Photo: Leder Games

Fort, une cabane dans les arbres, pizza et jouets

Vous avez gardé un cœur d’enfant ? La construction d’un fort, d’une cabane, dans les arbres vous semble encore une bonne idée pour vous amuser ? Fort a donc la thématique parfaite pour vous séduire. Vous aurez besoin d’amis, de meilleurs amis, de pizza et de jouets. Vous devrez construire votre Fort et l’agrandir tout en jouant avec vos amis. Leder Games, qui nous a donné l’étonnant jeu Root, Root the Riverfolk et Root the Underworld, nous revient ici avec un plus petit jeu, beaucoup plus simple à apprendre mais qui semble tout aussi intéressant.

Photo : Leder Games

Mécanismes de jeu

À la base, Fort est un jeu de construction de main (deckbuilder). Une mécanique commune qui commence parfois à dater. Elle est souvent décrite comme une façon paresseuse de faire un jeu. Pour ceux qui, comme moi, ne compte pas les jeux de construction de main parmi leur mécanique préférée, rassurez-vous ! Et oui, Fort n’est pas le jeu classique de cette catégorie. Les cartes n’ont pas de coût et vous n’aurez pas à les additionner à la fin. Vous aurez quand même l’occasion d’améliorer votre main de cartes afin de progresser dans le jeu.

Photo : Leder Games

Fort est en fait une petite course vers les points. Pour y arriver, vos deux meilleurs amis (cartes de départ) seront là dès le début de la partie ainsi qu’un certain nombre d’autres enfants des alentours. Chacun de ces enfants aura une habileté spéciale pour vous aider à améliorer votre Fort. Le principe est assez simple. Vous jouez un enfant pour son habileté et vous pouvez ajouter d’autres enfants de la même couleur (le cœur, pique, trèfle et carreau sont ici remplacés par le fusil à eau, la planche à roulette, la pelle, la colle, etc.) afin d’en augmenter l’action. Vous collectionnerez essentiellement deux ressources : la pizza et les jouets.

Photo : Leder Games

Interactions entre les joueurs

Vous devrez être constamment attentif à ce qui se passe durant le tour des autres joueurs. Sur les cartes amis, il y a une action publique, qui pourra être suivie par les autres joueurs et une action privée, que vous seul pourrez jouer. Attention, pour avoir le droit de jouer une carte, vous devrez être en mesure de compléter une des deux actions au complet. L’autre action pouvant être jouée de façon partielle. C’est un détail non négligeable pour la bonne conduite de ce jeu.

Les cartes de votre main seront jouées à votre tour mais mises à la disposition des autres joueurs si vous ne les jouez pas toutes. En d’autre termes, si vous ne jouez pas avec tous vos amis, ils iront peut-être jouer avec d’autres enfants dans le parc et ses alentours.

D’autres éléments comme votre sac à dos et l’observatoire seront utiles pour augmenter l’efficacité de vos actions et ainsi ne pas laisser vos adversaires vous devancer.

Photo : Leder Games

Qualité de la production

Sans vouloir, ici, tomber dans la critique, il est important de parler de la production de ce jeu. Leder Games nous a habitués à de la qualité et ne nous laisse pas tomber malgré le fait que ce jeu n’ait pas la complexité et l’engagement en temps de Root. Les cartes sont de bonne qualité et les plateaux individuels sont de double épaisseur avec des trous pour accueillir les pièces de bois que sont les pizzas et les jouets.

Il en est de même pour la portion artistique. Kyle Ferrin est le même illustrateur qui a fait Root. On reconnait son style instantanément, vous aimerez ou pas selon si vous avez aimé les dessins de Root ou pas. Les illustrations sont très humoristiques et ça colle parfaitement au jeu.

En conclusion

Je pense que ceux qui aiment les jeux de construction de main aimeront Fort. Mais pas seulement eux. Fort est plus un mini jeu de plateau et de mains de cartes qu’un réel deckbuilder. L’utilisation des couleurs, comme dans un jeu de cartes traditionnel mélangé à des mécanismes de construction de main et à de la gestion de ressources en font un objet un peu étrange dans le monde du jeu. Je ne sais pas à quel point le tout est unique ou nouveau mais c’est bien plaisant. Pour une trentaine de dollars, le jeu vous apportera de nombreuses heures de plaisir. Vous aurez probablement le goût d’enfiler les parties les unes après les autres et vous en faire toute une soirée de jeu. À découvrir !

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Randolph Pub Ludique – S’adapter pour mieux grandir

J’ai eu le privilège de rencontrer Martin Montreuil, très généreux de son temps et de …

2 commentaires

  1. Merci Martin de ce portrait qui donne envie de découvrir ce jeu!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.