[Test] Logiciel navigation GPS Navigon

Puisque mon appareil GPS TomTom que j’ai depuis quelques années a rendu l’âme complètement, je cherchait un remplacement à temps pour mon voyage de cet été. Parcourir plus de 2200 kilomètres en terrain inconnu avec des cartes imprimées me rappelle trop de mauvais souvenir. Ayant maintenant un téléphone intelligent, j’ai investigué l’option des applications de navigation. Sur le App Store de Apple, je vois Navigon US & Canada pour 40$ en promotion, alors je l’ai acheté, et testé pendant mon voyage.

Choix des trajets

Contrairement à l’application TomTom que j’ai testé aussi avant de faire mon achat, Navigon propose jusqu’à 3 chemins différents pour une destination donnée. Dans mon cas, ce qui est intéressant n’est pas nécessairement de choisir le chemin le plus court ou le plus rapide. J’ai ainsi pu choisir le chemin qui passait par le poste frontalier des Milles îles, en Ontario, qui n’avait aucune attente, alors qu’à St-Bernard-de-Lacolle, c’était très occupé. De plus, cela nous a permi d’éviter complèment la zone autour de la ville de New York, plutôt lourde en traffic.

Au retour, nous avons pu opter pour une chemin plus rapide, passant par New York, sachant qu’il serait assez tard en soirée. C’est le genre d’optimisation de trajet que j’aimes bien être en mesure de faire, et Navigon le permet aisément.

Limites de vitesse

Au Canada ce n’est pas un problème, même en terrain inconnu. J’ai l’habitude des vitesses exprimées en mesures métriques et n’ai pas à me soucier d’en dépasser une par inadvertance. Aux États-Unis, par contre, le système impérial peut facilement être mal interprété un bref instant et la contravention peut en être salée ! Un bon exemple dans l’image ci-jointe. Après avoir dépassé un camion dans une zone de 65 milles à l’heure, la zone change pour 55 alors que je traîne encore dans la voie de gauche. « Caution ! » m’indique le logiciel, avec la nouvelle limite en temps réel à l’écran. Merci, je lève la pédale immédiatement !

Observation des voies

C’est une chose de savoir qu’il faut prendre une sortie bientôt, mais quand il y a plusieurs voies et un traffic lourd, les changements de voie peuvent être disons, un peu gênant. Le logiciel Navigon aide à cette tâche en m’informant à l’avance des voies qui mènent à la sortie désirée. Dans l’exemple présent, seulement la voie d’extrême droite mène à la sortie, donc je sais que je dois m’y rendre. Dans d’autres cas, on peut voir deux ou même trois voies qui mènent toutes à une sortie, inutile donc de faire des changements de voie.

Présentation des sorties

La « cerise sur le sundae » pour être certain de ne pas rater le chemin que l’on doit prendre, c’est le simulateur de sortie. À chaque embranchement de la route qui n’est pas une sortie bien claire et définie, soit parce que la route se sépare en « Y » ou qu’une des voies quitte avec la sortie, le logiciel nous présente une simulation visuelle de ce que la jonction routière aura l’air. Chacune des voies qui permet de maintenir le cap vers la destination est clairement marquée d’une grosse flèche orange. Ainsi, il est pratiquement impossible de ne pas suivre le bon chemin ! Ci-bas deux exemples où on doit soit suivre l’embranchement de gauche, ou de droite.

J’ai trouvé ces simulations bien amusantes au début de mon trajet, mais je me suis vite rendu compte qu’elles étaient extrêmement pratiques, car d’un seul coup d’oeil rapide on sait exactement ce que l’on doit faire, sans risque de se tromper en interprétant mal les instructions vocales.

En plus…

Bien que pratiquement tout les systèmes de navigation récents ont la capacité de lire le nom des routes et des rues avec le synthétiseur vocal, cette fonctionalité était nouvelle pour moi. J’ai bien apprécié d’entendre chacune des routes à suivre, me permettant bien souvent de savoir où aller sans même regarder l’écran.

Puisque c’est une application de mon téléphone, les commandes vocales sont envoyées à même mon système audio de voiture (puisque j’écoutes de la musique avec mon téléphone). L’avantage est que le logiciel baisse automatiquement le volume de la musique pendant les instructions vocales, ce qui était un problème avec mon ancien appareil autonome.

En conclusion, pour 40$, je pense que c’est un achat incontournable. Si la promotion est encore en vigeur, je vous le suggère fortement. Au prix régulier de 80$, je dirais plutôt que c’est un très bon achat si on le compare à un appareil autonome, mais si vous n’avez pas besoin de toute la flexibilité de Navigon, l’application TomTom est moins couteuse (40$).

Liens : Nagivon dans la boutique App Store (40$) pour iOS, et Android Marketplace (55$)

À propos de Laurent

Laurent est un passionné de technologie et de gadgets. Il est à l'affut de tout ce qui se passe dans le domaine.

Aussi à voir...

iPhone X | Keynote d'Apple du 12 septembre 2017

Résumé de la Keynote d’Apple du 12 septembre 2017

C’est aujourd’hui qu’Apple a fait son premier Keynote dans le tout nouveau Steve Jobs Theater au Apple …

4 commentaires

  1. Il manquerait pas un lien dans ton article, par hasard? (surtout pour la promotion, si elle marche encore) 😉

  2. @LeTechnophile:
    Le prix « regulier » de 80$ est de plus en plus rare, il est souvent à 50$ mais en ce moment à 40$

    Utilise Appshopper.com pour garder trace de tout ca, merveilleux pour suivre les prix des apps et se faire avertir des baisses de prix.

    Pour avoir essayer la plupart des apps GPS sur iPhone, Navigon m’a semblé de loin la meilleur. Un Must!

  3. Merci pour le tuyau! Je te suggère en retour PocketInformant, si tu n’as pas de « Calendrier/ToDo » potable. À 4.99$ au lieu de 12.99$, c’est une vraie aubaine pour tout ce que ça fait! 😉

    http://appshopper.com/productivity/pocket-informant-calendar-todos-gtd

  4. Ouf, quelle distraction! Merci, @LeTechnophile. J’ai ajouté les liens en bas de l’article pour les versions iOS (40$ Canada + USA) et Android (55$ Canada + USA).

    Il y a des versions Canada seulement, au même prix (iOS) ou légèrement moins cher (Android).

Qu'en pensez-vous ?