogueurs de toutes les branches à expérimenter avec sa bagnole. Voici un petit compte rendu de mon expérience.

Vers midi, à notre arrivée à l’hôtel W de Montréal, quartier général improvisé pour la journée, 10 Focus étaient stationnées une derrière l’autre devant l’édifice, attendant patiemment qu’on en prenne possession. Dans le lobby, on est une vingtaine de blogueurs, venant de partout sur la toile et bientôt, notre groupe sera divisé en 10 équipes de deux personnes. On nous fait un petit briefing dans le lobby de l’hôtel, durant lequel on nous parle d’un genre de « chasse aux indices » avant de nous envoyer dehors, choisir la voiture avec laquelle on passera la journée. Le sympathique Alexis LeMarec, chroniqueur techno/jeu vidéo avec qui j’ai fait équipe durant la journée a un faible pour la version noire de la Focus, on se la fait chiper par une autre équipe. On opte pour un beau bleu minuit qui a de la gueule !

La Focus 2012 que je m’apprête à conduire toute la journée est un véhicule qui a du chien. Son look extérieur est grandement inspiré des voitures compactes à haillon européennes. Cette version de la Focus est d’ailleurs une conception allemande, et on s’en rend vite compte en observant les lignes franches de la carroserie. Le devant de l’auto est excessivement agressif, avec une énorme calandre qui ne peut que faire peur lorsque vue dans un rétroviseur. À l’intérieur des voitures nous attendent un iPod Touch pour prendre des images de notre périple, ainsi qu’un itinéraire à plusieurs étapes que nous devrons suivre au courant de la journée.


Sur la photo : Ma Focus et moi. Les bras dans les airs sont expliqués plus loin dans l’article. J’ai aucune excuse pour la langue sortie.

La première chose que je remarque en entrant dans le véhicule, c’est son design enveloppant, qui crée tout de suite une sensation de confort et de protection. La version du véhicule qu’on a testé est la version Titanium, à laquelle furent ajoutées toutes les options possible. La finition intérieure est extrêmement bien réussie, dont des sièges en cuir hyper-confortables à deux tons (les notres étaient gris foncé et blanc crème). La console centrale (incluant le système MyFord Touch) est vraiment l’élément dominant du véhicule et reste facilement accessible au conducteur, par son positionnement un peu avancé dans le tableau de bord. Le système MyFord Touch, un système de gestion des fonctions du véhicule, contrôle toutes les options de confort, de performance et de divertissement de la Focus via un grand écran tactile qui m’a immédiatement fait tomber en amour avec la voiture. Une sportive à la fois pratique et bourrée de technologie ? C’est du vrai bonbon pour un gadget-freak comme moi !

MyFord Touch
Le système MyFord Touch sur l’écran tactile de la console centrale.

Le système MyFord Touch est aussi compatible à Microsoft SYNC, le système de commandes par reconnaissance vocale que Ford possède déjà dans la presque totalité de ses automobiles depuis quelques années. Par une commande aussi simple que « Radio, 94,3 » SYNC envoie l’information à MyFord Touch qui syntonisera ma chaîne de radio en une fraction de seconde. Avec autant de technologie au bout des doigts et de la voix, on a vraiment l’impression de rouler dans une mini Batmobile. Et ca ne s’arrête pas là. La Focus possède un système d’économie d’essence avec lequel nous avons pu conduire (et malmener) la voiture durant 8 heures sans avoir besoin de ravitaillement. C’est une vraie championne écologique !

Une des étapes de notre itinéraire nous a amené à nous rendre au circuit ICAR de Mirabel. Croyez-moi, le gamer en moi, qui avait passé les dernières semaines à jouer à DiRT 3 et Gran Turismo 5 en a eu de terribles frissons dans le dos. On nous explique que nous aurons la chance de piloter notre Focus sur 5 tours de circuits. À ce même moment, le sourire que j’avais déjà au visage depuis le début de la journée a carrément explosé ! Je me souviendrai longtemps de cette expérience complètement folle d’avoir la liberté de conduire une voiture neuve et performante sur un vrai circuit de course. La Focus a une tenue de route à faire rougir ses compétiteurs, accélère comme un vrai guépard et ses performances de freinage n’ont rien à envier aux voitures luxueuses de ce monde.


Moi, beaucoup trop content !


Je suis en bleu et non, je suis pas resté longtemps derrière ;)

La dernière étape de notre itinéraire nous amène dans un stationnement d’école, où il nous sera demandé d’essayer l’option de stationnement automatique offerte pour la première fois sur un véhicule abordable. L’expérience est assez intéressante, et je dois avouer que la voiture se stationne à la perfection. Après avoir mesuré un emplacement libre par des capteurs situés dans les pare-chocs avant et arrière, l’écran central nous demande d’embrayer la transmission à la position de recul, de garder le pied sur le frein, et de lâcher le volant. Quoi ? Lâcher le volant ? Mais ça va à l’encontre de mes 15 ans de conduite automobile sans accident ! Je m’exécute et dès que je relâche le frein pour faire reculer l’auto, le volant tourne tout seul et se met, avec précision, dans la position idéale pour positionner le véhicule dans le meilleur angle possible. Une fois reculé, on engage la position « Drive » du levier de vitesse, et on laisse l’auto faire le reste en relâchant le frein. Un timbre sonore et une confirmation visuelle sur l’écran du tableau de bord annonce que notre stationnement « sans les mains maman ! » est réussi (ça explique les mains dans les airs sur la photo plus haut).

Une des dernières, mais très importantes technologies de Ford nous est expliquée avant notre retour à l’hôtel. Il s’agit de MyKey, une technologie qui sera offerte sans frais supplémentaires dans tous les véhicules Ford, dès cette année. MyKey permet au propriétaire du véhicule de programmer une seconde clé avec des restrictions favorisant grandement la sécurité de l’utilisateur à qui la clé est destinée. Par exemple, un parent peut programmer sa deuxième clé de sorte que, lorsqu’il prêtera sa voiture à son ado, il sera impossible de démarrer le véhicule si les ceintures de sécurité des occupants ne sont pas bouclées. Il peut aussi programmer une limite du volume du système audio de l’auto, empêcher le désengagement du système anti-patinage et limiter la vitesse maximale à laquelle la voiture peut rouler. Des réglages qui peuvent sembler très anodins, mais qui sauveront assurément des vies. Maintenant, vous pourrez prêter votre voiture à vos enfants avec plusieurs inquiétudes en moins.

Cette journée en a été une pour moi, très enrichissante et surtout très amusante. J’ai eu la chance de découvrir un nouveau produit, rencontrer des gens sympathiques, m’amuser avec de la technologie digne de films d’espionnage et me balader fièrement dans un véhicule digne de Batman. Elle ne vole peut-être pas, ne projette pas de flammes à l’arrière et n’est pas anti-balles. Mais la Ford Focus 2012 est bel et bien ce qui se rapproche le plus d’une Batmobile pour nous, les geeks !

À propos de Steve Degarie

Véritable geek, Steve s'amène sur Geekbecois pour y partager sa passion pour la technologie, les gadgets et les bébelles en tout genre!

Aussi à voir...

Ford innove encore avec le mode du bon voisin de la Mustang GT 2018

La Ford Mustang, cette voiture de sport mythique qui célébrait ses 50 ans en 2015 …

Qu'en penses-tu ?