Leisure Suit Larry Wet Dreams Dry Twice – Une copie conforme du titre précédent

Leisure Suit Larry, le sympathique « perdant » qui est constamment à la recherche de l’amour, ou du moins le côté physique de l’amour, est de retour pour une nouvelle aventure ! À peine un an après la sortie du titre Leisure Suit Larry Wet Dreams Don’t Dry, le studio CrazyBunch a concocté une suite presque identique au titre précédent. Pour certains, cela sera une bonne nouvelle, le jeu sorti l’an passé étant une véritable lettre d’amour empreinte de nostalgie à l’âge d’or des jeux d’aventure sur PC qui a eu lieu dans les années 80 et 90. Pour d’autres, ceux qui n’auraient pas été séduits par ce grand retour, il y a peu de contenu dans cette nouvelle mouture pour les convaincre de lui donner une deuxième chance. Malgré tout, Leisure Suit Larry Wet Dreams Dry Twice demeure une solide entrée dans le monde des jeux d’aventure qui saura plaire aux amateurs du genre, tout en demeurant suffisamment accessible aux néophytes.

  • Studio de production : CrazyBunch
  • Éditeur : Assemble Entertainment
  • Plateformes disponibles : PC
  • Classement ESRB : M
  • Prix : 44,99$
  • Site officiel
  • Page Steam

Avertissement : pour ceux qui n’auraient pas joué à Leisure Suit Larry Wet Dreams Don’t Dry, plusieurs éléments de l’histoire seront dévoilés dans cette critique. Le jeu se déroule immédiatement après les événements du titre précédent. Larry a réussi (surtout par chance) à venir à bout des manigances de la compagnie Prune (une satire évidente de Apple) et gagner le coeur de la belle Faith, pour immédiatement la perdre dans une explosion mystérieuse où elle a disparu. Suivant les exigences d’une prophétie ancestrale, Larry doit unir sa destinée à la fille du chef de l’île tropicale de Cancùm, une étape à laquelle il fait face avec une solide dose de crainte. Juste avant de marcher dans l’allée centrale, il reçoit un message sur son téléphone disant que Faith pourrait être encore vivante. Suivant son coeur (et probablement une autre partie de son anatomie), Larry se lance dans une aventure qui le mènera à plusieurs endroits des Caraïbes, avant de retourner à New Lost Wages où il devra faire face à de nouveaux ennemis, retrouver des figures connues et tenter de renouer avec Faith.

Une jouabilité en tout point identique au jeu précédent

La jouabilité du premier jeu avait été saluée par la critique et les amateurs de jeux d’aventure qui y retrouvaient une jouabilité similaire à celle des jeux d’aventures de la société Sierra On-Line, celle qui était derrière les jeux originaux de la franchise. Les développeurs ont donc réutilisé cette dernière en très grande partie, mais avec quelques ajustements. Le téléphone de Larry, qui agit en tant que menu pour diverses fonctions, comme l’inventaire, a obtenu une mise à jour avec une fonction de listes de tâches à accomplir. Cet ajout est une bénédiction pour les néophytes qui ne seraient pas habitués au niveau de difficulté souvent élevé des jeux d’aventure et leurs solutions souvent obscures à certains puzzles. Même les vétérans apprécieront d’avoir un petit coup de main, sans recevoir toutes les indications comme le font certaines fonctions d’aide. Le joueur déplace Larry en cliquant simplement sur une direction. Certains objets de l’environnement peuvent être manipulés. Un clic droit de la souris donnera une vague description de l’objet alors qu’un clic gauche servira à le manipuler, si possible. Les objets dans l’inventaire peuvent souvent être combinés pour en créer des nouveaux qui pourront ensuite être utilisés pour résoudre des puzzles.

Cet hôtel miteux n'est qu'un endroit parmi plusieurs où Larry devra compléter des puzzles
Cette nouvelle aventure mènera Larry dans plusieurs localités, comme ce « magnifique » hôtel des Caraïbes

Une grande partie du jeu est réservée aux nombreuses conversations que Larry aura avec les quelques 40 personnages inclus dans le jeu. Ces derniers sont pour la plupart de véritables stéréotypes, comme la blonde sexy mais pas très brillante, l’influenceuse superficielle et l’espionne nord-coréenne sadique. Certains, comme le méchant principal, une parodie de Psy le chanteur de Gangnam Style, sont à la limite du racisme, ce qui risquerait de rendre plusieurs joueurs inconfortables. Les conversations utilisent un système simple où le joueur sélectionne une réplique dans une liste. Certaines feront avancer l’histoire, alors que d’autres sont là seulement à des fins humoristiques. Parlant d’humour, celui-ci est surtout de bas étage (ou en bas de la ceinture). Les amateurs du genre trouveront certaines répliques hilarantes et ces dernières sont livrés avec aplomb par un brochette d’acteurs de talent.

Un look tout droit sorti d’un dessin animé pour adultes avertis !

Graphiquement, le jeu est absolument identique au titre précédent, ce qui n’est pas nécessairement un défaut car l’engin graphique est tout à fait approprié au style de jeu. Un peu plus de variété aurait été la bienvenue tout de même. Le jeu contient une quantité de contenu pour adultes plus importante que dans le premier jeu. Ce n’est définitivement pas le jeu pour les tout-petits ! Si un objet peut avoir une forme un tant soit peu phallique, les artistes n’ont pas hésité ! L’apparence générale donne l’impression d’un dessin animé pour adultes que l’on retrouverait facilement dans la programmation tard le soir de certains canaux de télévision. L’avantage de l’utilisation du 2D est que le jeu fonctionne sans problème sur des ordinateurs moins puissants.

Plusieurs clins d'oeil sont faits à d'autres jeux produits par Sierra, comme Rogers Wilco, vedette de la franchise Space Quest
La majorité des personnages que Larry rencontrera sont basés sur des stéréotypes, comme ce groupe de « nerds »

En conclusion, Leisure Suit Larry Wet Dreams Dry Twice demeure une solide entrée dans le genre du jeu d’aventure et saura plaire aux amateurs du genre. Cependant, on espère qu’un possible troisième titre fasse preuve d’un peu plus d’originalité, du moins au niveau de l’engin graphique.

La copie du jeu utilisée pour cette critique a été fournie par Assemble Entertainment.

Leisure Suit Larry Wet Dreams Dry Twice

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Amusant et provocant, mais manque un peu d'originalité

Suite directe du titre précédent, Leisure Suit Larry Wet Dreams Dry Twice utilise une jouabilité et des graphiques presque identiques, ce qui pourrait en décevoir quelques-uns.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

No More Heroes III – Le style plutôt que la substance

No More Heroes III, annoncé au E3 2019, est l’équivalent au cinéma d’un film d’auteur …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.