Rise of the Triad : Ludicrous Edition – Retour vers le passé des jeux de tir à la première personne

Une catégorie de jeu vidéo qui n’a jamais perdu en popularité durant les trois dernières décennies est le jeu de tir à la première personne. Des franchises comme Call of Duty, Halo et DOOM trônent souvent au sommet des palmarès de ventes et la sortie d’un nouveau titre fait toujours sensation. Cependant, si les joueurs plus âgés comme moi ont vécu les débuts de ce genre de jeu, les nouvelles générations ne peuvent concevoir réellement ce qu’étaient les tout premiers titres à apparaître sur nos écrans (cathodiques !).

Les membres de l'escouade HUNT devront faire usage de tout leur arsenal pour venir à bout de ce culte violent.
Le joueur peut choisir d’incarner l’un des cinq membres de l’escouade HUNT. Ce choix est purement esthétique et n’a pas d’impact sur le jeu.

Pour pallier à ce manque, plusieurs jeux ont reçu le traitement «remasterisé» afin qu’ils puissent fonctionner sur nos ordinateurs modernes. Le dernier en liste est Rise of the Triad : Ludicrous Edition (Édition Ridicule), un titre un peu oublié, mais qui mérite d’être revisité.

  • Studio de développement : Apogee Software (original), Nightdive Studios (nouvelle version)
  • Éditeur : Apogee Entertainment, New Blood Interactive
  • Plateformes disponibles : PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One, Xbox Series X/S, Nintendo Switch et PC
  • Plateforme de test : PC
  • Prix : 25,99$
  • Page Steam

Le concept original pour Rise of the Triad était une suite directe au classique Wolfenstein 3D, un jeu qui est souvent identifié comme le premier jeu de tir à la première personne à obtenir un succès fracassant. Après plusieurs mois en développement, le projet a été annulé par le studio id Software, avant d’être récupéré par Apogee Software. Ne pouvant utiliser les éléments de Wolfenstein 3D, le studio a retravaillé le jeu pour en faire un titre original. Sorti en 1995, le jeu aura connu un certain succès, mais a souffert de nombreuses comparaisons avec le méga-succès DOOM. Il a tout de même vu plusieurs joueurs garder un bon souvenir et la disponibilité du jeu sur des plateformes comme Steam et GOG l’aura empêché de sombrer complètement dans l’oubli.

Une édition qui améliore le jeu, mais en conservant le look original

Rise of the Triad : Ludicrous Edition provient du studio Nightdive qui s’est spécialisé dans la restauration et l’amélioration de nombreux titres classiques comme System Shock et Forsaken. L’action se déroule à une période indéterminée, mais probablement contemporaine. Les membres de l’escouade HUNT (High-risk United Nations Task-force) sont envoyés sur une île isolée où un culte violent et sadique a pris le contrôle d’un vaste monastère. Arrivés sur place, ils y découvrent un immeuble renforcé comme une forteresse et rempli de soldats fanatiques armés jusqu’aux dents. Ayant perdu leur moyen de transport, nos héros n’ont d’autres choix que de foncer vers l’avant et mettre un terme à cette menace.

Si l'on commence avec un pistolet, il est possible d'en ajouter un deuxième pour augmenter la puissance de feu
Les pistolets ont beau être l’arme la plus faible du jeu, son nombre illimité de munitions en fait une option intéressante.

Le terme Ludicrous associé à cette édition provient de l’énorme quantité de contenu inclus. En plus du jeu de base (épisode Dark War), les joueurs y trouveront plusieurs épisodes sortis par la suite, mais aussi du contenu qui avait été retiré de l’édition originale, en plus de niveaux complètement nouveaux et exclusifs. Le jeu est maintenant jouable sur les plateformes modernes avec un engin de graphismes en définition 4K et sans limites sur le nombre d’images par seconde. Malgré ces améliorations, le jeu a conservé son style original, avec des ennemis composés d’images d’acteurs pixélisées et des textures minimales.

La possibilité d’y jouer sur nos ordinateurs récents

Au niveau de la jouabilité, la plus grande amélioration est la possibilité de jouer avec une configuration clavier et souris typiques des jeux de tir à la première personne moderne. Malgré que l’action se déroule sur un seul plan, il est possible de regarder en haut et en bas, une fonction jusque là jamais vue dans les jeux de tir de l’époque. Le joueur n’a pas la possibilité de sauter, mais il trouvera plusieurs plateformes qui servent de trampolines et lui permettent d’atteindre les sections des niveaux où se trouvent des ressources cachées ou un chemin alternatif qui évite de nombreux pièges. Comme tout bon titre de l’époque, chaque niveau est truffé de pièces secrètes auxquelles le joueur peut accéder en appuyant sur certains murs.

Il faut rester à l'affût car en plus des soldats ennemis, les niveaux contiennent de nombreux pièges
Les soldats du culte ne sont pas le seul danger du jeu, les niveaux sont truffés de pièges mortels comme ces piliers équipés d’armes tranchantes.

L’arsenal du jeu est impressionnant, avec les pistolets et mitraillettes classiques, mais aussi d’autres armes plus exotiques, comme des bazookas qui projettent plusieurs missiles et des fusils laser qui désintègrent les ennemis. Ce qui différencie le plus Rise of the Triad est sa sélection de pouvoirs temporaires qui peuvent aider ou nuire le joueur. Le pouvoir d’un dieu lui donne une invincibilité et le pouvoir de rendre ses ennemis en cendres avec des boules d’énergie qui suivent les adversaires à la trace.

Vous ne vous trompez pas, le personnage est maintenant un chien!
Lorsque le jeu met la main sur le pouvoir «chien», il se retrouve transformé en meilleur ami de l’homme, avec un point de vue au niveau du sol.

Au contraire, le mode «chien» (jeu de mots en anglais, «dog» et le contraire de «god») transforme littéralement le personnage en chien, remplaçant son arme par un museau. Le joueur perd la possibilité d’attaquer à distance, mais il peut déchiqueter ses ennemis s’il parvient à les atteindre au corps à corps. D’autres pouvoirs ne sont pas du tout bénéfiques au joueur, comme les champignons causant le déplacement des murs et les ennemis apparaissant comme des hallucinations multicolores. Le mouvement à l’écran rend les déplacements et les attaques presque impossibles, en plus de donner un sérieux mal de tête. Heureusement, les effets s’estompent rapidement.

Une version qui séduira les vétérans et possiblement les plus jeunes

Comme tout bon jeu de tir du milieu des années 90, les joueurs intéressés par Rise of the Triad se doivent de réduire leurs attentes. Le jeu conserve sa jouabilité de l’époque, ce qui inclue le fait de combattre le même type d’ennemis encore et encore, en plus d’explorer des niveaux où les textures murales sont identiques. Il n’est pas rare de se perdre dans un niveau qui ressemble plus à un labyrinthe qu’un immeuble réaliste. Heureusement, le jeu contient un système de cartographie automatisé qui aide grandement. Pour conserver son style rétro, le jeu inclue de nombreuses icônes à collectionner qui donnent un nombre de points et lorsque le joueur atteint un certain nombre, il gagne une vie supplémentaire.

Mettez la main sur un bazooka pour réduire vos ennemis en tas de cendres
L’utilisation d’armes puissantes, comme le bazooka, transformera vos victimes en petits tas de viscères. À l’époque, le jeu était considéré comme un des plus violents sur le marché.

Il est difficile de cibler quel public sera attiré par cette nouvelle édition d’un classique. Certainement, ceux qui ont joué et apprécié la version originale seront heureux de retrouver leur jeu dans une édition qui fonctionne sur les ordinateurs plus récents et en permettant un affichage sur nos écrans panoramiques modernes. La grande quantité de contenu donne aussi à cette édition un excellent rapport quantité-prix et l’ajout de contenu qui avait été coupé de la version originale est un très beau bonus. Cependant, les graphismes pixélisés ainsi que la répétition des ennemis et des textures murales peuvent donner un certain sentiment d’ennui lors de sessions de jeu plus longues. Il est donc recommandé d’y jouer à petites doses afin de pallier à ces faiblesses.

J’aime

  • La quantité phénoménale de contenu ;
  • La performance et la fluidité ;
  • Le jeu a su préserver son style original ;
  • La possibilité de revisiter un classique oublié.

J’aime moins

  • Les graphismes qui n’impressionnaient pas déjà à sa sortie originale ;
  • Les pouvoirs qui viennent affecter négativement l’expérience ;
  • La vitesse du jeu parfois trop rapide.

La copie de Rise of the Triad Ludicrous Edition utilisée pour cette critique a été fournie par Apogee Software.

Rise of the Triad : Ludicrous Edition

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Du bonbon pour les vétérans et intrigant pour les néophytes

Regroupant tout le contenu sorti jusqu'à présent, en plus d'une quantité non négligeable de nouveautés, Rise of the Triad : Ludicrous Edition est une belle occasion de revisiter un classique un peu oublié.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Paper Mario : The Thousand-Year Door – Comme un bon vin

Paper Mario : The Thousand-Year Door est, de loin, l’opus le plus fameux de la série …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.