Guides-cadeaux pour Noël 2022

Flamecraft : un jeu chaleureux de Lucky Duck Games

Dès que j’ai vu la liste des jeux à venir de Lucky Duck Games, Flamecraft a piqué ma curiosité. Les mignons petits dragons ornant la boîte me laissaient croire à un jeu plutôt enfantin, mais mon instinct me disait d’en faire tout de même l’essai. C’est ainsi que j’ai reçu une copie du jeu avant même sa sortie au Québec. Je vous en parle dans cette critique après quelques parties à deux joueurs.

  • Auteur : Manny Vega
  • Illustratrice : Sandara Tang
  • Éditeur : Cardboard Alchemy (anglais), Lucky Duck Games (français)
  • Nombre de joueurs : 1 à 5
  • Âge : 10 ans et plus
  • Durée : 60 minutes
  • Année : 2022
  • Prix : 49.99$
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek
Flamecraft
La boîte de Flamecraft.

Matériel

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la boîte de Flamecraft est bien garnie. Voici la liste de ce qu’elle contient :

  • 6 pions Joueur
  • 6 marqueurs Réputation
  • 1 tapis de jeu ville
  • 8 aides de jeu
  • 36 cartes Dragon Artisan + 6 Dragons de Départ
  • 36 cartes Dragon Fantaisie
  • 28 cartes Boutique + 6 boutiques de Départ
  • 210 jetons Denrée (+ rechange)
  • 36 cartes Enchantement (en 2 paquets)
  • 7 cartes Compagnon
  • 24 jetons Pièce

Pour ceux qui se sont procuré la version Deluxe, les jetons Pièce sont en métal plutôt qu’en carton, les pions Joueur sont des figurines de dragon en plastique et les jetons Denrée sont en bois et de formes différentes.

Le tapis de jeu est assez grand, on aura donc besoin de beaucoup d’espace pour jouer. À deux joueurs, nous avons utilisé à peu près toute la surface de notre grande table ovale autour de laquelle on peut asseoir environ six personnes.

Flamecraft
Le matériel de Flamecraft.

Comment jouer

Vous verrez, Flamecraft est simple à apprendre. Le livret de règles est magnifique et très clair.

« Vous êtes un Gardien des Flammes, habile dans l’art de converser avec les dragons, de les placer dans leur habitat idéal et d’utiliser des enchantements pour les aider à produire des choses fabuleuses. Votre réputation grandira au fur et à mesure que vous assisterez les dragons et les commerçants, et le Gardien des Flammes le plus réputé se verra décerner le titre de Maître des Flammes ! »

À votre tour, vous déplacerez d’abord votre dragon sur une nouvelle boutique (où votre dragon ne se trouve pas déjà), puis vous avez deux choix :

  • Collecter
  • Enchanter

En résumé, collecter vous permettra d’aller chercher des Denrées, et Enchanter vous permettra de compléter des « cartes objectifs » qui vous donneront des points de Réputation et autres avantages. Quand vous collectez, vous avez aussi le droit de placer un Dragon de votre main sur cette boutique. Plus il y a de Dragons dans une boutique, plus la collecte de Denrées est grande. Lorsqu’il y a trois Dragons dans une boutique, celle-ci est pleine et on en ajoutera une nouvelle au village dès la fin de ce tour. Les boutiques ont parfois des capacités qui pourront être activées lorsque vous collectez. Les capacités des Dragons Artisan, elles, peuvent être utilisées lorsque l’on enchante la boutique.

Une règle optionnelle permet l’utilisation de Dragons Compagnons. Ceux-ci (Brad, Daniel, Erick, Manny, Peter, Rich et Sandara) ont une capacité qui peut être utilisée une seule fois par partie. Chaque joueur en reçoit un lors de la mise en place. Je recommande de jouer avec cette règle optionnelle dès la première partie pour les joueurs expérimentés, car ce n’est pas quelque chose d’assez simple à ajouter.

Je mentionne au passage que le livret de règles est très clair, magnifique, coloré et que je l’ai trouvé très bien rédigé et joliment illustré.

Thématique et mécanique

La thématique de dragons est largement utilisée dans les jeux de société. La différence ici, c’est que ce sont de petits dragons tout mignons. En plus, ils sont serviables ! Ils aident les artisans du village dans chacune de leurs boutiques. Flamecraft est tellement bien illustré par Sandara Tang que je me suis complètement laissée embarquer dans le thème. Ses illustrations ne sont pas seulement belles, elles racontent une histoire.

Côté mécaniques, c’est simple et efficace. Ce sont les suivantes :

  • Contrats
  • Bonus de fin de partie
  • Gestion de main
  • Plateau modulaire
  • Placement d’ouvriers

On doit essentiellement gérer nos cartes, placer nos ouvriers (dragons) sur les boutiques, pour compléter des objectifs et amasser des bonus de fin de partie. Cela ne réinvente pas la roue, mais est tellement bien imbriqué dans le thème qu’on se sent vraiment comme un Gardien des Flammes.

Est-ce que c’est trop simple ? Je ne trouve pas. Pour moi, il est plus important qu’un jeu soit fluide et satisfaisant, et c’est le cas de Flamecraft. Est-ce qu’il est complexe ? Non, mais il est intéressant et il vaut le coup d’oeil.

Plaisir

Dans une partie de Flamecraft, on ne s’ennuie pas. Chaque tour nous apporte la satisfaction de faire quelque chose de concret. Les Denrées abondent, il y a toujours une possibilité de faire une action intéressante. Il reste à voir ce qu’offrira la rejouabilité du jeu à long terme.

En effet, même si chaque Dragon Artisan a un nom unique, les capacités de ceux-ci sont liés à la couleur, ils reviennent donc souvent en cours de partie. D’ailleurs, je dois vous nommer quelques noms de dragons Artisan, car je les trouve trop amusants : Cannelle, Miche, Hot Dog, et bien d’autres…

Les dragons Fantaisie, eux, ont des noms qui font penser aux rennes du Père Noël comme Flammèche, Pétillant et Radieux.

D’ailleurs, un de mes grands bonheurs dans une partie de Flamecraft est de découvrir les noms et les illustrations des cartes.

En conclusion

Flamecraft est l’un de ces jeux auxquels je n’arrive pas à trouver de défauts. Non seulement j’ai du plaisir en jouant, mais l’envie de rejouer se représente régulièrement. La thématique de dragons assistant les propriétaires de boutiques me divertit totalement et j’adore découvrir les illustrations des différentes cartes. La traduction impeccable du jeu contribue à son excellence. Définitivement, Flamecraft est un petit bijou qui trouvera assurément sa place sur les listes de cadeaux pour la fin de l’année.

J’aime

  • Les superbes illustrations
  • Les mécaniques satisfaisantes
  • Le livret de règles irréprochable

J’aime moins

  • La mise en place qui prend beaucoup d’espace

La copie de Flamecraft a été fournie par Lucky Duck Games.

Flamecraft

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

À découvrir !

Flamecraft est un jeu impeccable qui a une thématique bien exécutée et des mécaniques fluides. Jetez-y un coup d'oeil !

À propos de Geneviève Corriveau

Adepte de jeux de société, j’adore apprendre. Mordue d'informatique, de technologie et de gadgets, je suis une geek intense et passionnée qui aime s'informer et s'amuser.

Aussi à voir...

Orichalque : un jeu 4X ou pas ?

Orichalque n’est pas que le nom d’un jeu, mais c’est aussi l’ancien nom d’un mélange …

2 commentaires

  1. Après deux parties, de mon côté, je vais exactement dans le même sens, facile à apprendre, cute et on a vraiment le goût d’y rejouer!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.