MapleStory M – Grand succès pour un classique réinventé

Le 24 juillet dernier, MapleStory M est arrivé comme un véritable ouragan. Transition vers le mobile du jeu MMORPG MapleStory, son succès est indéniable. Plus d’une semaine après sa sortie, il est déjà le jeu le plus téléchargé du App Store et de Google Play. En effet, c’est plus de trois millions de copies de MapleStory M qui ont été écoulées. Il est à noter que le jeu se faisait déjà attendre depuis un bon moment, car il existe en Corée du Sud depuis 2016.

MMORPG pour mobile

MapleStory M est un MMORPG, c’est-à-dire un Massive Multiplayer Online Role Playing Game. Nous pouvons retrouver plusieurs titres à succès dans la même catégorie tels que World of Warcraft, Guild Wars 2, Final Fantasy 14 et The Elder Scrolls Online. Ce qui rend MapleStory M différent de ses compétiteurs est qu’il soit un 2D Sidecroller. Ceux qui connaissent le classique Mario Bros. vont se sentir comme à la maison en jouant à ce genre de jeu. Qui dit MMORPG, dit interactions avec les autres joueurs. Afin de vivre pleinement l’expérience de ce type de jeu, il est incontournable de faire partie d’une communauté. C’est là que réside la beauté de MapleStory M. La coopération entre les joueurs et la communauté très active rendent le jeu vivant et nous donnent l’impression de vivre une aventure à grande échelle.

MapleStory M

Test de MapleStory M

Dès l’ouverture de MapleStory M, nous sommes transporté dans son monde enchanteur. Les couleurs vibrantes et l’atmosphère féerique nous transportent dans son univers. Ensuite, vient la phase de création du personnage. Nous avons le choix entre cinq classes d’aventuriers (classes de base avant la mise à jour Big Bang). Chevalier Obscure ; un guerrier avec beaucoup de points de vie. Maître de l’arc ; l’expert des attaques à distance. Seigneur de la nuit ; rogue spécialisé à l’attaque rapproché. Évêque ; les spécialistes de la magie et des enchantements. Finalement, le corsaire ; roi des mers se battant avec un pistolet. Après avoir fait la sélection de votre classe, vous êtes présenté avec quelques options de personnage. La version coréenne contient également les héros après Big Bang ; Luminous, Evan, Mercedes, Aran et Knight of Cygnus, qui seront sans doute ajoutés plus tard. Que l’aventure commence !

MapleStory M

Débute ainsi un court tutoriel qui vous expliquera les bases du jeu. Au départ, tout roule comme sur des roulettes sur mon téléphone Android. Le jeu est fluide et semble bien adapté pour l’écran réduit. Cependant, ce n’est pas long avant que les problèmes surviennent. Votre écran se retrouve bien vite embourbé avec les raccourcis pour objets rapides et d’habiletés rapides. On souhaiterait jouer sur une tablette, finalement !

MapleStory M

Un bon jeu, mais…

Bien que le tutoriel soit assez bien étoffé, il n’explique pas très bien la progression du personnage. Ayant déjà joué à l’original , il n’y avait pas de problèmes à comprendre les mécaniques. Un nouveau joueur aura sans doute un peu de difficulté à se retrouver et à savoir dans quoi investir ses points d’habiletés en premier. Un autre problème, il faut déjà avancer pour pouvoir sauter à l’horizontale, sinon vous ne sautez qu’à la verticale même si vous pointez vers une direction. Sinon, les touches directionnelles fonctionnent bien.

Les combats de MapleStory M sont à l’image de l’original. Ils utilisent une mécanique assez simple d’habiletés et d’attaque de base. Toutefois, les combats sont toujours satisfaisants. Les effets de sort sont jolis et variés et comme tous les jeux sur le même modèle, vous semblez ne jamais pouvoir vous arrêter. La célèbre phrase : « Je vais jouer juste encore un peu » revient sans cesse heures après heures. Vous espérez toujours voir tomber un objet magique plus puissant de l’un des monstres.

Les graphismes sont très colorés et vivants et rappellent les jeux d’ordinateur des débuts 2000. Les jeux indies étant à la mode, MapleStory M est tout de même dans l’ère du temps. Malheureusement, les quêtes souvent très répétitives et l’histoire plutôt vide font que l’on ressent assez vite une certaine redondance.

Je vous recommande vivement d’essayer MapleStory M et de vous faire votre propre idée. Vous tomberez sans doute sous le charme.

MapleStory Original

L’histoire d’amour que plusieurs joueurs ont avec MapleStory a commencé il y a bien longtemps. En effet, c’est en 2005 que le jeu prit d’assaut l’Amérique du Nord. Cette petite merveille publiée par l’entreprise Nexon est toujours vivante aujourd’hui. Pourquoi MapleStory a attiré autant de joueurs ?

MapleStory M

MapleStory a beaucoup changé depuis sa sortie, peut-être trop. Avec sa mise à jour intitulée Big Bang,  plusieurs aspects du jeu ont été simplifiés au maximum. Pour plaire aux joueurs de nouvelle génération, l’aspect RPG classique a été mis de côté afin de faire place à un mode plus arcade et rapide du jeu. Monter de niveau ne nécessite plus des mois de jeu acharné. Choisir sa classe se fait dès le début. Auparavant, c’était votre style de jeu qui définissait votre personnage. Vous deviez travailler fort et de pair avec les autres joueurs pour monter dans les échelons et vaincre les boss. Autrefois, c’était une quête d’aventures, d’amitiés et de défis. Maintenant, c’est une quête pour le pouvoir et qui fera le plus dégâts aux monstres.  Il est à noter que MapleStory 2 est présentement en phase bêta pour sa sortie en Amérique du Nord.

Une capsule du passé

Dès le premier regard, les graphismes colorés et dessin animé nous rappellent un temps plus simple. Lorsque les ordinateurs n’avaient pas la puissance d’un cheval de trait pour rouler un jeu en ligne, il fallait trouver des solutions afin d’aller chercher le plus de jeunes possible. Alors que plusieurs joueurs recherchent des graphiques à couper le souffle, d’autres aiment la beauté du 2D. MapleStory est, de ce côté, indéniablement unique. Il a un caractère bien à lui qui n’a jamais été refait encore. Un côté mystique et relaxant qui rappelle des souvenirs du passé lorsque l’on prenait le temps d’avoir du temps. La musique de MapleStory est aussi évocatrice d’enchantement et d’histoires magiques. En voici quelques exemples :

Ces raisons sont sans doute ce qui explique la grande popularité de MapleStory M. Les amateurs invétérés de la version classique du jeu voulaient une alternative et les nouveaux venus une version plus moderne du jeu. Seul le temps dira si la popularité du jeu ne sera qu’éphémère, mais je lui souhaite beaucoup de succès.

App Store | Google Play

À propos de Antoine Gaumont

Bonjour la compagnie! Je suis un véritable mordu de jeux vidéos, films et nouvelles technologies. Designer UX/UI, technicien, artiste, enseignant, criminologue, boulanger... je suis un passionné et c'est avec plaisir que je vais partager mes passions avec vous.

Aussi à voir...

Des applications pour passer une Halloween geek

Est-ce que l’Halloween signifie nécessairement geek ? Ou est-ce qu’un geek doit s’associer à l’Halloween ? Qu’est-ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *