Stranger Things : Lucas on the Lines

Stranger Things : Lucas on the Lines – Étoffer un personnage ennuyeux

Stranger Things : Lucas on the Lines nous propose de découvrir une histoire inédite. Nous nous trouvons dans la tête de Lucas Sinclair alors qu’il se questionne quant à son destin d’éternel perdant. Est-il obligé de rester invisible aux yeux des autres élèves de son lycée, comme son groupe d’ami ? Peut-il changer ? Et qu’est-ce que cela implique d’être une minorité à Hawkins ? Dans ce roman, nous découvrirons un jeune homme qui ne désire qu’apprendre à se connaître lui-même davantage.

Stranger Things : Lucas on the Lines

Synopsis

Cette aventure passionnante commence là où la saison 3 s’est terminée et donne enfin la parole à Lucas Sinclair, puisqu’il nous raconte son histoire avec ses mots, à lui Lucas affronte les forces du mal qui sévissent dans sa ville depuis le début, mais il en a assez d’évoluer à la marge. Quand, à la rentrée du lycée, Lucas voit se profiler la possibilité d’un autre quotidien, qui ne tournerait pas exclusivement autour des jeux de rôle et des moqueries dont il a toujours été victime, il se demande s’il est vraiment condamné à rester invisible. Après s’être rapproché de l’un des autres rares élèves noirs du lycée, Lucas commence à se découvrir en dehors de son groupe d’amis. Il comprend peu à peu ce que cela représente d’être un adolescent noir à Hawkins.

Mon avis

Lucas, le personnage le plus plat de la série ?

Lucas Sinclair est assurément le personnage que j’ai trouvé le plus ennuyant en visionnant les quatre saisons de Stranger Things. J’ai particulièrement bien apprécié les précédents tomes de cette série de romans, soit Rebel Robin et Runaway Max. Toutefois, les précédents titres nous présentaient des personnages colorés et intéressants. J’étais donc enthousiaste de débuter ces lectures. J’avoue avoir eu un peu moins d’intérêt lorsque j’ai vu que le prochain personnage qui allait être mis en vedette serait Lucas Sinclair. Après tout, ce personnage est très effacé durant les premières saisons de la série. Et j’avoue que durant la quatrième saison, il m’a davantage ennuyé. Du moins, au début de la saison. Par contre, je me suis dit que Stranger Things : Lucas on the Lines pourrait redorer l’image de ce dernier. J’ai donc débuté cette lecture de reculons, mais malgré tout, je demeurais curieuse.

Par contre, je dois avouer avoir été agréablement surprise. Certes, ce roman a quelques longueurs, mais j’ai trouvé véritablement intéressant le fait de se retrouver dans la tête de Lucas Sinclair. Nous découvrons sa version lors de l’été précédent son entrée au lycée jusqu’à l’affrontement de Max et de Vecna, donc les événements se déroulent avant et durant la quatrième saison. Le tout est présenté sous la forme d’un journal intime. Nous reprenons certains événements du quotidien de Lucas et nous voyons sa façon de réfléchir. Bref, nous sommes littéralement dans son esprit. Il m’a semblé que cela apportait une certaine profondeur à ce personnage que je trouvais, à l’origine, vraiment plat.

Quelques remises en question

Dans ce roman, nous découvrons un Lucas Sinclair qui est en pleine remise en question. Il se demande pourquoi sa relation avec Max semble si tendue. Est-ce sa faute ? Que pourrait-il faire pour lui venir en aide ? Il se pose énormément de questions. Il se questionne aussi concernant ses amis. Doit-il être un éternel perdant ? Alors que ses amis veulent rejoindre le club Hellfire, Lucas se demande s’il doit réellement baser sa scolarité sur sa passion de rôliste. Et s’il voulait découvrir de nouveaux horizons ? Ses amis se moquent de lui lorsqu’il évoque cette possibilité. Ils semblent croire qu’il est tout simplement impensable que Lucas s’éloigne de leur passion commune afin d’essayer autre chose, une fois au lycée. Toutefois, Lucas, lui, aimerait tenter de nouvelles choses. Il désire sortir de sa zone de confort et voir s’il peut être autre chose qu’un paria.

Il fait alors la rencontre de Jay, un autre noir résidant à Hawkins. Celui-ci deviendra son parrain. L’école semble d’ailleurs les avoir jumelés en raison de leur couleur de peau. Jay est le premier individu, en dehors de sa famille, qu’il rencontre à Hawkins et qui est noir, lui aussi. Lucas tentera de s’approcher de cette personne qui l’intrigue. Il se questionnera quant à sa couleur de peau. Qu’est-ce que ça représente pour lui, pour sa personnalité, pour son avenir ? N’ayant jamais réellement pris la peine de réfléchir à tout cela, Lucas se remettra durement en question. Peut-il fusionner sa vie de paria avec celle d’un basketteur ? Peut-il avoir le meilleur des deux mondes en demeurant auprès de ses amis tout en découvrant de nouveaux horizons, auprès de Jay qui semble lui apporter tant de réponses concernant ses remises en question ?

« Je suis le premier noir que tu croises au lycée ? Je te parie dix dollars que c’est pour cette raison qu’ils nous ont mis ensemble.  »

En conclusion

Malgré quelques longueurs, Stranger Things : Lucas on the Lines est assurément un roman à découvrir pour les amateurs de la série. Je pense que cette lecture est nécessaire si, comme moi, vous trouviez le personnage de Lucas Sinclair plat et ennuyeux. Cela permet aux amateurs de la série de découvrir une nouvelle facette de la personnalité de celui-ci. J’ai apprécié le fait de le découvrir sous un nouvel angle. Mon point de vue concernant ce personnage a bien changé depuis que j’ai tourné la dernière page de ce roman.

J’ai aimé être dans la tête de Lucas et évoluer avec lui alors qu’il se posait énormément de questions quant à ses relations, sa famille, sa couleur de peau ou encore, ses passions. Il ne désire plus être un paria. Il veut s’ouvrir à de nouvelles passions et voir ce que la vie pourrait lui offrir. J’ai aimé cette complexité et cette évolution concernant le personnage de Lucas. Évolution que la série semble ne jamais lui avoir apportée. Du moins, lorsqu’on ne se trouve pas à l’intérieur de sa tête, on ne voit pas les choses du même œil. Finalement, Lucas est un personnage attachant. Stranger Things : Lucas on the Lines offre davantage de développement à ce personnage et pour cette raison, les amateurs de la série ne devraient pas s’empêcher de s’offrir cette lecture. Tentez l’expérience même si Lucas Sinclair ne vous attire pas particulièrement. Vous pourriez être surpris.

J’aime

  • La plume fluide de l’auteur
  • Les remises en question et les réflexions de Lucas Sinclair
  • Le fait de découvrir un personnage plus étoffé que dans la série

J’aime moins

  • Les quelques longueurs durant la lecture

La copie du roman Stranger Things : Lucas on the Lines a été offerte par Hachette Canada.

Stranger Things : Lucas on the Lines

Texte, narration et scénario
Graphismes
Impression générale

Bien

Stranger Things : Lucas on the Lines offre une nouvelle perspective aux amateurs de la série concernant le personnage de Lucas. Malgré les quelques longueurs, la lecture de ce roman est très fluide et agréable.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

The Witcher : Blood Origin – Une minisérie qui tente de retracer les origines de la célèbre franchise

Afin de faire patienter les nombreux amateurs de la série The Witcher qui attendent avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.