Fin du monde : à quelles catastrophes l’humanité aurait-elle le moins de chances de survivre ?

Dans un coup de visibilité d’une originalité acceptable, une obscure plateforme de poker en ligne a compilé juste pour nous les chances de survie associées à chaque catastrophe épique nous rapprochant de la fin du monde. Dans un bel infographique, en plus.

Il est à parier que nous sommes plus nombreux que nous le croyons à se questionner sur nos probabilités de survie face à un raz-de-marée de zombies. Ou si nous avions des visiteurs verdâtres du ciel sans invitation formelle. Ou si, de manière plus inquiétante, un chef d’État confondait un instant le bouton de l’attaque nucléaire avec celui du gazouillis.

La récente littérature cinématographique semble inspirer, sinon entretenir beaucoup de scénarios catastrophes dans l’imaginaire collectif. Soulèvement de robots, ou de singes. Pandémies. Trou noir accidentel. Plantes mobiles, carnivores et conscientes. Des armes biologiques tout juste développées qui se retrouvent aussitôt dans de mauvaises mains.

Une pandémie aurait plus de chances de nous anéantir qu'une généralisation d'armes biologiques, à 1 chance sur 2 versus 1 sur 60, respectivement, selon 888 Poker. Image: Geekbecois.
Une pandémie aurait plus de chances de nous anéantir qu’une généralisation d’armes biologiques, à 1 chance sur 2 versus 1 sur 60, respectivement, selon 888 Poker. Image : Geekbecois.

Étonnamment, la science de la survie aux cataclysmes pour la plupart fictifs a généré un certain intérêt de recherche. Voyez, par exemple, cette superbe carte interactive simulant les dynamiques d’une infestation de zombies aux États-Unis et qui a même fait l’objet d’une publication scientifique.

Comparez les probabilités de survie de votre civilisation de différents désastres

888 Poker a fouillé la science, le web et d’autres données plus ou moins claires dans sa compilation de nos chances de survie face aux scénarios catastrophes les plus récurrents de notre cinéma contemporain. En se basant sur une multitude de sources d’informations et de calculs de probabilités, on en arrive au graphique ci-dessous. Passez votre curseur au-dessus des chiffres pour plus d’explication sur chaque désastre, et pour des exemples de films abordant le cataclysme en question.


Mobile : cliquez ici pour la version interactive.

Quoi de mieux pour impressionner vos amis de leur expliquer que notre civilisation a plus de chances de survie face à une invasion extraterrestre qu’à un soulèvement des singes ?

Sonder la population sur ce qu’elle ferait en cas de zombies, de singes belliqueux ou d’invasion extraterrestre

Mais ce n’est pas tout : cette compilation des chances de survie, traitées comme si nous parlions des chances d’avoir un Flush ou une Full House dans notre jeu, est aussi accompagnée de son sondage d’opinion. Sans préciser auprès de qui a été mené le sondage, voici les trouvailles les moins rassurantes sur vos proches :

  • 25 % des gens infectés par un zombie fuiraient les survivants pour les protéger. Un petit 4 % garderait leur malheur pour eux. On ignore ce que feraient les 70 % restants, d’autant plus que la solution de courir ne garantit pas que nous ne nuirez pas à personne une fois transformé.
  • 4 % des répondants affirment qu’ils feraient affaire avec les envahisseurs extraterrestres au détriment de l’humanité s’ils en tiraient quelque chose. Si une telle occasion se présentait, ils seraient probablement beaucoup plus, en fait. Au moins, on sait dès lors qu’on peut compter sur les 35 % de la population qui leur tiendraient tête en les combattant.
  • Dans l’éventualité d’un soulèvement de singes, 19 % d’optimistes tenteraient de raisonner ces primates belliqueux vers un accord de paix. Encore une fois, il est vraiment dommage qu’on ne précise pas ce que ferait tout le 81 % restant de la population avec ces singes.

On peut consulter l’infographique complet, avec commentaires et données de sondage juste ici. N’hésitez surtout pas à contester ces chiffres en commentaire ci-bas.

 

 

À propos de Steve Carufel

À la recherche d’un terme désignant à la fois le geek, le hipster, le vieux jeu et l’intello (suggestions acceptées), je peux entre-temps vous confier que vous m’aurez plus souvent qu’autrement avec le jeu en multi, les événements geeks, la science-fiction et le récit historique, l’art graphique et les pièces musicales de jeux vidéo remixées.

Aussi à voir...

We are STAR WARS, un documentaire sur la saga mythologique

Le documentaire We are STAR WARS arrive à Montréal le 10 décembre prochain. Préparez-vous à plonger …

Qu'en pensez-vous ?