The Legend of Nayuta : Boundless Trails – Le paradis trouvé

The Legend of Nayuta : Boundless Trails est un jeu qui à l’origine est sorti sur la console PlayStation Portable (PSP) en 2012 au Japon. Ici en Amérique, la PSP était en fin de vie en 2012, contrairement au Japon où la console portable était encore populaire. C’est probablement une des raisons pourquoi Nayuta n’avait jamais été produit pour le marché américain. De plus, à cette époque, on était déjà passé à la PlayStation Vita mais malheureusement, même une version pour cette console avait été écartée. Mais tout ceci n’est que du passé car nous avons enfin la chance de jouer à ce jeu d’action-RPG sur nos consoles. Nayuta fait techniquement partie de l’univers The Legend of Heroes sans en porter le titre. Il ferait aussi partie de la série Trails mais ses connexions sont complexes. Bref, il faut comprendre qu’il est totalement différent des autres, ce qui le rend très intéressant et j’avais hâte de le tester.

  • Studio de développement : Nihon Falcom
  • Éditeur : NIS America
  • Plateformes disponibles : PlayStation 4, Nintendo Switch, PC (Steam)
  • Plateforme de test : PlayStation 4
  • Classement : E+10 pour 10 ans et plus
  • Prix : 64,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Le ciel leur tombe sur la tête

Il y a des étranges cristaux qui tombent sur l’île Remenant. Nayuta et sa soeur les étudient depuis plusieurs années. Grâce à des outils sophistiqués, ils ont découvert que ces cristaux projettent des images d’un monde différent du leur. Ils le surnomment « Lost Heaven », un lieu dont on parle dans les légendes. Est-ce que ce monde pourrait avoir déjà existé ? Des ruines venant du ciel tombent aussi tout près de l’île, mais pourquoi ? Qu’est-ce que cela signifie ? Après qu’une immense pièce de ruines tombe près de l’île, Nayuta et son ami Cygna vont enquêter l’endroit pour découvrir les secrets qu’il cache. Ils trouveront une fée et une jeune fille qui dort paisiblement dans un lit de fleurs. C’est là que leur perspective du monde va complètement changer.

Nayuta

Un jeu d’action, pour faire changement

Les jeux de la série The Legend of Heroes ont tous été des RPGs avec un système tour à tour. Nayuta va dans une direction assez différente en étant un jeu d’action-RPG. La jouabilité ressemble un peu à la série Ys, surtout dans les attaques et la façon de contrôler le personnage. Vous contrôlez Nayuta qui peut attaquer avec des armes légères et des armes lourdes. Très tôt dans le jeu, vous rencontrerez une fée qui s’appelle Noi. Elle vous suivra partout et vous assistera même au combat. Elle possède de la magie composée majoritairement de projectiles. Vous pouvez combiner les attaques de Nayuta et de Noi en même temps. Noi peut acquérir des nouvelles habiletés et monter leurs niveaux de puissance en les utilisant. On peut aussi obtenir des bonis d’attaque lorsqu’on fait monter le compteur d’enchainements sans se faire interrompre par un ennemi. Le système de combat est simple, satisfaisant et récompense le joueur s’il performe bien.

Se défendre et manger pour être meilleur

Nayuta peut esquiver les attaques ennemis et sauter. C’est la meilleure façon de se défendre au début, mais plus tard, vous apprendrez à bloquer. Nayuta dispose de trois types de pièces d’armure pour se protéger. On peut en acheter au village et en trouver dans des coffres dans les niveaux. J’aime que chaque pièce d’armure soitvisible sur Nayuta lorsqu’on la change et qu’on puisse voir son design quand il les porte. C’est quelque chose qu’on ne voyait pas souvent dans les RPGs à l’époque. Noi peut aussi avoir ses propres pièces d’armure et c’est franchement mignon.

Nayuta

Évidemment, puisque c’est un jeu d’action-RPG, Nayuta peut gagner des niveaux d’expériences au combat. Sauf que ce n’est pas la seule façon : manger des repas remplira votre barre d’énergie mais augmentera aussi l’expérience. Nayuta peut demander que sa soeur lui fasse un repas pour la route ou bien il peut apprendre à cuisiner lui-même. Les repas aideront beaucoup quand on a besoin de points d’énergie dans les niveaux. Donc conservez-les précieusement.

Une formule très « PSP »

Le monde de Nayuta est divisé en plusieurs parties. Quand Nayuta découvre Lost Heaven, la carte comporte quatre continents. Chacun d’entre eux comporte plusieurs niveaux et un boss à la fin. Les niveaux sont assez courts : on peut généralement les terminer en plus ou moins dix minutes. Les batailles contre les boss sont très épiques, par contre ; j’ai été franchement impressionné. Ce que j’aime, c’est qu’une fois qu’un continent est complété, une nouvelle version de celui-ci se débloque mais sous une nouvelle saison. Donc, les niveaux deviennent très différents et ça donne une très bonne raison de les rejouer. On peut changer les saisons et revenir à une précédente, si on le veut, surtout pour obtenir des trésors qu’on n’a pas eu la chance de trouver. Avoir des niveaux courts était une bonne formule pour un jeu portable à l’époque. La grande rejouabilité compense pour la durée des niveaux.

Nayuta

Le joueur peut en tout temps revenir sur Remenant Isle en allant au jardin des étoiles au centre de la carte. Il est bon d’y retourner de temps en temps pour compléter des quêtes secondaires, acquérir de nouvelles habiletés, acheter de l’équipement et plusieurs autres choses. On peut aussi déposer des artéfacts dans un musée, à la Animal Crossing, et avoir de l’argent en récompense. Donc, il sera très normal de souvent faire des allers-retours à la maison entre quelques niveaux.

Rematricé donc amélioré ?

Avec les jeux rematricés de la série Trails, j’étais habitué d’avoir l’option pour accélérer l’action et le mouvement du personnage principal. Étrangement, on a oublié ou on n’a pas cru bon d’importer cette fonction dans ce jeu. Nayuta n’est pas si « lent », mais ça aurait été apprécié d’avoir l’option de mouvement deux fois plus rapide.

Sinon, je suis très satisfait du travail fait au niveau des graphismes et de la musique. Le style artistique des personnages laisse à désirer, mais la résolution haute définition est très claire et le jeu roule en 60 FPS. Sur PlayStation 4, ça parait très bien. Je me demande un peu pourquoi une version PS5 n’a pas été considérée mais peut-être que ça viendra. La qualité audio est excellente. J’ai été agréablement surpris par la qualité de la trame sonore. Elle embellit l’action et apporte beaucoup de rythme dans chaque niveau. C’est une trame sonore dont je n’hésiterais pas à me procurer l’album.

Nayuta

La découverte d’un trésor caché

J’avais entendu parler de Nayuta auparavant et ceux qui avaient importé le jeu l’avaient beaucoup apprécié. Je ne m’attendais pas à l’apprécier aussi autant. Il y a des théories sur internet par rapport au lien qu’il pourrait y avoir avec la série Trails. Mais honnêtement, ce ne sont que des spéculations et il n’y aurait pas encore officiellement de lien. Bref, vous n’avez pas du tout besoin d’avoir joué au jeu Trails pour jouer à ceci. De plus, c’est un jeu complètement différent, dû au fait que c’est un jeu d’action-RPG.

The Legend of Nayuta : Boundless Trails s’apprécie autant en petites bouchées qu’en longues séances de jeu. C’est un bon jeu d’action-RPG avec une histoire très intrigante. Je recommande certainement ce jeu à toute personne qui aime autant les jeux d’action que les RPGs.

Nayuta

J’aime

  • Les batailles ingénieuses contre les boss
  • Une histoire avec plusieurs rebondissements
  • Changer les saisons change beaucoup les niveaux
  • La trame sonore

J’aime moins

  • Pas de personnages jouables autre que Nayuta et personne d’autre que Noi pour vous assister
  • Il n’y a pas de carte pour vous aider à vous diriger dans les niveaux
  • On ne peut sauvegarder pour reprendre au milieu d’un niveau
  • Pas de fonction pour augmenter la vitesse du jeu

La copie de The Legend of Nayuta : Boundless Trails a été fournie par NIS America.

The Legend of Nayuta : Boundless Trails

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Très bon !

Un très bon jeu d'action-RPG rematricé avec un système de combat simple, des niveaux courts mais avec beaucoup de rejouabilité.

À propos de Yannick Faucher

Quand je ne suis pas en train d'écrire, je joue à des jeux vidéo. Si je ne joue pas, je regarde des dessins animés américains ou japonais. Sinon, je lis des bandes dessinées de super-héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire ma soif de geek. C'est ma passion, c'est dans mes veines.

Aussi à voir...

Paper Mario : The Thousand-Year Door – Comme un bon vin

Paper Mario : The Thousand-Year Door est, de loin, l’opus le plus fameux de la série …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.