Sakura Wars

Découverte manga : Sakura Wars

Je nage dans l’univers des jeux vidéo, des animes et des mangas depuis bien longtemps. J’avais donc déjà entendu parler de Sakura Wars, une série qui date tout de même de 2003. Lorsque j’ai vu que le manga serait de nouveau adapté en 2023, cela m’a intriguée. J’ai donc sauté sur l’occasion et j’ai entamé la lecture du premier volume afin de vous offrir mon verdict concernant cette série !

  • Titre original : Sakura Taisen
  • Dessin : Kosuke Fujishima
  • Scénario : Masa Ikku, Hiroi Ouji
  • Éditeur VF : Mana Books
  • Année VF : 2023
  • Genre : Action, Surnaturel, Drame
  • Nombre de tomes : 1 (en cours)
Sakura Wars

Synopsis

Dans le Japon du XXe siècle, le jeune lieutenant de la marine Ichiro Ogami est chargé de défendre Tokyo contre les forces des ténèbres. Il se retrouve à la tête d’une équipe de jeunes femmes travaillant sous couverture comme artistes au théâtre impérial. Armé de votre Kobu (robot de combat) comme de vos meilleurs talents artistiques, rejoignez la Brigade des Fleurs et participez au renouveau du Grand Théâtre impérial ainsi qu’à la protection des habitants de Tokyo face aux invasions de démons !

Mon avis

L’histoire

Dès les premières pages, nous sommes plongés directement dans l’action. En premier lieu, nous faisons la rencontre de Sakura et ensuite, c’est le tour d’Ichiro Ogami de faire son entrée. Jeune lieutenant de la marine, il est fier d’être un soldat. Et le temps de son affectation officielle est arrivé. C’est à ce moment que nos deux protagonistes se rencontreront. Ogami fera donc la rencontre de Sakura lors d’une mission bien spéciale. Bien qu’il était impatient, la réalité le rattrape de plein fouet. Le fier soldat se retrouve affecté dans un théâtre où il deviendra le poinçonneur de billets, mais aussi le concierge. Bref, il sera affecté au poste de l’homme à tout faire d’une troupe de théâtre.

Notre jeune lieutenant est désemparé. Le lecteur aussi. Après tout, nous ne pouvons nous empêcher de nous dire qu’un truc cloche avec l’attribution de ce poste. Mais quoi ? Comment le meilleur élément de sa promotion aurait pu être simplement affecté en tant qu’homme à tout faire ? C’est visiblement impossible. Que cache donc cette troupe de théâtre ? C’est assurément la question que tous les lecteurs se sont posée, à ce moment-là.

Nous nous trouvons donc dans un Japon des années 1960 où des monstres qu’on surnomme les komas, qui avaient, par le passé, attaqué la capitale, se pointent de nouveau, avec le même but en tête. C’est donc un peu surprenant de constater que notre protagoniste se retrouvera au sein d’une troupe de théâtre, pas vrai ?

L’ambiance

Les dessins sont rétro, mais aussi, très charmants. J’avais l’impression de feuilleter un manga des années 90. Le coup de crayon de l’auteur rappelant ainsi les vieux mangas m’a donné le sentiment de me replonger dans les premiers animes que j’ai visionnés. Au fil des pages, on remarque que le rythme est entraînant. L’humour est efficace.

Le point négatif principal concernant ce premier volume est assurément le fait que j’ai eu l’impression qu’on n’obtenait pas suffisamment d’information afin de bien rentrer dans le vif du sujet. Autrement dit, je n’ai pas bien saisi le principe. Je n’ai pas eu l’impression que les dernières pages me donneraient envie de poursuivre l’aventure. J’aurais aimé être intriguée davantage. On nous lance beaucoup d’informations diverses, mais aucune ligne directrice ne nous est offerte, malheureusement. Alors malgré les graphismes très charmants et l’humour débordant, je suis un peu déçue de ne pas être entrée plus intensément dans le récit. J’ai l’impression que le premier volume aurait dû être plus étoffé ou peut-être, plus long. Peut-être que le premier volume aurait dû, en réalité, comprendre les deux premiers tomes afin de nous offrir assez d’informations nous permettant ainsi de nous attacher à cette histoire qui semble, malgré tout, bien singulière.

« Je me demande bien ce que je fais ici, Sakura. Je suis un soldat. Quelqu’un qui défend les autres, l’arme au poing. C’est mon devoir et ma fierté. Que reste-t-il de moi si on m’ ordonne de renoncer à ça ?  »

En conclusion

Sakura Wars n’est pas un mauvais manga, mais ce n’est assurément pas un coup de cœur pour moi. J’ai eu l’impression qu’on tournait trop autour du pot. J’aurais apprécié que ce premier volume soit percutant et qu’il nous donne envie de découvrir la suite. Peut-être avais-je mis la barre trop haute avant d’entamer ma lecture ? C’est dommage, car comme je l’ai mentionné plus haut, l’humour est parfait et les graphismes sont charmants. L’histoire tarde à démarrer et c’est franchement dommage. C’est donc difficile de se faire un avis sincère concernant Sakura Wars, dans ces circonstances.

D’autres titres similaires qui pourraient vous plaire…

Baltzar – La guerre dans le sang ayant aussi la thématique militaire.

J’aime

  • L’humour
  • Les dessins rétro

J’aime moins

  • Le premier tome qui prend un peu trop son temps

La copie du manga Sakura Wars : Tome 01 a été offerte par Interforum Canada.

Sakura Wars

Texte, narration et scénario
Graphismes
Impression générale

Mitigée

Sakura Wars n'est pas un mauvais manga, mais il n'a pas su me charmer avec son premier volume. J'ai eu le sentiment qu'il manquait quelque chose afin de me saisir.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Omniscient Reader's Viewpoint

Découverte manga : Omniscient Reader’s Viewpoint

Ce dont cette œuvre peut assurément se vanter, c’est d’être passée par plusieurs types d’adaptations …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.