The Dark Pictures Anthology : House of Ashes – Une descente en enfer

House of Ashes est le troisième jeu de la série The Dark Pictures Anthology. Il s’agit d’un jeu d’horreur narratif dans lequel chacun de vos choix impactera le futur de vos personnages. Ce troisième opus se déroule en 2003, en Irak, après l’éveil de dangereuses créatures dans des ruines du désert d’Arabie. House of Ashes est d’ailleurs disponible depuis le 22 octobre 2021.

The Dark Pictures Anthology House of Ashes

L’intrigue

C’est lors de l’invasion de l’Irak en mai 2003 que le lieutenant-colonel Eric King arrive à Bagdad pour rencontrer une équipe dirigée par son épouse et officier de la CIA, Rachel King. Il en apprendra davantage à propos d’une mission d’invasion dans un village se trouvant dans le désert d’Arabie. C’est ainsi que l’équipe contenant Eric, Rachel, Nicolas et Jason sera formée. Il rencontreront, plus tard, Salim, un soldat irakien étant séparé de son escouade. Ensemble, ils devront lutter contre quelque chose de plus grand que ce qu’est la guerre.

Si vous avez déjà joué à Until Dawn, un jeu du même genre qui avait fait fureur, à l’époque, vous ne vous sentirez pas dépaysé. Il s’agit, en fait, du même développeur qui nous a offert ces jeux. Souvent comparé à Until Dawn, mais aussi, souvent sous-estimé tant son prédécesseur est apprécié, la série The Dark Pictures Anthology offre aux joueurs le même type d’expérience. La différence étant que le jeu est disponible jusqu’à cinq joueurs. Dans House of Ashes, vous contrôlerez donc un des cinq protagonistes ou les cinq, dépendant du nombre de joueurs qui se trouvent devant l’écran. Vous devrez effectuer des choix rapides. Espérez prendre les bonnes décisions et ne commettez pas trop de maladresse. Autrement, votre partie pourrait se terminer de façon brusque et tragique.

Les prémonitions

Justement, si vous avez joué à Until Dawn, vous savez qu’en vous promenant sur la carte, il vous est possible de trouver des objets qui vous permettront d’augmenter vos chances de survie. Dans House of Ashes, il s’agit de tablette de pierre. Lorsque vous en trouvez une, vous pourrez assister à un court aperçu d’un futur proche. Ces mises en garde vous seront utiles afin de comprendre à quel moment vos choix et vos actions seront les plus importants et dangereux. Prendre le temps de bien analyser ces visions pourrait très bien sauver la vie de votre personnage…

The Dark Pictures Anthology House of Ashes

Une magnifique expérience multijoueur

Je pense que ce qui me plait le plus de la série de jeu de The Dark Pictures Anthology, c’est que celle-ci est entièrement jouable jusqu’à cinq joueurs. Vous pouvez donc effectuer l’histoire avec quatre de vos amis. Chacun d’entre vous incarnera un des personnages qui figure dans l’histoire. Vos choix et vos gestes affecteront la suite des événements, mais aussi, les chances de survie de chacun des protagonistes. Parfois, vos choix impacteront directement vos coéquipiers, pour le meilleur et pour le pire ! Mais attention ! Parfois, il vous faudra appuyer au bon moment sur certains boutons de votre manette. Rater votre coup pourrait influencer directement les chances de survie de vos avatars… Il faut donc savoir réagir vite, mais aussi, bien.

House of Ashes est un régal, principalement lorsqu’il est consommé entre amis. Bien sûr, le fait de jouer en solo n’est pas pour autant ennuyant. Absolument pas. Toutefois, l’expérience avec des amis sera totalement décuplée. J’ai testé ce jeu seule, mais aussi avec des amis. J’ai donc pu voir la différence. Avec des compagnons de voyage, nous sommes beaucoup plus stressés par nos actions et nos choix, car ceux-ci peuvent influencer le futur des autres joueurs. Aussi, lorsque la manette se trouve entre les mains d’un de vos amis, il peut vous arriver d’angoisser lorsque le protagoniste d’un autre est la clef concernant la survie de votre propre avatar.

Aussi, vos choix influenceront les relations entre vos personnages ainsi que leurs traits de caractère, ce qui pourrait aussi avoir un impact sur la suite des événements.

The Dark Pictures Anthology House of Ashes

Les personnages

Au total, il y a cinq personnages jouables. Il faut savoir que chacun d’entre eux est susceptible de mourir ou de vivre durant l’histoire. Il ne s’agit pas d’un divulgâcheur. Vous pourrez donc terminer votre partie en ayant vos cinq personnages qui survivent à cette nuit d’enfer ou, au contraire, ne plus posséder de protagoniste dès les premières lueurs du jour. Aussi, vous pourriez n’avoir qu’un, deux, trois ou quatre survivants. D’une partie à l’autre, la fin de votre aventure peut être très différente en raison des relations entre vos personnages, mais aussi grâce à vos choix et vos actions.

Personnellement, j’ai joué avec quatre amis durant ma première partie. J’incarnais Salim, un personnage que j’ai vraiment adoré, du début à la fin. J’ai trouvé Jason, Nicolas et Rachel intéressants. Par contre, Eric fut un personnage qui m’a irrité du début à la fin. Je l’ai trouvé ennuyeux et énervant. Je n’aimais pas sa relation avec Rachel même si je trouvais celle-ci beaucoup plus intéressante qu’Eric. Bref, voici une légère description des cinq personnages jouables dans House of Ashes :

Eric : Il est un lieutenant-officier de l’US Air Force, un ingénieur nucléaire ainsi que le mari de Rachel. Il est aussi décrit comme étant rationnel et peu sûr de lui.

Jason : Il est le premier lieutenant de reconnaissance de la Force des Marines des États-Unis. Il est aussi décrit comme étant confiant et intolérant.

Nicolas : Il est un sergent de reconnaissance de la Force des Marines des États-Unis ainsi que l’amant de Rachel. Il est aussi décrit comme étant défensif et romantique.

Rachel : Elle est un officier de terrain de la CIA, la femme d’Eric ainsi que l’amante de Nicolas. Elle est aussi décrite comme étant abrasive et imposante.

Salim : Il est lieutenant dans les forces terrestres irakiennes. Il est aussi décrit comme étant têtu et courageux.

En conclusion…

Des trois opus disponibles à ce jour, j’ai trouvé que l’ambiance de House of Ashes était particulièrement pesante. Tout le long du jeu, on ressent une certaine angoisse quant aux monstres dont nous tentons de nous cacher… La crainte est au rendez-vous, mais surtout, nous avons peur de nos propres décisions, ainsi que des choix de nos compagnons de voyage. Le jeu est magnifique. Les paysages des ruines étaient à couper le souffle. J’ai aimé le fait de me retrouver dans un récit au centre de la guerre. Nous comprenions que les humains, bien qu’armés, étaient loin d’être les créatures les plus terrifiantes, dans ce monde. Salim fut un personnage fort que j’ai adoré interpréter. Au contraire, j’ai trouvé Eric plaintif et ennuyant. Chaque fois qu’il était dans une scène, je ne pouvais pas m’empêcher de lever les yeux au ciel ou de soupirer.

Alors qu’on croit comprendre le dénouement ou la suite des événements, il y a toujours des revirements de situation afin de nous tenir en haleine un peu plus longtemps, contrairement à son prédécesseur, Man of Medan, que j’avais trouvé très prévisible même s’il était très bon ! Sinon, le début du jeu m’a semblé un peu long. Nous parlons longuement de la guerre avant d’entrer dans le vif du sujet et de comprendre les réels danger de ce jeu. Aussi, j’ajouterais que j’ai trouvé, par moment, l’angle de la caméra un peu énervant. Les mouvements pouvaient parfois être difficiles dû au changement d’angle brusque.

Sinon, je terminerais en disant que cette série de jeu est tout à fait fabuleuse pour les personnes qui apprécient les jeux narratifs où vos choix influencent grandement l’histoire. De mon côté, je suis charmée, depuis le premier opus. Même, depuis Until Dawn, même s’il ne fait pas tout à fait partie de cette série.

J’aime

  • Salim
  • L’intrigue
  • L’ambiance
  • Le suspense et les revirements de situation
  • Le fait que le jeu soit très beau visuellement

J’aime moins

  • Eric
  • Le début qui est un peu long
  • L’angle de la caméra, par moment

La copie de The Dark Pictures Anthology : House of Ashes a été achetée par la rédactrice.

The Dark Pictures Anthology : House of Ashes

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Excellent

House of Ashes n'est pas forcément parfait, mais c'est une merveilleuse expérience narrative et horrifique.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Live A Live

Live A Live : soyez le héros de multiples histoires à travers le temps !

Live A Live est un RPG qui est sorti en 1994 sur la Super Famicom …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.