Guides-cadeaux pour Noël 2022

Cotton Fantasy : du plaisir pas du tout superlatif !

La dernière fois que j’ai parlé de jeux Cotton, c’était en novembre et décembre dernier. J’avais testé ces classiques du Japon et disons que parfois, certaines choses vieillissent un peu mal ! Puisque plusieurs jeux de la série ont été apportés à notre époque, je crois qu’il était donc normal de vouloir enfin faire une version moderne. Cotton Fantasy est un nouveau “shoot ’em up” de la série Cotton qui célèbre cette année son 30eme anniversaire. Ce jeu garde ses racines mais utilise des graphismes et une jouabilité moderne. Vous savez comment j’aime ces types de jeux au style rétro et arcade. J’avais donc hâte de voir si on pouvait enfin faire un jeu qui fait honneur à la série et qui nous donne une expérience amusante.

  • Studio de développement : Success
  • Éditeur : ININ Games
  • Plateformes disponibles : Nintendo Switch, PlayStation 4
  • Plateforme de test : PlayStation 4
  • Classement : E+10 pour 10 ans et plus
  • Prix : 39,99$
  • Site officiel du jeu

La petite sorcière qui voulait des bonbons

Voici une nouvelle aventure avec la sorcière Cotton aux cheveux rouges et son amie Silk la fée. Pour parler brièvement de l’histoire (parce que c’est vraiment l’action qui nous intéresse), les “willows”, ces bonbons précieux, disparaissent tous de façon étrange. C’est à Cotton que reviens la tâche d’investiguer cette disparition. Ce qui me fait rire, c’est que l’héroïne a une réaction plutôt “moderne” à la situation. Au lieu de voir le cliché du genre hyper enthousiaste à sauver le monde, la réaction de Cotton ressemble plutôt à quelqu’un qui souhaite qu’on lui fiche enfin la paix ! Mais Silk a une proposition pour Cotton : si elle accepte d’aider, elle lui donnera un accès illimité aux willows. Il n’en fallait pas plus pour convaincre Cotton ! Utiliser la promesse de sucreries pour motiver les jeunes : un succès instantané, n’est-ce pas ?

Cotton Fantasy

Des personnages qui changent le jeu

Tout d’abord, je dois parler des contrôles. Il y a trois boutons : un pour tirer manuellement, un pour l’attaque spéciale et un autre pour tirer automatiquement. Les armes tirées vont varier d’un personnage à un autre. Quand on tient le bouton pour le tir manuel avec Cotton, par exemple, elle pourra lancer une magie qu’elle a dans sa réserve. Cette attaque est très dévastatrice et pratique pour amasser beaucoup de points. Je dois dire qu’il aurait été bien d’utiliser un quatrième bouton sur la manette pour lancer une magie. Par contre, en étant forcé de tenir le bouton pour utiliser les puissantes magies, cela force le joueur à faire attention et à prévoir son attaque à l’avance. De plus, ça évite l’abus d’utilisation de cette attaque.

Cotton Fantasy vous permet dès le départ de sélectionner l’un des six personnages. Tous les personnages ont des caractéristiques et des pouvoirs différents. Ce que j’aime le plus, c’est que certains d’entre eux vont changer l’expérience du jeu. Cotton utilise une bombe comme attaque spéciale qui va faire énormément de dommages. La plupart du temps, ça éliminera tous les ennemis à l’écran. Mais d’autres personnages ont comme attaque spéciale l’habileté d’attraper les ennemis. Une fois capturé, vous pourrez relancer celui-ci vers ses compatriotes méchants pour faire beaucoup de dommage. C’est amusant d’éclater les monstres avec d’autres monstres.

Cotton Fantasy

D’autres personnages vont encore plus loin. Comme par exemple Fine : cette héroïne équipée d’une machine dans son dos transformera le jeu en une sorte de “time attack”. C’est-à-dire qu’elle n’a pas de vies, seulement un compte à rebours. Alors quand les ennemis vous frappent, cela enlèvera du temps au total. Par contre, vous pouvez obtenir des cristaux pour rajouter du temps total. Vous essayez donc de survivre en évitant que le compteur tombe à zéro. Si c’est le cas, la partie est finie. Ce concept est emprunté d’un vieux classique PlayStation 1 de Success paru en 2000-2001 : Sanvein.

Il y a aussi Ria qui est très spéciale car pour améliorer ses pouvoirs, il faut carrément jouer avec le feu. En fait, il faut passer tout près des tirs ennemis sans se faire toucher. Si c’est réussi, cela vous donnera du “BUZZ” (de la puissance) et vous pourrez éventuellement vous créer un écran d’invincibilité. Clairement avec Ria, on s’est inspiré de certaines techniques utilisées dans d’autres “shoot ’em ups”, tels que Psyvariar.

Vous n’aimez pas un niveau ? Pas de problème !

Le jeu débutera toujours avec le même niveau, identifié par la lettre “A”. Ensuite, vous aurez accès à “B”, “C”, “D” et ainsi de suite. Cependant, rien ne vous oblige à faire les niveaux en ordre alphabétique. Vous choisissez l’ordre que vous voulez. De plus, chaque fois que vous terminerez le jeu, vous débloquerez un nouveau niveau. Vous pourrez donc au final avoir accès à 16 niveaux différents. Peu importe le parcours que vous choisirez, le jeu se terminera au huitième chapitre. Vous ne ferez donc pas tous les 16 en une partie. Ce qui veut dire que ça vous donnera l’opportunité de choisir seulement les niveaux que vous préférez et ça c’est un des aspects du jeu que j’aime beaucoup. Ça laisse beaucoup de liberté et amplement de rejouabilité. Donc, si jamais il y a des endroits que vous aimez moins, personne ne vous forcera à les jouer.

Cotton Fantasy

À propos de ces niveaux : la grande majorité se jouent de façon classique en avançant vers la droite. Mais certains d’entre eux vont se dérouler en progressant vers le bas. Quelques niveaux bonis “Tea Time” vont se jouer à la “3D”, comme dans Panorama Cotton. Dommage que ce n’est que pour ces niveaux bonis car j’aurais aimé des niveaux complets avec cette perspective. Comme j’avais dit dans ma critique de Panorama : je trouve qu’il n’y a pas assez de jeux “shoot ’em up” qui utilisent ce concept.

Aussi coloré et mignon qu’à l’époque

Ne vous laissez pas avoir par la thématique un peu “enfantine” de Cotton Fantasy. Il y a beaucoup de plaisir à avoir dans ce jeu, surtout avec les différents personnages et les multiples niveaux à débloquer. Les niveaux regorgent de vie, l’action qui se produit à chaque seconde est comme un feu d’artifice continuel. C’est coloré et c’est plaisant à regarder. Les graphismes sont excellents et la musique complémente parfaitement bien l’ambiance de chaque niveau.

Cotton Fantasy

C’est clairement le meilleur jeu de la série, jusqu’à présent. Tout est bien exécuté : on fait hommage au passé, on utilise tous les éléments d’un bon “shoot ’em up” à merveille et on les applique de la bonne façon. Les batailles contre les boss sont toutes originales et intéressantes. Certains vont vous lancer une tonne de tirs, tel un jeu du type “bullet hell”. Donc ils représentent souvent un bon défi, encore plus avec les difficultés plus avancées.

Quelques bémols par contre : le mode histoire est le seul mode à jouer et l’histoire est seulement à propos de Cotton. Les autres personnages ne font pas partie de l’histoire, ils ne sont que des invités. C’est dommage, car ça aurait été bien de les connaître davantage. Il y a un mode pour se pratiquer mais honnêtement, ce n’est pas si utile. Le fait de jouer le mode histoire à répétition va suffisamment vous entrainer. À moins que vous cherchiez la perfection et que vous vouliez obtenir le plus haut pointage en ligne, ce mode d’entrainement peut sûrement vous aider.

À noter que le jeu est doublé en japonais mais le texte sous-titré peut être en anglais, en français ou d’autres langues aussi.

Cotton Fantasy

Du bonbon

Même si Cotton Fantasy est assez court, le jeu possède une bonne rejouabilité grâce aux différents personnages et nombreux niveaux à choisir. C’est définitivement un excellent “shoot ’em up” et qui va certainement plaire aux adeptes du genre. Je recommande d’y jouer car j’ai eu bien du plaisir à tester ce jeu. Après plusieurs sorties des anciens titres de la série, c’est enfin le bon jeu Cotton.

J’aime

  • Les différents personnages ont leurs propres habiletés qui peuvent parfois changer comment on joue le jeu
  • Les nombreux niveaux qu’on peut débloquer et le fait qu’on peut souvent choisir les niveaux que l’on désire
  • Une ambiance colorée et une action très dynamique
  • L’excellente rejouabilité

J’aime moins

  • Il n’y a que l’histoire de Cotton, pas des autres personnages
  • Un seul mode d’action : le mode histoire. Le mode d’entrainement est seulement pour les perfectionnistes
  • Impossible de se retourner et faire face au côté gauche, ce qui m’irrite souvent dans les jeux de type “shoot ’em up”

La copie numérique de Cotton Fantasy a été fournie par ININ Games.

Cotton Fantasy

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Bon

Un bon "shoot 'em up" coloré, amusant et plein d'action qui va plaire aux adeptes. Le meilleur de la série.

À propos de Yannick Faucher

Quand je ne suis pas en train d'écrire, je joue à des jeux vidéo. Si je ne joue pas, je regarde des dessins animés américains ou japonais. Sinon, je lis des bandes dessinées de super-héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire ma soif de geek. C'est ma passion, c'est dans mes veines.

Aussi à voir...

V3_Cover

Victoria 3 : au coeur de la révolution industrielle

L’année est 1836. D’ici quelques mois, le roi du Royaume-Uni William IV passera l’arme à …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.