Blasphemous II – Explorez religieusement

Blasphemous a une communauté qui a élevé le jeu original au titre de jeu culte (oui oui, je suis allé là). Il était violent, glauque, pas facile du tout. Le style était présent partout. Son succès a permis au développeur The Game Kitchen de se permettre une suite. Ils ont refait le moteur du jeu au complet. Terminés les mouvements douteux du premier. Est-ce que ça aura amélioré la recette ou le gâteau ne lève pas ? Je ne vous tiendrai pas en haleine bien longtemps, Blasphemous II est excellent. Je l’ai terminé à 99 % et j’aimerais avoir encore des choses à faire. Priez pour que le Miracle soit aussi bon pour vous qu’il l’a été pour moi dans Blasphemous II et lisez ma critique !

Blasphemous II : le miracle vous guette

  • Studio de développement : The Game Kitchen
  • Éditeur : Team17
  • Plateformes disponibles : PC, PS5, Xbox Series, Switch
  • Plateforme de test : Switch
  • Classement : M pour Mature (16+)
  • Prix : 38.99$ (35.09$ en précommande)
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu
  • Page eShop du jeu
Blasphemous II
Le jeu est magnifique

Des bases de Blasphemous revues et corrigées

Pour commencer, il est certain que les changements ne plairont pas à tous. Le jeu est moins macabre, un peu moins difficile, les boss ne sont pas aussi mémorables et sont un tantinet moins nombreux. Maintenant que tout ça est dit, le jeu fait extrêmement bien le reste. Je crois que c’est une vraie belle évolution d’une vision qu’ils avaient pour le premier titre.

The Game Kitchen a poussé le côté Metroidvania au maximum. Des tonnes de secrets secondaires assez cryptiques parfois (ça fait partie du charme) et régions se débloqueront au fur et à mesure que vous trouverez de nouvelles armes ou de nouvelles habiletés. Chaque zone devra être revisitée puisqu’il est presque impossible de tout trouver la première fois. Terminés les mouvements raides et peu intuitifs. Maintenant, votre personnage est fluide est agréable à manipuler.

Vous ne mourrez plus instantanément en tombant dans les piques au travers du monde. Certains diront que c’est un point négatif. Pour moi, c’est un fort positif. Il n’y a rien d’intéressant à perdre 20 minutes de progression à tomber dans ces puits meurtriers. Le jeu est donc plus accessible tout en gardant une difficulté appréciable qui saura augmenter au fur et à mesure que le jeu progresse. Au début, je trouvais ça facile et pratiquement bancal, mais à la fin, certains ennemis réguliers me donnaient du fil à retordre et me demandaient d’utiliser tout mon arsenal.

Blasphemous II
Les décors sont variés ©The Game Kitchen

Un arsenal bien aiguisé

Vous devrez trouver des habiletés et des armes pour progresser dans le jeu. Il y a trois armes au total et ces armes pourront être améliorées grâce à vos niveaux de martyr. En plus de ces niveaux, vous pourrez trouver des secrets qui vous permettront de débloquer d’autres améliorations pour ces mêmes armes. Chacune de ces armes peut être choisie au début du jeu. De plus, chacune d’entre elles vous permet divers mouvements de plateforme uniques à l’arme. Vous comprendrez alors que vous n’aurez pas accès aux mêmes énigmes et régions dépendant de quelle arme vous choisissez. Vous devrez toutes les trouver pour progresser dans le jeu de toute façon. Les niveaux de martyr servent à augmenter les aptitudes de ces armes. Vous pourrez trouver ces armes à deux autres reprises dans le jeu pour pouvoir débloquer leur plein potentiel.

Il y a Veredicto, le genre de fléau encensoir géant. Vous pouvez y mettre le feu pour des dégâts supplémentaires. C’est une arme puissante et lente. Elle peut frapper les ennemis plusieurs fois en une attaque. Cette arme vous débloque les parties avec de grosses cloches. Utile pour divers puzzles dans le jeu comme créer des plateformes ou liquéfier certaines portes.

Blasphemous II
Veredicto © The Game Kitchen

Il y a tout à l’opposé Sarmiento & Centella, deux épées ultras rapides avec peu de dégâts. Ce sont ces épées qui vous permettent de vous déphaser en frappant les anges portant des miroirs. Vous vous transformez en genre d’arc électrique et ça vous permet d’atteindre des régions auparavant inatteignables et de passer au travers de grilles. Cette arme a un système de combos faisant que plus vous frappez, plus vous ferez de dégâts.

Blasphemous II
Sarmiento & Centella ©The Game Kitchen

Entre les deux, il y a Ruego Al Alba, une épée moyennement rapide avec dégâts moyens. Elle est de type mystique. Elle vous permettra de briser des pans de murs avec des âmes tourmentées si vous les frappez d’assez haut avec un coup en descente. Elle peut être activée pour ajouter des effets mystiques en échange d’un peu de votre vie.

Blasphemous II
Ruego Al Alba @The Game Kitchen

Personnellement, Veredicto a été mon arme de choix pour 90 % du jeu. Vers la fin, je trouvais que certains boss étaient un peu trop rapides et je changeais pour Ruego Al Alba dans ces moments. Sarmiento & Centalla n’était utilisée que lors des moments obligatoires pour résoudre des énigmes. Je trouvais son dégât beaucoup trop bas comparé aux deux autres. C’est vraiment la moins forte des trois, selon moi.

Des personnalisations à la tonne

En plus des armes, vous aurez les prières à votre disposition. C’est un simple système où vous avez des prières courtes (simplement appuyer sur une touche). Elles sont en général des aptitudes rapides et faisant un peu de dégât. Elle utilise votre ferveur (mana si on veut) en petite quantité et vous devrez utiliser celles-ci à plusieurs reprises vers la fin, certains monstres étant plus vulnérables à certains types de prières. Feu, électricité, mystique et miasme (poison) sont les principaux attributs. En plus des prières courtes, vous aurez des prières longues (une petite combinaison de touches). Ces prières font beaucoup de dégâts et vident beaucoup votre ferveur. J’ai trouvé que les prières courtes étaient plus versatiles, plus rapides et que le dégât était plus important si on réussit plusieurs petites prières plutôt qu’une grosse qui souvent nous laisse vulnérable.

Blasphemous II
Des prières pour tous les goûts @The Game Kitchen

En plus des prières, vous pourrez mettre des sculptures de bois dans votre dos. Vous les trouverez secrètement dans le jeu ou vous trouverez des objets que vous devrez faire sculpter pour les obtenir. Ces sculptures sont limitées à deux au début, mais vous pouvez augmenter votre capacité. Elles donnent divers bonus comme une augmentation des coups critiques ou obtenir de la ferveur lorsque vous frappez l’ennemi, par exemple. En plus, les sculptures peuvent être associées deux par deux et certaines donnent de très forts effets supplémentaires. Lorsque je me fais toucher par une attaque, un cercle géant de miasme est généré autour de moi. C’est un exemple, mais j’ai trouvé au moins cinq combinaisons très fortes. Ne sous-estimez pas ça !

Blasphemous II
Votre rosaire sert à vous donner certains avantages @The Game Kitchen

Finalement, votre rosaire pourra avoir des billes que vous choisirez, c’est surtout pour augmenter ou diminuer les dégâts d’un certain type de prières. Vous pouvez avoir jusqu’à cinq billes.

Des quêtes secondaires à la tonne

Vous aurez une tonne d’objectifs qui, au final, servent à débloquer d’autres secrets ou à augmenter votre personnage. Dans Blasphemous II, une des quêtes vous demandera de trouver des nonnes. Grâce à celles-ci vous pourrez payer pour augmenter vos prie-Dieu (les points de contrôles pour sauvegarder). Je ne divulgâcherai rien, mais ça vaut vraiment la peine de le faire. Une autre quête vous demandera d’obtenir des calices, ou des flasques vides. C’est ce qu’il vous faudra pour augmenter votre vie ou la quantité de potions que vous pouvez porter sur vous.

Ne passez pas trop à côté de ces quêtes. Elles sont vraiment importantes pour débloquer le potentiel maximum de votre pénitent. Certaines quêtes comme celle des chérubins sont longues et les récompenses ne sont pas aussi bonnes que l’on croirait, mais tout de même, elles valent toutes la peine. Le seul défaut, certaines quêtes sont VRAIMENT cryptiques. J’ai eu de la difficulté à toutes les réaliser, mais j’ai réussi. J’ai eu besoin d’aide des développeurs pour une des quêtes, mais ils m’ont dit considérer la retravailler. À suivre.

Blasphemous
Tout est très imaginatif, même les marchands @The Game Kitchen

L’histoire, ce n’est pas tout

L’histoire est bien, mais si vous n’avez pas joué au premier, vous aurez peut-être besoin d’aide pour tout comprendre. Toutefois, le jeu est tellement bon que l’histoire est pratiquement secondaire. Malgré tout, si vous parvenez à la comprendre, elle est géniale. En gros, un Miracle est actif sur le monde. Par contre, les effets du Miracle sont impossibles à prévoir. Bien des gens se retrouvent dans un véritable purgatoire suite aux effets du Miracle. Vous devrez donc parcourir le monde pour régler ces problèmes et mettre fin au Miracle. Est-ce que tout est aussi simple qu’il y parait ? Vous le saurez en jouant.

Il existe actuellement deux fins. Une fin régulière que vous obtiendrez fort probablement, mais vous aurez la chance d’explorer le jeu après la fin pour tenter d’obtenir la deuxième. Celle-ci est très très bien cachée, disons que je l’ai trouvée par erreur. Je regrette que les cinématiques du jeu ne soient pas dans le même style que le premier jeu. Maintenant, elles sont comme un dessin animé et je trouve que c’est un point où le jeu a régressé face au premier opus.

Blasphemous II

De plus, le jeu semble avoir quelques bogues. Il y a déjà eu un correctif, mais malgré ce correctif, j’ai eu un bogue qui a failli mettre fin à ma partie au boss juste avant la fin. Une de mes magies ne disparaissait jamais. Même en fermant le jeu, en mourant ou autre. Lorsque je me rendais au boss, il était alors super facile, mais entre la première phase et la deuxième, il y a normalement une petite animation. Ma magie, cependant, faisait que pendant l’animation, le boss venait m’attaquer… je n’avais donc pas l’occasion de me défendre avant de mourir pendant une séquence ou je n’ai pas le contrôle. J’ai réussi à contourner ce problème en faisant le tour de toutes les quêtes secondaires pour obtenir plus de vie, en ajustant mes résistances et avec beaucoup de chance. Les développeurs sont au courant et semblent prendre ce bogue au sérieux. J’ai aussi terminé 99 % du jeu et il me manque une clé. Cette clé semble boguer puisque la personne qui devrait me la donner ne le fait pas et j’ai terminé tout le reste. J’ai hâte d’élucider ce mystère.

Blasphemous II
Quelques bogues… @The Game Kitchen

On achète ?

Certainement. Je conseille Blasphemous II à tout le monde. Une difficulté plus équilibrée fait de ce jeu un opus supérieur au premier. Il est tout simplement excellent et j’avais toujours envie d’y revenir. Même lorsque j’ai terminé, j’avais le désir de démarrer une autre partie. Pour moi, c’est assez rare ce genre de sentiment. The Game Kitchen a vraiment su trouver une recette gagnante et j’ai vraiment hâte de voir la suite pour ce développeur. Comptez une vingtaine d’heures pour faire le tour du jeu à 100 %. Sinon, quinze à seize heures pour simplement terminer le jeu. Ces temps sont bien sûr en fonction de votre facilité à tuer les boss du jeu. J’espère vraiment que les gros titres sortant en même temps (Armoured Core VI, Starfield) ne feront pas trop ombrage à ce magnifique jeu vidéo.

Blasphemous II est magnifique, la qualité visuelle et l’inspiration chrétienne sont tellement bien réalisées. Les sons, les combats, l’histoire, les quêtes, tout est au sommet. Je lui souhaite le plus grand des succès et je vous encourage à y participer !

J’aime

  • La difficulté parfaite
  • Beaucoup de quêtes avec de bonnes récompenses
  • Les boss sont toujours aussi intéressants

J’aime moins

  • Le style d’animation pour les séquences vidéos
  • Une deuxième fin un peu trop cryptique
  • Un bogue qui a failli mettre fin à ma partie

La copie de Blasphemous II a été fournie par Team17.

Blasphemous II

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Un vrai Miracle

C'est mon coup de coeur de 2023. Je ne croyais pas que ce serait possible avec Zelda sorti il y a quelques mois. c'est un véritable miracle !

À propos de Olivier Grondines

Fanatique des jeux vidéo depuis le premier 386 familial. Cinéphile à temps partiel. J'adore me plonger dans tout ce qui se considère comme jeux vidéo même si mon coeur réside dans le rétro !

Aussi à voir...

Rainbow Cotton

Rainbow Cotton – Tout n’est pas soleil et arc-en-ciels…

Dur à croire que ceci est ma quatrième critique d’un jeu de la série Cotton. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.