Concours

Une conférence passionnante de l’astronaute David Saint-Jacques

Le 20 juillet dernier, le Centre des sciences de Montréal recevait un invité de marque : l’astronaute canadien David Saint-Jacques. Avant de s’envoler vers la Station spatiale internationale, il a pris un peu de temps dans son horaire sans doute très chargé pour nous faire part de son périple qui l’a mené où il est et surtout de sa grande passion pour l’espace. J’ai eu l’immense privilège de pouvoir assister à cet événement en compagnie de mon astronome en herbe, ma grande fille de dix ans.

Une toute petite pierre qui vient de loin

Sara Arsenault a eu l'immense chance de voyager au quartier général de la NASA à Houston afin de rapporter une pierre lunaire
Sara Arsenault, la responsable de l’exposition sur la recherche de l’eau dans l’Univers, nous a parlé de son périple à Houston pour ramener une pierre lunaire au Centre des sciences.

Avant que M. Saint-Jacques monte sur scène, nous avons eu droit à une conférence donnée par Sara Arsenault, responsable de la nouvelle exposition au Centre des Sciences sur la recherche de l’eau dans l’Univers. Mme Arsenault a eu la chance de se rendre au quartier général de la NASA à Houston afin de rapporter un véritable trésor : une pierre lunaire authentique. Cette dernière a été ramenée sur Terre par l’équipage de la dernière mission Apollo, Apollo 17. Cette pierre formée de magma refroidie provient des zones plus sombres à la surface de la Lune que nos ancêtres ont tout d’abord pris pour des étendues d’eau. La pierre est le centre d’intérêt de la nouvelle exposition et est une des dix pierres lunaires dans le monde que le public peut admirer et toucher. C’est donc tout un privilège que nous avons d’avoir accès à ce trésor !

Cette petite pierre composée de magma refroidi a été rapportée sur Terre par l'équipage d'Apollo 17
La pierre lunaire qui est en exposition au Centre des sciences est une des dix seulement que le public peut admirer et toucher.

Pour en savoir plus sur l’aventure de Sara Arsenault et de la pierre lunaire, je vous invite à lire son blogue.

Une longue mission dans les étoiles

David Saint-Jacques a ensuite pris le micro devant un auditoire conquis d’environ 300 personnes. Ingénieur, astrophysicien, médecin de famille et pilote d’avion, M. Saint-Jacques ajoutera astronaute à son curriculum vitae le 20 décembre prochain alors qu’il s’envolera vers la Station Spatiale Internationale pour une mission de six mois. Il nous a parlé de son cheminement académique, professionnel et personnel qui l’a mené jusqu’à ce moment magistral.

M. Saint-Jacques nous a offert une conférence toute en humour, simplicité et chaleur au Centre des Sciences
L’astronaute David Saint-Jacques s’est montré passionnant et généreux sur scène où sa passion pour l’exploration spatiale était contagieuse.

C’est tout jeune qu’il a découvert la grandeur de l’espace qui n’a cessé de le fasciner. Malgré des études en médecine, ce qui semble loin de l’astronomie, cette passion pour l’espace ne l’a jamais quitté. Il entre dans le programme de l’Agence Spatiale Canadienne en 2009 en tant qu’astronaute et débute un long processus d’apprentissage qui le mènera aux quatre coins du monde. Il fera des expéditions de spéléologie en Arctique, explorera des grottes profondes et effectuera plusieurs vols en jets supersoniques. Toutes ces épreuves auront pour but de le préparer mentalement et physiquement à l’ardu voyage qui le mènera hors de l’atmosphère terrestre. Lors de ces entraînements, il développera des liens solides avec ses deux coéquipiers, l’américaine Anne McClain et le russe Oleg Kononenko, qui seront à ses côtés dans la cabine exiguë qui le propulsera à plusieurs fois la vitesse du son vers la station spatiale. M. Saint-Jacques effectuera plusieurs expériences scientifiques à bord, comme les effets de l’ostéoporose chez les astronautes après un séjour prolongé en apesanteur.

Ma fille a eu le privilège de discuter brièvement avec David Saint-Jacques où il lui a expliqué les effets d'être en apesanteur
David Saint-Jacques aime bavarder avec les enfants. Ici, il explique à ma fille les effets de l’apesanteur sur le corps humain.

Une fois sa conférence donnée, M. Saint-Jacques a répondu à quelques questions de l’auditoire, surtout celles provenant des spectateurs les plus jeunes. L’astronaute a expliqué que l’exploration spatiale, surtout les futures missions qui amèneront des humaines vers la planète Mars, est extrêmement compliquée et les ingénieurs qui parviendront à surmonter les obstacles logistiques et scientifiques sont les enfants d’aujourd’hui.

Il a terminé sa présentation en expliquant que notre vaisseau spatial à nous tous est notre planète Terre et qu’il est très important d’en prendre soin. Cependant, il nous a laissé avec une note d’espoir. Malgré tout ce qui divise l’humanité, l’exploration spatiale est un des rares endroits où les nationalités, les frontières et les différents sont mis de côté au profit de la coopération. Si nous sommes capables de le faire pour explorer les étoiles, nous sommes capables de le faire aussi pour venir à bout de nos autres problèmes.

David et Sara prennent la pose devant l'échantillon de pierre lunaire
David et Sara, deux véritables passionnés de l’espace et de son exploration

Pour suivre l’aventure spatiale de David Saint-Jacques, je vous invite à le suivre sur les différents réseaux sociaux :

Facebook | Twitter | Instagram

Site officiel du Centre des sciences de Montréal

Je remercie l’équipe de relations avec les médias du Centre des sciences pour leur invitation.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Les personnages de DreamWorks en visite à Montréal cet été

Le Centre des sciences dans le Vieux-Port de Montréal accueille cet été la joyeuse bande …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *