Concert NES de l’OVMF – Quand nostalgie rime avec magie

Le 21 octobre dernier, l’Orchestre à Vents de Musiques de Films (OVMF) a présenté son Concert NES dédié à la musique de plusieurs grands classiques de la célèbre console. Le directeur musical, Jocelyn Leblanc, a remanié plusieurs des thèmes qui, à l’origine, utilisaient une puce de son primitive. Entrecoupé de savoureuses anecdotes de la part de M. Leblanc, le concert a su faire vibrer notre fibre nostalgique en nous faisant revivre plus d’une soirée passée devant notre bonne vieille NES branchée sur un écran cathodique, avec le canal 3 syntonisé, bien sûr !

Le directeur musical a su transposer des thèmes composés pour une puce sonore primitive à un orchestre à vent avec succès
La trilogie de Final Fantasy I à III a été visitée lors du concert NES de l’OVMF.

Dès l’ouverture, les talentueux musiciens ont attaqué la musique du classique Mega Man 2. Reconnu pour sa musique autant que pour ses niveaux difficiles, le segment était énergique et enjoué. Par la suite, l’orchestre nous a fait voyager jusqu’en Russie pour une section dédiée à la musique du jeu de casse-tête Tetris. Plusieurs membres masculins y sont même allés d’un joyeux « hey ! », ce qui a fait rire l’assistance.

Avec une ouverture toute en douceur au piano, la troupe de musiciens y est allée d’un superbe medley basé sur les trois titres de la franchise Final Fantasy sortis sur la NES (seul le premier a connu une sortie en Amérique du Nord). Ce segment a démarré une série de trois sections chacune réservée à une trilogie de jeux. Après Final Fantasy, ce fut au tour de la trilogie la plus célèbre de la NES, Super Mario Bros. Nous avons eu droit à la majorité des thèmes, comme le légendaire World 1-1 du premier Super Mario, probablement le thème de jeu vidéo le plus connu. Enfin, pour clore le segment des trilogies, l’orchestre a interprété plusieurs thèmes de Castlevania. Le pianiste y est allé de plusieurs morceaux à l’orgue pour donner une teinte gothique au spectacle.

Juste avant l’entracte, les musiciens nous ont transporté dans la contrée mystique d’Hyrule alors qu’ils ont joué les thèmes les plus connus de The Legend of Zelda et Zelda II : The Adventure of Link. Les nombreuses personnes déguisées en Link et Zelda ont beaucoup apprécié.

Une deuxième partie pleine de surprises !

Contrairement à la première partie du spectacle qui était composée de segments dédiés à une franchise ou un jeu et où les morceaux étaient des interprétations fidèles à l’original, la seconde partie était plus expérimentale. Le premier segment était centré sur la franchise Dragon Warrior, avec ses thèmes héroïques. Cette section ressemblait plutôt à celle de la première partie du spectacle. C’est avec le jeu Metroid que nous avons connu nos premières surprises de la soirée. La trame sonore originale est plutôt minimaliste, ce qui donnait au joueur un sentiment d’isolement. Afin de transposer cette ambiance à un orchestre, le directeur musical a introduit un thème composé pour la trame sonore du film Alien, mais qui n’avait jamais été utilisé. Le résultat fut un morceau qui provoquait volontairement un sentiment de malaise, parfaitement adapté au jeu.

Un moment très cocasse de la soirée fut lorsque les trombonistes ont utilisé des instruments en plastique rose pour jouer les thèmes de Kirby
Pour les thèmes de la franchise Kirby, les trombonistes ont revêtu des t-shirts aux couleurs du jeu avec des trombones en plastique rose bonbon.

Pour faire passer les émotions du morceau précédent, l’orchestre a entamé un medley basé sur le jeu Kirby. Afin de nous plonger encore plus dans son ambiance colorée et bon enfant, les trombonistes sont apparues vêtus de t-shirt aux couleurs du jeu, avec en plus des trombones en plastique de couleur rose bonbon. Un moment cocasse qui a été très bien reçu du public. Par la suite, on a eu droit à un montage regroupant la musique de Punch-Out ! et Blades of Steel, où l’accent a été mis sur l’aspect excitant et plein de testostérone que génère les jeux de sports.

Pour le célèbre jeu de plateforme Kid Icarus, M. Leblanc a voulu mettre l’emphase sur l’apparence du personnage du jeu qui rappelle Cupidon. C’est donc un thème d’amour qu’il a voulu donner au thème du jeu en s’inspirant de celui du film Superman de la fin des années 70. Un moment de calme et de détente après le rush d’adrénaline causé par le numéro précédent.

Enfin, pour clore la seconde partie, l’orchestre y est allé de deux numéros de type « versus », où le directeur musical a pris les thèmes de deux franchises et les a entremêlés. Dans le premier cas, ce fut Castlevania, avec ses sonorités pop-gothiques, et Mega Man, avec son tempo rapide. Le résultat fut très étonnant et les thèmes se mariaient à merveille. Pour le second, ce fut au tour de Final Fantasy d’être mis en équipe avec Zelda. Les deux franchises ont des styles musicaux semblables, ce qui a donné un moment très agréable, mais un peu plus prévisible que le « versus » précédent. Après une longue ovation de la foule, l’orchestre a entamé un rappel en interprétant les thèmes du jeu d’action Contra, transformés pour l’occasion en une marche militaire. Une très belle façon de clore la soirée.

Des classiques comme Super Mario Bros, Duck Hunt et Balloon Fight étaient disponibles à l'essai avant le spectacle
Avant le concert, les spectateurs ont eu l’occasion de jouer à plusieurs classiques de la NES sur des stations fournies par Retro Gamer, un groupe de passionnés de jeux rétro.

Détails sur les prochains concerts de l’OVMF

Les prochains concerts de l’OVMF auront lieu les 18 et 19 novembre prochains pour les Concerts Studio Ghibli. Les deux soirées affichent complet depuis de nombreux mois, de même que les deux représentations supplémentaires qui auront lieu les 3 et 4 février 2018. Par la suite, ce seront les deux concerts Doctor Who, Spécial 11e Docteur, les 17 et 18 mars, et les deux concerts Jurassic Park, les 9 et 10 juin prochain. Les billets sont en vente sur le site de l’OVMF.

Lisez notre entrevue avec Jocelyn Leblanc, directeur musical de l’OVMF.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Concert Dans une galaxie lointaine, très lointaine – Du bonbon !

Le 25 mars dernier avait lieu le concert Dans une galaxie lointaine, très lointaine à …

Qu'en pensez-vous ?