Tsugai – Daemons of the Shadow Realm

Découverte manga : Tsugai – Daemons of the Shadow Realm

Grâce à Interforum Canada, j’ai pu découvrir le manga : Tsugai – Daemons of the Shadow Realm dans toute sa splendeur. En effet, je ne peux que les remercier de m’avoir offert cette opportunité. L’édition de collection est tout à fait sublime. Je suis très heureuse de l’avoir entre mes mains. J’étais, d’ailleurs, très enthousiaste de découvrir ce titre. Après tout, il s’agit du dernier manga proposé par l’auteure de Fullmetal Alchemist qui est un véritable bijou. Mes attentes étaient donc très hautes. Le premier volume de Tsugai – Daemons of the Shadow Realm a-t-il pu les atteindre ?

  • Titre original : Yomi no Tsugai
  • Dessin : Arakawa Hiromu
  • Scénario : Arakawa Hiromu
  • Éditeur VF : Kurokawa
  • Année : 2023
  • Type : Shonen
  • Genre : Action, Mystère
  • Nombre de tomes : 1 (en cours)
Tsugai – Daemons of the Shadow Realm

Synopsis

Chasseur aguerri, le jeune Yuru mène une vie paisible au contact de la nature dans un village reculé au sein des montagnes. Il prend grand soin de sa sœur jumelle, Asa, recluse depuis sa naissance afin de respecter un rituel divin. Quand de mystérieux oiseaux de métal attaquent la cité ancestrale, les rouages du destin se mettent en marche…

Tsugai – Daemons of the Shadow Realm
Voici ce que contient l’édition de collection du manga.

Mon avis

Tant d’opposés…

L’auteure m’avait totalement séduite avec Fullmetal Alchemist. J’avais ensuite tenté The Heroic Legend of Arslan qui, pour sa part, ne m’avait pas conquise. Malgré tout, j’étais très enthousiaste à l’idée de découvrir la nouvelle œuvre de l’auteure : Tsugai – Daemons of the Shadow Realm. L’obscurité et la lumière… Les temps anciens et la modernité… Un frère et une sœur… Le yin et le yang… J’ai aimé découvrir les nombreux contrastes dont regorge cette nouvelle série.

Le monde d’en bas

Nous nous trouvons dans un petit village japonais plutôt traditionnel. On pourrait croire que nous nous trouvons plusieurs siècles auparavant. Mais la vérité est tout autre. C’est au moment où des hélicoptères survolent le village que nous comprenons que quelque chose cloche. Yuru, notre protagoniste, croira d’ailleurs apercevoir des dragons métalliques. Le village est attaqué !

Les adultes seront automatiquement tués par les attaquants qui épargneront seulement les jeunes enfants. C’est un escadron équipé d’armes à feu et possédant des téléphones ainsi que des habits modernes qui s’en prendront aux villageois. Yuru, notre protagoniste, se ruera au village afin de venir en aide à sa sœur jumelle. Toutefois, il apprendra que celle qu’il croyait être sa sœur depuis des années n’était qu’une imposture. Il assistera donc, impuissant, au massacre de ses voisins jusqu’à ce qu’une femme à la chevelure noire débarque, affirmant être sa véritable sœur. Yuru sera sauvé par Dera. Ils fuient le champ de bataille, abandonnant la soi-disant véritable sœur jumelle derrière.

Durant leur fuite, Yuru invoquera, via les statues se trouvant aux portes du village, des Tsugai qui sont des divinités protectrices à son service. Il apprendra, d’ailleurs, que le village est un lieu magique qui n’est pas accessible au commun des mortels. Du moins, généralement. Yuru et Dera se rendront alors dans le monde d’en bas qui est, en réalité, le monde moderne que nous connaissons tous. Dera connaît cet endroit, car c’est de là qu’il vient. Yuru ainsi que ses divinités, quant à eux, seront totalement dépaysés par ce lieu. Ainsi débutera l’aventure de nos protagonistes.

L’édition de collection

Je terminerais cet avis en commentant l’édition de collection proposée pour le premier volume de Tsugai – Daemons of the Shadow Realm. Celui-ci comprend un joli boîtier dans lequel vous retrouverez, évidemment, le premier tome, un médaillon en bois faisant référence à la série ainsi qu’un shikishi exclusif et signé par l’auteure. Ce sont de beaux articles à posséder si on apprécie la mangaka ainsi que son œuvre. Le prix est plutôt correct pour ce que ce coffret offre aux lecteurs. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un shikishi, il s’agit, en fait, de planches cartonnées qui sont utilisées pour les autographes ou les dessins et qui sont prêtes à être distribuées.

« Je maîtrise la cérémonie des latrines du monde inférieur !  »

Tsugai – Daemons of the Shadow Realm

En conclusion

Sur le plan du dessin, on reconnaît aisément le trait de crayon de l’auteure derrière l’iconique Fullmetal Alchemist. Le premier tome de Tsugai – Daemon of the Shadow Realm est efficace : le lecteur est aussitôt intrigué et captivé par la mise en bouche offerte par ces premières péripéties. Les bases sont rapidement posées et les personnages, bien que nombreux d’entrée de jeu, sont tous très intéressants. Yuru est dépeint comme étant un personnage plutôt rigolo, un peu niais, mais il est en quête de réponses et il n’abandonnera pas tant qu’il n’obtiendra pas le fin mot de cette histoire.

Sinon, j’ai adoré les contrastes entre le frère et la sœur. J’espère découvrir leur passé commun, mais aussi, ce qu’ils ont vécu séparément. J’ai hâte de lire la suite et de comprendre la raison pour laquelle les parents de Yuru sont partis avec leur fille, abandonnant derrière eux leur fils. Cette lecture m’a captivée du début à la fin. Et même si on ne comprend pas tout à fait ce qui se passe, au final, c’est une véritable réussite. Vivement le deuxième volume qui nous offrira certainement quelques réponses !

D’autres titres similaires qui pourraient vous plaire…

Egregor et Clevatess dont le récit débute aussi de manière brute et violente.

J’aime

  • Le récit qui est intrigant
  • La thématique des oppositions
  • Le premier volume qui est très prenant
  • L’humour adoucissant les thématiques un peu plus sombres

J’aime moins

  • Rien, pour l’instant !

La copie du manga Tsugai – Daemons of the Shadow Realm : Tome 01 a été offerte par Interforum Canada.

Tsugai - Daemons of the Shadow Realm

Texte, narration et scénario
Graphismes
Impression générale

Coup de cœur !

Le premier volume est une merveilleuse mise en bouche ! Si le reste de la série est aussi délicieux, je ne pourrai qu'adorer jusqu'à la fin Tsugai - Daemons of the Shadow Realm. Je meurs d'envie d'en apprendre davantage sur Yuru et Asa !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Gene Bride

Découverte manga : Gene Bride

Je suis toujours très intriguée de découvrir de nouveaux josei. Principalement parce qu’il y en …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.