Cult of the Lamb : un jeu d’une cruauté adorable et perturbante

Lorsque j’ai entendu parler de ce jeu pour la première fois, je ne savais pas trop quoi penser, mais lorsque j’ai vu la bande-annonce et lu les informations plus complètes sur le jeu, j’ai su immédiatement que je devais l’essayer. J’ai simplement adoré et ceux que je connais qui l’ont essayé ont aussi adoré. Je vous parlerai plus en détail de ce qui pour moi explique pourquoi ce jeu est si bon, mais comme le jeu est quand même gros, il sera difficile de tout couvrir.

  • Studio de développement : Massive Monster
  • Éditeur : Devolver Digital
  • Plateformes disponibles : PC, Nintendo Switch, PlayStation 5, Xbox Series X|S
  • Plateforme de test : Nintendo Switch, PlayStation 4
  • Classement : Adolescent
  • Prix : 27,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

L’histoire principale

Tout commence avec une ambiance glauque et morbide d’un petit agneau qui marche vers sa mort. Il se voit sacrifier pour essayer d’empêcher une prophétie. Il est le dernier de son espèce et avec ce sacrifice, Les Quatre de la vieille croyance pensent empêcher Celui qui attend de revenir.

Tout se passe comme prévu et l’agneau se fait décapiter sur un cercle de sacrifice. Tout se termine ainsi, du moins c’est ce qui était supposé arriver normalement, mais Celui qui attend lui offre une porte de sortie. Il lui propose de lui redonner la vie en échange que l’agneau lui crée un culte en son nom. Ne voulant pas mourir, l’agneau accepte sa proposition.

Celui qui attend donne une couronne rouge à l’agneau qui revint à la vie et se vengea de ceux qui l’obligèrent à aller vers la mort. Une fois de retour dans le monde des vivants, c’est Ratau qui aide l’agneau à se rendre dans un endroit sûr où il pourra être à l’abri et créer son culte. C’est sur la route que notre cher agneau rencontre une bête qui était sur le point de se faire sacrifier. Ratau lui explique qu’en sauvant la vie de la bête, celui-ci n’aura pas d’autre choix que de lui être fidèle et de le suivre par la suite.

Cult of the Lamb 02

L’exploration

L’exploration des donjons a pour but de voyager dans les terres de la vieille croyance et de tuer Les Quatre de la vieille croyance et de libérer Celui qui attend. Les donjons sont tous uniques en leur genre, par les objets qu’on y trouve et les armes que nous y découvrons. Il y a cinq sortes d’armes : l’épée, la dague, la hache, le marteau et les gants, mais à chaque donjon les armes auront des niveaux et des caractéristiques différentes.

Il y a aussi des cartes de tarot qui nous offrent des bonus très importants qui peuvent changer la difficulté du donjon avec une seule carte. Je me souviens d’une partie ou j’ai reçu la carte ARC-EN-CIEL qui augmentait la vitesse d’attaque deux fois. J’avais le marteau, l’arme la plus lente de toutes, mais je n’ai jamais terminé un donjon aussi rapidement.

J’aime comment entre chaque partie du donjon, on peut choisir le chemin de notre choix avec la carte et ainsi aller vers les zones qui nous intéressent le plus. Lorsque je manquais de nourriture, je choisissais les zones où je pouvais en trouver et si je manquais de bois, j’allais là où je pouvais trouver du bois. Il y a tellement de diversité dans les donjons que jamais vous ne visiterez deux fois le même.

Cult of the Lamb 05

L’entretien physique du culte et les ressources

Lorsque Ratau nous présente l’endroit où nous devons créer notre culte, c’est une terre remplie de roches, de bois et d’arbustes, les trois ressources les plus importantes. Le bois et la roche servent à créer des bâtiments qui seront utiles du début à la fin.

Il existe plusieurs sortes de bâtiments tels que la raffinerie qui sert à raffiner nos ressources, la station de bûcheron et/ou de minage qui servent à avoir plus de ressources et la statue du culte dont je parlerai plus tard. Certains bâtiments permettront à vos adeptes de se soigner plus rapidement, ou bien de simplement aller aux toilettes, mais dans le jeu tous les bâtiments sont importants.

Je dois vous avouer que mes bâtiments préférés sont ceux en lien avec l’agriculture, car nous avons des responsabilités envers nos adeptes. Nous devons les nourrir et le meilleur moyen de le faire, selon moi, c’est de bien s’occuper de son champ. Lors de l’exploration, vous découvrirez de nombreuses graines que vous pourrez replanter dans le terrain de votre secte. Vos adeptes s’occuperont de votre champ selon les tâches qui leur sont débloquées, mais le meilleur conseil que je peux vous donner c’est : il n’y a jamais assez de nourriture.

Pour bien s’occuper de votre culte, il est important de toujours avoir des ressources en grande quantité, car vous en aurez toujours besoin. La propreté de l’endroit joue aussi un grand rôle, car un endroit insalubre apporte la maladie et peut décimer votre culte rapidement. Vos adeptes sont vos esclaves d’une certaine manière, mais vous dépendez aussi d’eux.

Cult of the Lamb 03

L’entretien moral et la foi des adeptes

Pour que votre secte fonctionne correctement, il faut que vos adeptes croient en vous et vous soient fidèles. Si ceux-ci n’ont pas confiance en vous, ils se rebelleront et propagerons des mensonges à votre sujet. Il vous faudra alors gérer rapidement la situation, sinon la rébellion pourrait se répandre dans le culte.

Très tôt dans le jeu, vous débloquerez dans votre secte une statue qui vous permettra de ramasser des points de dévotion. La dévotion, en résumé, c’est des points récoltés lorsque vos adeptes prient à la statue et ils vous permettent de débloquer de nouveaux bâtiments qui vous seront utiles.

Comme vous avez créé un culte, vous en êtes le prêtre et vous devrez faire des sermons quotidiens et pratiquer de nombreux rituels qui vous faciliteront la vie. Plus vos adeptes vous seront fidèles, plus vous aurez de récompenses et plus le jeu deviendra intéressant. Choisissez des doctrines que vos fidèles seront obligés d’accepter tels que le végétarisme ou bien le cannibalisme. Vous pourrez aussi les forcer à jeûner ou bien à travailler sans arrêt pendant des jours.

J’ai eu parfois de la difficulté à gérer les trois grandes parties de l’histoire soit : l’exploration des donjons,  la gestion des ressources et les adeptes, mais c’est ce qui donne du charme au jeu et qui nous met au défi.

Cult of the Lamb 04

En conclusion

Personnellement, mon avis sur ce jeu est que c’est un des meilleurs jeux auxquels j’ai pu jouer cette année. Il est parfait. Il me fait penser à The Binding of Isaac et Don’t Starve. C’est définitivement un de mes jeux préférés pour le moment et pour longtemps. C’est très plaisant de gérer sa secte et ses adeptes tout en essayant de tout terminer de débloquer ce qui peut l’être.

J’ai beaucoup moins apprécié le fait qu’à cause d’une mise à jour sur Cult of the Lamb sur Nintendo Switch, le jeu en date du 18 septembre 2022 soit très difficile à jouer. Lorsque j’avance un peu dans l’histoire et que mon culte commence à avoir plus de 15 adeptes, le jeu commence à boguer intensément. Je n’ai pas vu de bogue similaire sur PlayStation 4, mais j’ai lu sur internet qu’une prochaine mise à jour devrait régler le problème. Je suis impatiente que la mise à jour arrive, mais pour le moment le jeu reste difficile à jouer.

À part le petit problème de mise à jour, le jeu reste tellement plaisant à jour et modifier la difficulté change tout. Pour commencer, j’ai essayé deux des quatre modes de difficulté et il y avait une grande différence entre les deux. Je n’imagine pas la différence entre le premier et le dernier mode. Le jeu doit être complément différent.

Je recommande fortement ce jeu à tous ceux qui aiment les jeux de gestion et les jeux roguelike comme The Binding of Isaac. Malgré que le jeu soit classé adolescent 13 et plus, je ne le recommanderais pas à un public en bas de 16-17 ans. Ce n’est que mon avis personnel, mais c’est quand même un jeu en lien avec des croyances sataniques où les personnages sont cannibales et  où il y a des sacrifices au nom d’une entité malveillante. Malgré son apparence très adorable, la violence dans ce jeu n’est pas à prendre à la légère.

Cult of the Lamb 06

J’aime

  • L’apparence très adorable du jeu
  • Les donjons intéressants et uniques à chaque fois
  • La diversité des parties que ce soit par les doctrines différentes et les niveaux de difficulté

J’aime moins

  • Les bogues violents occasionnels sur la console Nintendo Switch

Une copie de Cult of the Lamb a été fournie par Devolver Digital pour cette critique.

Cult of the Lamb

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Rejoignez le culte de l'agneau !

Un jeu super qui combine un système de jeu roguelike et aussi de la gestion de ressources. À l'apparence adorable, mais d'une violence assez directe.

À propos de Mélijade Poisson

Je suis une jeune femme qui adore l'univers geek depuis toujours. J'aime tout particulièrement les jeux vidéo, les jeux de société et mes oiseaux chéris ! Autant j'aime passer mon temps libre en jouant à des jeux vidéo, autant que je peux prendre le temps de visionner des films ou une bonne série ! J'aime aussi m'installer confortablement et lire des mangas et des bandes dessinées.

Aussi à voir...

Trails from Zero

The Legend of Heroes : Trails from Zero – De zéros à héros

The Legend of Heroes : Trails from Zero fait partie de la grande série Trails qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.