Fire Emblem : Engage – À la recherche des douze emblèmes

Fire Emblem : Engage est disponible sur la Nintendo Switch depuis le 20 janvier 2023. J’avais tellement hâte d’avoir ce jeu entre mes mains ! J’ai toujours bien apprécié la franchise de Fire Emblem. Qu’il s’agisse des dessins à la touche japonaise, la romance, les personnages charismatiques, les combats tactiques, le fait que nos camarades puissent mourir définitivement si nous ne les guidons pas assez bien sur le champ de bataille, les jeux de Fire Emblem ont toujours tout pour plaire ! Bref, j’avais bien hâte d’incarner Alear et de découvrir son histoire. Est-ce que Fire Emblem : Engage vaut le détour ?

  • Studio de développement : Nintendo
  • Éditeur : Nintendo
  • Plateformes disponibles : Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : T
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu

Fire Emblem Engage

Une petite sieste de mille ans

Lorsque vous débutez une partie, vous aurez l’occasion de choisir le prénom de votre protagoniste ainsi que son sexe. Je tiens à préciser que les deux versions de l’avatar sont vraiment jolies ! J’ai, personnellement, choisi la version féminine d’Alear. J’ai aussi décidé de garder le prénom prédéfini, ce que je fais depuis que les avatars existent dans Fire Emblem. Ensuite, on vous demande de choisir le niveau de difficulté. Ne vous inquiétez pas, si vous sentez que l’expérience est trop ardue durant votre périple, il vous sera possible de baisser le niveau de celle-ci. Toutefois, l’inverse n’est pas possible.

Aussi, vous pourrez choisir de vivre une expérience immersive de la guerre en choisissant l’option où vos troupes mortes au combat ne reviennent pas à vos côtés après la bataille. Personnellement, je préfère cela. Ça apporte un peu de difficulté, de réalisme et de tension lors des combats. Vous pourrez aussi choisir l’option où, peu importe qui tombe durant le combat, il ne meurt pas réellement.

Bref, vous vous réveillez d’un repos de mille ans en tant qu’Alear. En ouvrant les yeux, vous découvrez vos gardiens, ceux qui veillaient sur votre corps durant votre repos. Vous n’avez, hélas, aucun souvenir. On vous informe que vous êtes une sorte de divinité : un dragon divin. Vous êtes, semble-t-il, le dernier descendant de cette lignée avec votre mère dont vous n’avez aucun souvenir. On vous conduit à elle et vous découvrez Somniel, le lieu où vous reposiez paisiblement ces mille dernières années.

Elyos, une contrée autrefois pacifique

Rapidement, vous comprenez la raison pour laquelle vous vous êtes réveillé de ce repos qui semblait éternel : Elyos est en danger. Des ennemis ressemblants à des humains craquelés apparaissent un peu partout sur le continent et s’attaquent aux civils. On les appellera assez rapidement les aberrations. Votre mission afin de ramener la paix en Elyos ? Retrouver les douze anneaux d’emblème. Ainsi, vous serez en mesure de combattre le mal qui ronge Elyos : le dragon déchu. Vous partirez donc en quête des anneaux à l’aide d’alliés que vous croiserez et recruterez tout au long de votre périple.

Votre quartier général sera, bien entendu, le lieu où vous vous êtes réveillé : la forteresse volante nommée Somniel. Comme dans Fire Emblem : Three Houses, vous pourrez sociabiliser avec vos compagnons de voyage, effectuer quelques activités avec eux, découvrir vos dialogues lorsque votre affinité avec ceux-ci évolue, acheter ou vendre de la marchandise et bien plus encore. Une petite nouveauté dans ce Fire Emblem, c’est la petite ferme qui est à votre disposition dans votre quartier général. Vous pourrez y accueillir les animaux que vous adopterez durant votre voyage. Ceux-ci pourront vous fournir des ingrédients ou des produits qui pourront servir lorsque vous aurez envie d’offrir un cadeau à vos compagnons.

Fire Emblem Engage

Les héros du passé

La particularité principale dans Fire Emblem : Engage, c’est assurément les anneaux d’emblème ! Ceux-ci permettent au joueur d’invoquer ces héros aux côtés d’un combattant. Lorsqu’un de vos alliés équipe un anneau d’emblème, celui-ci octroie sa puissance et peut débloquer de façon permanente certaines capacités. Lorsque vous êtes en combat et que vous fusionnez avec l’emblème, vous aurez accès à son pouvoir durant trois tours. À ce moment, l’apparence du combattant fusionnera, elle aussi, avec celle du héros. Étant donné que les anneaux peuvent être équipés par tous vos combattants, vous pourrez vous amuser à découvrir les combinaisons les plus intéressantes face à votre manière de jouer. De plus, lorsque vos personnages combattront aux côtés des emblèmes, ceux-ci pourront développer leur lien, débloquant ainsi certains dialogues entre eux.

Des anneaux aux couleurs d’autres héros du passé, en dehors des douze, pourront aussi être confectionnés. Bien que ceux-ci ne vous proposent pas de fusionner avec ledit héros, vous pourrez toutefois vous amuser à collectionner ces anneaux puisque vous les obtenez de façon aléatoire. Aussi, elles offrent tout de même des bonus à son porteur.

Fire Emblem Engage

Les combats

Fire Emblem : Engage propose encore le même triangle de faiblesse que dans les précédents jeux. Un peu comme avec le même principe qu’une partie de pierre, feuille et ciseau, vous devrez combattre en pensant que la lance bat la hache, la hache bat l’épée et l’épée bat la lance. N’oublions pas que lorsque vous attaquez à l’aide de l’arme qui domine l’autre, vous aurez la possibilité de briser la garde de l’ennemi. Autrement dit, celui-ci ne pourra pas contre-attaquer suite à votre assaut. Aussi, les arts martiaux battent les archers, les archers battent les cavaliers volants, les mages battent les dagues.

Visuellement, j’ai trouvé que les combats étaient beaucoup plus jolis à regarder. Qu’il s’agisse des cinématiques lors des affrontements ou des déplacements sur la carte quadrillée. Les déplacements sont fluides et lorsque vous déplacez votre curseur, vous voyez votre personnage se mouvoir aussitôt. Bref, j’ai trouvé ce simple ajout véritablement agréable à regarder. Je trouve d’ailleurs que la possibilité de fusionner permet une grande imprévisibilité lors des combats. Il est possible de retourner la situation en un claquement de doigts. De plus, je précise que vous devriez toujours vérifier que les ennemis ne possèdent pas une gemme leur permettant de se relever si ceux-ci tombent à zéro point de vie. Cela pourrait vous surprendre et entraîner la mort d’un personnage, si vous calculez mal vos attaques !

Fire Emblem Engage

Les relations

Entre deux chapitres, vous pourrez explorer la zone où vous venez de vous affronter afin d’y trouver des objets à ramasser, des animaux à adopter ou encore, vous pourrez converser avec les habitants des villages que vous croiserez et sociabiliser furtivement avec vos compagnons. Entre deux chapitres, vous pourrez aussi vous rendre à Somniel afin de faire des activités, vous ressourcer et augmenter vos liens avec vos alliés.

La série Fire Emblem est connue pour ses superbes combats tactiques, mais aussi pour la possibilité de romancer certains personnages durant votre aventure. C’est assurément un des plaisirs premiers des joueurs qui se lancent dans ces histoires épiques ! Certains jeux de la série vous permettent de vous fiancer, de vous marier ou encore, d’avoir des enfants avec votre partenaire ! Dans Fire Emblem : Engage, vous remarquerez que vous ne pouvez atteindre qu’un niveau de soutien de rang A. Pour atteindre le rang S et donc avoir accès à la romance, vous devrez donner un anneau du pacte, un objet que vous n’obtiendrez que plus tard dans le jeu suite à l’accomplissement d’une quête spécifique. Réfléchissez bien avant d’offrir votre anneau puisque vous ne pouvez avoir qu’un seul allié de rang S !

Vous pouvez offrir aux personnages un nombre illimité de cadeaux afin d’augmenter votre affinité avec ceux-ci. Également, vous pouvez obtenir du soutien en vous tenant aux côtés d’un personnage durant une bataille. Vous pourrez aussi augmenter votre affinité en effectuant un duel avec ceux-ci ou en mangeant avec eux au café.

Oui, je le veux

Lorsque vous atteignez le rang S avec un personnage, vous débloquez une scène spéciale où votre avatar et le compagnon à qui vous avez donné votre anneau de pacte se déclarent leur amour. Le personnage que vous aurez choisi aura également une page supplémentaire dans le carnet des personnages, décrivant votre vie ensemble. L’unité possédant l’anneau de pacte obtient également un bonus augmentant ses taux d’esquive et de coups critiques au combat.

Une petite nouveauté qui est bien appréciée, c’est le fait que Fire Emblem : Engage, contrairement à ses prédécesseurs, ne se limite pas au sexe de votre protagoniste afin de vous proposer des choix de romance possibles. Effectivement, peu importe votre sexe, vous pourrez offrir votre anneau à une femme ou un homme. Malheureusement, les héros du passé ne sont pas disponibles à la romance. Aussi, ce ne sont pas tous les personnages qui peuvent être courtisés ! Les personnages qui pourront partager votre amour sont donc : Alfred, Kagetsu, Bunet, Diamant, Mauvier, Louis, Pandreo, Seadall, Chloe, Goldmary, Ivy, Citrinne, Panette, Lapis, Merrin et Jade.

En conclusion

Visuellement, Fire Emblem : Engage est magnifique. Les cinématiques et les personnages rappellent beaucoup les animes japonais. On remarque toutefois les paysages aux textures douteuses durant les cinématiques. Malgré tout, c’est un régal pour les yeux. Surtout si vous appréciez le coup de crayon japonais. La bande sonore est agréable et plutôt immersive. J’adore particulièrement les voix japonaises des personnages ! Malheureusement, j’ai trouvé que la romance n’était pas aussi poussée que dans les précédents jeux. En fait, on peut difficilement faire la différence entre une réelle romance et une amitié très forte. Il est aussi un peu décevant de ne pas pouvoir romancer les emblèmes ! Concernant la prise en main, celle-ci semble plus fluide, mais pas du tout dépaysante si on compare le tout avec les jeux précédents. Les tutoriels guident aisément les nouveaux joueurs à travers les mécaniques qui peuvent parfois paraître complexes pour les nouveaux venus.

La durée de vie est incroyable. On peut compter près d’une trentaine d’heures de jeu, surtout si vous tentez d’effectuer chaque quête annexe en plus de l’histoire principale. Il y a aussi énormément de choses à collectionner pour ceux qui apprécient le fait de terminer un jeu à 100 %. Le scénario, lui, est prenant, même si j’ai eu l’impression de voir beaucoup de similitudes avec Fire Emblem : Awakening. Mais cela n’a absolument pas gâché mon plaisir de découvrir ce jeu. Les personnages sont charismatiques, surtout notre protagoniste qui ne semble pas mort à l’intérieur, comme lorsque nous jouons un avatar issu de la série Pokémon. Alear est très vivante et elle a de la personnalité ! Le scénario est prenant et bien qu’il soit parfois prévisible, certains retournements ont réussi à me surprendre.

Fire Emblem : Engage est un excellent jeu. Les amateurs de la série seront assurément aux anges. Les nouveaux venus seront tenus par la main afin de comprendre aisément ce titre. J’ai aimé l’univers ! Découvrir Elyos fut passionnant et j’ai adoré en apprendre davantage sur les dragons divins ainsi que les anneaux d’emblème. Le concept était intelligent et fascinant. Je ne peux donc que recommander Fire Emblem : Engage. C’est assurément un titre à posséder sur Nintendo Switch.

J’aime

  • Les combats tactiques ;
  • L’univers et son scénario ;
  • Le principe des anneaux d’emblème ;
  • Le tutoriel complet qui guide aisément les nouveaux venus ;
  • Les belles cinématiques ainsi que les voix originales rappelant les animes japonais.

J’aime moins

  • La qualité des textures, notamment au niveau des paysages ;
  • La romance qui est moins poussée que dans d’autres jeux de la série ;
  • Les quelques idées scénaristiques qui semblent copiées et collées d’autres jeux.

La copie de Fire Emblem : Engage a été fournie par Nintendo.

Fire Emblem : Engage

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Wow !

Fire Emblem : Engage est une merveille scénaristiquement parlant. Les combats sont toujours aussi passionnants. On aime assurément le fait de revoir les héros des précédents jeux se joindre au combat avec nos nouveaux protagonistes !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Mario vs. Donkey Kong sur Nintendo Switch : trop petit pot, bon onguent

Le 24 mai 2024 marquera le 20e anniversaire de Mario vs. Donkey Kong sorti sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.