Geekbecois sur le tournage de The Big Bang Theory saison 6 !

J’étais à Los Angeles le 14 août 2012 pour le tournage du premier épisode de la saison 6 (601) de The Big Bang Theory. Il s’agit de mon deuxième tournage puisque j’avais déjà assisté à celui du 505 (quand Howard annonce qu’il va partir dans l’espace). Comme pour mon récit de l’année passée, je vais relater ici mon expérience ainsi que des anecdotes de tournage, ce billet ne contiendra aucun spoiler (pour les curieux qui ne peuvent pas attendre au 27 septembre, vous pouvez me contacter !).

***

Mardi 14 août, Burbank en Californie, j’ai rendez-vous avec Leonard, Sheldon, Penny, Howard et Raj. Fièrement vêtue de mon T-shirt « Muggle » (acheté à l’expo Harry Potter de New York l’an dernier), j’arrive vers midi à la porte 3. Cinq personnes sont déjà là, tous des stand-by. Je suis parmi les quelques chanceux qui ont réussi à obtenir un ticket garanti, les autres entreront dans le studio si des VIP (invités de la production) ne se présentent pas. Autant vous dire que ces derniers croisent toutes les parties de leur corps potentiellement croisables. Le tournage ne commence qu’à 18h30 et les
Big Bang fans que nous sommes avons de longues heures à tuer… sous une chaleur accablante de plus de 104 degrés (j’ai pas fait la conversion mais c’est méchamment chaud).

Le début de la zone d’attente

La file d’attente de TBBT c’est une occasion pour les Geeks de discuter de leurs expériences… geeks. Le dernier Comic con de San Diego par exemple dont certains étaient là en tant qu’exposants. Une Trekkie (bilingue anglais-Klingon, scusez du peu) parle avec entrain de la convention Star Trek de la fin de semaine passée. La jalousie est d’ailleurs palpable quand sa voisine lui annonce qu’elle a assisté au tournage de l’épisode qui mettait en scène Leonard Nimoy. Malaise.

Du Geek, du pur, du vrai !

Vers 16h, nous sommes divisés en deux groupes : les garantis et les stand-by. Comme l’an passé, votre serviteuse est élue « garantie » #1. Là j’me sens plus, je réfléchis à un discours pour remercier l’académie, mon père et mon chien, mais je me dis que je ferai mieux de replonger humblement dans mon livre (L’Ombre du Vent, très bon en passant).

Une heure plus tard, un premier groupe composé des VIP et des premiers garantis (oh yeah) est appelé à traverser la rue. Là on se prépare à passer la sécurité de Warner Brothers.

Direction le soundstage 25

Autant vous dire que Guantanamo à côté c’est le marché Jean Talon :
– fouille des sacs #1
– détecteur de métaux #1
– traversée de la cour en file indienne encerclés par des vigiles
– re-fouille des sacs
– détecteur de métaux #2.

Le premier poste de sécurité

En arrivant au stage 25, on passe devant le stationnement de TBBT. Constat évident : plus t’es proche de la porte d’entrée au stage, plus ton auto est chère. Les dernières « petites » autos sont celles de Bill Prady et Chuck Lorre, les créateurs.

Après avoir complimenté mon t-shirt « Muggle« , une placeuse (désormais ma préférée) me désigne une place : au milieu du quatrième rang… whaaat ! (elle perd direct son statut de préférée). La dernière fois j’étais au deuxième rang ! Je remarque que les trois premiers sont réservés par la production… en même temps, il fallait s’y attendre pour un premier épisode. Beaucoup de stand-by seront d’ailleurs refoulés. Sur ma chaise, un petit programme annonce le titre de l’épisode, les scénaristes et les acteurs (incluant les invités).
Ne pas agrandir si vous ne voulez pas connaître le titre !

Devant nous, des écrans noirs bloquent la vue mais on aperçoit le haut des décors. Les escaliers, l’appartement de Leonard et Sheldon ainsi que celui de Penny sont des scènes fixes. Sur les côtés, trois scènes sont là temporairement (swing sets), pour les besoins de l’épisode.

Une fois les 200 personnes installées dans les gradins, le pompier passe en revue les consignes de sécurité, puis Mark, le chauffeur de salle depuis l’episode pilote, lance le dernier épisode de la saison 5 sur les moniteurs, histoire de nous remettre dans le bain. Ok, donc Howard est dans l’espace… Leonard et Penny sont encore plus ou moins dans une mauvaise passe, Amy est de plus en plus insistante avec Sheldon.

Le générique dans le tapis, Mark présente les acteurs un par un, devant 200 personnes déchaînées. Simon Helberg (Howard) nous fait l’adorable surprise de venir au devant de la scène avec son nouveau bébé, une petite Adeline née en mai, toute cute avec sa tuque de laine (c’est vrai qu’il fait super froid sur les plateaux de tournage).

Très vite, les acteurs qui sont dans la première scène se mettent en place pendant que les autres retournent en coulisse. La première scène est rejouée trois fois (et ce sera ainsi pour toute les scènes). Le texte change (pick up) en fonction de nos réactions. Les jokes les plus drôles sont gardées. Mark nous encourage à rire à gorge déployée, L.O.L qu’il dit : en même temps, on est là pour ça ! Je remarque qu’un micro est placé juste au dessus de ma tête et m’inquiète parce que mon ventre commence à serieusement crier famine. Note pour plus tard : acheter la saison 6 en bluray pour y écouter mes borborygmes en dolby 5.1.

Certains changements de texte modifient complètement le sens de la scène. J’ai vraiment hâte de savoir quelles versions seront conservées au final (j’ai mes préférences !). Je reste fascinée par cette facilité qu’ont acteurs à changer leur texte radicalement. Sachant que les scènes sont souvent rejouées entièrement ! De quoi justifier leurs gros salaires.

Les acteurs sont toujours aussi professionnels et concentrés, ils font quelques petites erreurs ici et là. Des blancs de mémoire, des erreurs dans le texte. Même Jim, est victime d’un blanc de mémoire ! Celui qui fait le plus d’erreurs est sans conteste Kunal Nayyar !  Mais toujours avec un enorme sourire, il est donc très vite pardonné. La seconde est Mayim Bialik. Par exemple, à un moment elle s’arrête car elle a dit « or » au lieu de « and ». Le genre de petit détail qui passe sans problème au théâtre, mais à la télévision, on recherche la perfection.

Entre les scènes, le temps que l’équipe technique se mette en place, Mark et le DJ organisent des jeux. Les mêmes pour chaque tournage en fait (jokes incluses). Des volontaires viennent montrer leurs talents cachés (je sais maintenant que ma voisine de gauche peut plier sa langue en trois), chanter, danser etc. et repartent avec des friandises ou des photos dedicacées (ma voisine m’a filé un Butterfinger, c’est maintenant une amie). Mayim et Kaley apprécient cette animation, surtout lorsqu’une spectatrice se met à danser la gigue irlandaise… sur des talons hauts. Respect.

Mark s’amuse aussi avec les acteurs et l’équipe technique. Par exemple, juste avant le début d’une scène avec Kaley et Johnny, il déclare que ce dernier est puceau, ce à quoi Kaley répond « haha, that IS funny !« . Pov’ Johnny !

Il y a une ambiance de franche camaraderie entre les acteurs. À un moment, Kaley empêche Johnny de passer, elle fait blocage entre le divan et la table de salon. Notre Leonard, pas impressionné du tout,la balance sur le divan, et poursuit sa route. Dans le même esprit, entre deux scènes, Johnny s’installe sur les genoux de Kunal. Trop cutes.

À la fin de leur dernière scène, Johnny Galecki et Kaley Cuoco décident de monter sur la rambarde, face à nous, pour nous remercier d’être fidèles au show. Les deux ont du mal à croire qu’ils en sont déjà à leur 6eme saison. Kaley nous fait remarquer que son papa est parmi nous, en haut des escaliers, et n’a jamais manqué un seul tournage, il a même une chaise à son nom !

Deux scènes ont été tournées la veille pour des raisons techniques (vous comprendrez pourquoi en les voyant !). Elles sont diffusées sur les moniteurs et nos rires sont enregistrés (gargouillis inclus). Bonne nouvelle : une heure avant la fin du tournage, chacun a droit à une part de pizza et une petite bouteille d’eau. Maintenant le ventre : ta gueule.

Les fans sont venus de partout dans les États-Unis mais aussi des Philippines, d’Allemagne ou encore de Chine (et du Canada !). Mark nous rappelle que TBBT est maintenant la série numéro un ! Woot Woot !

Quand le chauffeur de salle demande ce que la série nous a apporté, une jeune femme coiffée d’un foulard s’avance au micro pour raconter son histoire. Un cancer lui a été diagnostiqué et elle arrive à passer à travers ses traitements de chimiothérapie en enchaînant les épisodes.

La dernière scène terminée, c’est le moment du salut final au rythme du générique. Cette fois, au cast s’ajoutent les invités ainsi que les créateurs.

Là je me rends compte que pour tenter de faire signer les pochettes de DVD saison 3 et 4 que j’ai apportée, il va falloir jouer des coudes. J’ai trois rangs à descendre quand même. Je passe les deux premiers sans trop d’encombres mais y’à sérieusement blocage sur le dernier. À la guerre comme à la guerre, me v’là en train d’escalader la chaise devant moi. Rendue à la rambarde, je tend mon Sharpie à Melissa (Bernadette) qui signe ma saison 4. Je partage ledit Sharpie avec mes voisins de droite (qui m’en remercieront trois fois, rien de moins !).
Kaley s’approche ensuite, signe la saison 3, s’éloigne, puis revient pour me re-signer la même pochette, puis la pochette saison 4. J’ai donc trois autographes de Kaley, dont deux l’un au dessus de l’autre, pas banal, vous en conviendrez.
Kunal et Kevin (Stuart) arrivent à leurs tours et autographient mes pochettes. Kunal le fait avec un sourire sincère, et un remerciement. Il est adorable. Kevin, qui a pris la peine de me demander si je voulais bien sa signature sur les deux pochettes (ben oui !), ajoute des petits smileys et me sert la main, trop gentil !

Pour les plus observateurs, je précise que j’avais déjà l’autographe de Jim, il ne signe jamais aux tapings

Enfin, il est temps de quitter le stage 25, des étoiles plein les yeux. Le tournage aura duré trois heures que je n’ai pas vu passer. Maintenant je croise les doigts pour la saison 7 !

 

Première de la saison 6 de The Big Bang Theory le 27 septembre 2012

À propos de Alexandra

Alex est une geekette ciné-vore et téléphage. Retour vers le Futur, Lost et Les Goonies sont quelques une de ses références geekesques. Plutôt du genre touche à tout, après des études en cinéma et en tourisme elle travaille dans le milieu de la recherche.

Aussi à voir...

Sony préparerait une riposte face à la Switch avec la PlayStation Experience

Depuis l’échec de la PS Vita, Sony semble avoir abandonné le marché des consoles portables. …

4 commentaires

  1. Je suis tellement jalouse!

  2. Katia Provost

    Salut ! Jaimerais savoir sur quel site tu va pour avoir des billets jaimerais tellement avoir la chance d’y aller ! Et quand jai lu que Jim ne donnais pas d’othographe sur le taping sa ma briser le coeur parce que jadore Jim et si jaurais la chance de pouvoir assister au taping je serais bien malheureuse de ne pas avoir son othographe.. Alors comment on fais pour lavoir ? Merci davance 🙂

  3. Christophe Leve

    salut, j’aimerais savoir si il y a une version française québecoise pour voir la différence avec la vff, merci

Qu'en pensez-vous ?