[Opinion] La technologie LTE est la plus rapide… pour vider les piles et les forfaits.

Comme nous en avions parlé l’an dernier dans un billet de Khoi sur l’arrivée du LTE au Canada, la nouvelle technologie LTE est extrêmement rapide. Tellement qu’il en devient difficile de bien contrôler les maigres (ou même carrément ridicules) forfaits Internet mobile que Rogers, Bell et Telus nous font l’immense grâce d’avoir le privilège d’acheter.

Brûler son forfait à la vitesse de l’éclair

Je me compte chanceux d’avoir ajouté, à mon forfait mobile, le plan de données à 6 giga-octets alors qu’il n’était pas encore à un prix exorbitant, ou tout simplement non-disponible à l’achat. À en croire Rogers, 6 GO est incroyable ! Personne ne peut consommer autant, c’est pour les fous, les maniaques !

En fait, pas du tout. Mon téléphone m’indique tout bonnement « Hey le grand ! T’as 29 mises à jour d’applications à faire. » Je me dis, cool, mise-à-journons. Clic.

Boum, 900 méga-octets, et ça c’est en excluant les applications de plus de 50 mega-octets que mon téléphone refuse de télécharger hors WiFi. Je branche mon ordinateur portable en partage. Oups ! Dropbox vient de synchroniser un vidéo dans ma boîte de partage, un p’tit giga-octet de passé.

Usage normal avec mon ordinateur et mon téléphone pendant un mois, mais vraiment j’insiste, un usage normal ? Un p’tit 2 gigs.

Au bout du mois, je dois garder un oeil sur ma consommation sans quoi je dépasse la limite du plus gros forfait possible. Ridicule. On est en 2012, l’ère numérique, les z’internets pis toute. 6 giga-octets, c’est trop peu.

Combien de temps ça prends pour passer au-travers d’un forfait de 6 giga-octets ? Testons.

Ce matin, 28 mega-octets par seconde ! Wow ! 6 Go divisé par 28 Mo = 3,6 minutes. Trois minutes et trente-six secondes ! Je peux consommer la totalité de mon immense forfait mensuel en seulement 0.0083 % du mois, chouette !

Et la pile tombe à plat

Bien sûr, 6 giga-octets c’est beaucoup de données et ça comble bien un usage normal (mais prudent.) Donc, avec les nouveaux téléphones sur le marché présentement, on peut profiter de cette impressionante vitesse qui dépasse même mon forfait internet câble à la maison (pour l’upload.) C’est, en théorie, génial et fantastique, mais il y a un petit problème.

Et par « petit », j’entend « énorme ». La puce LTE consomme énormément d’énergie. Tellement que si je débranche mon téléphone de son chargeur à 6h le matin, à mon retour en soirée, il ne me reste que 30 % de la pile. Incroyable ! Quel usage en fais-je pendant la journée ? Très peu : les cartes routières et le traffic en voiture, quelques courriels, très modeste, quoi.

Suis-je le seul ? Bien sûr que non, des centaines de personnes s’en sont plaintes sur les différents forums internet. Que ce soit pour un iPhone 5, un Samsung Galaxy S2 ou un HTC ou Motorola, les plaintes sont les mêmes. Depuis l’arrivée de la technologie LTE, les piles ne sont tout simplement plus les mêmes…

La preuve

Initialement, j’ai tenté de désactiver le mode LTE pour n’utiliser que la technologie 3G. Après tout, c’est déjà assez rapide. Malheureusement, ça n’a aidé en rien à mon problème de pile.

Par contre, depuis que mon employeur fourni la connexion WiFi à mon travail, surprise ! La pile ne se vide plus en catastrophe ! Une différence importante, à un point tel que je ne sens plus le besoin urgent de charger mon téléphone à mon travail toute la journée !

Technologie prématurée

Les premières puces LTE ont été critiquées haut et fort l’an dernier qu’elles étaient non seulement trop volumineuses, mais aussi beaucoup trop gourmandes en énergie pour être viable dans un téléphone mobile.

Un an plus tard, je pense que c’est encore le cas, au point où je me demande si la technologie LTE n’a pas été déployée au grand public de façon prématurée. Peut-être que les réseaux de cellulaires y voient un avantage, mais pour les consommateurs, la différence de vitesse ne vaut pas selon moi la perte très importante d’autonomie.

Encore une fois, c’est le consommateur qui se fait balancer le travail de « beta testing » …

À propos de Laurent

Laurent est un passionné de technologie et de gadgets. Il est à l'affut de tout ce qui se passe dans le domaine.

Aussi à voir...

Samsung Le Cadre

Lancement montréalais du téléviseur Samsung Le Cadre avec Alexandre Champagne

Les fabricants de téléviseurs cherchent sans cesse à se renouveler pour attirer la clientèle. Et …

Qu'en pensez-vous ?