Comiccon de Québec

Comiccon de Québec 2022 : mon retour sur l’événement

Puisque mon expérience de l’an dernier lors de ma première visite au Comiccon de Québec 2021 s’était bien passée, j’avais extrêmement hâte de me replonger dans cette convention, cette année aussi. D’autant plus que le Comiccon de Québec 2022 promettait d’être beaucoup plus confortable en raison de la pandémie qui est enfin véritablement derrière nous. Bref, voici donc ce que j’ai pensé de mon passage au Comiccon de Québec 2022.

Comiccon de Québec 2022
Une petite réunion entre deux blogueuses de Geekbecois et leur amie.

L’ambiance

Il y avait beaucoup plus de personnes que l’an passé. J’avais du mal à suivre mon groupe et à ne pas me perdre dans la foule. Il était aussi difficile de communiquer avec les marchands, car la salle débordait de bruits ambiants. C’était parfois long avant d’avoir accès à une boutique ou carrément, au vendeur. Je me suis fait bousculer un nombre incalculable de fois. Les gens étaient pressés et n’attendaient pas forcément leur tour. Le respect, contrairement aux autres conventions auxquelles j’ai assisté, était un contenu téléchargeable qui n’était visiblement pas fourni avec mon billet.

Par exemple, une employée du Comiccon m’a attrapée par les épaules afin de me parler, puis elle a tenté de me déplacer. J’ai trouvé cela irrespectueux, d’autant que la page Facebook de l’événement mentionnait, quelques jours plus tôt, qu’il était conseillé aux gens de ne pas toucher les costumadiers et aux participants de l’événement sans leur consentement…

Comiccon de Québec 2022
La mascarade du Comiccon de Québec 2022.

La programmation

Honnêtement, la programmation ne m’a pas réellement emballée. Il y a bien la présence notable de Charles Martinet et de Patrick Senécal qui haussait un peu le niveau. Il s’agissait là d’invités de marque. Toutefois, j’ai trouvé qu’il n’y en avait pas énormément, si on compare au Comiccon de Montréal 2022. Certes, cette convention est plus grosse que celle de Québec, mais j’ai trouvé que la différence était très importante. La programmation ainsi que les invités ne marquaient certainement pas les cœurs des gens, cette année. On en aurait voulu plus.

L’orchestre Select Start et le Burlesgeek étaient des animations amusantes et très appréciées. Toutefois, j’avoue ne pas avoir apprécié mon expérience de la mascarade, cette année. Il s’agit pourtant d’une activité que j’adore toujours, lors des conventions. Malheureusement, cette année, je m’y suis énormément ennuyée. Ce n’est pas à cause des participants, je le précise, mais bien en raison du public et du manque de respect des gens. Les spectateurs se levaient constamment de leur siège afin de mieux voir, d’autres levaient leur téléphone dans les airs afin de filmer la totalité du spectacle, empêchant les gens derrière de suivre la mascarade.

J’ai fini par me lever afin de pouvoir profiter de la scène, debout, près des murs de la salle, rejetant le confort afin de pouvoir assister un tant soit peu à la mascarade. Mais encore une fois, certaines personnes se levaient et venaient s’installer debout, devant moi, si près que j’aurais pu leur faire un petit massage. Tout cela alors qu’il y avait énormément de place près des murs puisque les gens étaient pratiquement tous installés sur les sièges disposés pour l’événement. Je n’ai donc pas vu grand chose, malheureusement, et il était difficile d’entendre le spectacle puisque les gens autour de moi hurlaient au lieu de regarder la scène. Que faites-vous dans la salle de spectacle si celui-ci ne vous intéresse pas ?

Comiccon de Québec 2022
Voici mes achats lors de la convention. Il y avait tellement de belles choses dans la salle marchande !

En conclusion

Les boutiques étaient magnifiques ! Il y avait du talent à revendre partout ! Je n’ai pas eu l’impression de pouvoir profiter pleinement de la salle marchande, en toute honnêteté, mais j’ai découvert de beaux êtres humains derrière les échoppes et j’ai fait de magnifiques trouvailles. Comme l’an passé, il était possible de prendre une photo avec des voitures issues de la culture geek. Notamment, il y avait l’Impala 67 de la série Supernatural et la Jeep des films Jurassic Park. En échange d’un don, il était possible de prendre de belles photos aux côtés de ces voitures légendaires.

Globalement, j’ai aimé mon expérience. Il y avait tant de choses à voir ! J’aimerais d’ailleurs mentionner les boutiques qui ont été mes coups de cœur, cette année. Lorsque j’ai acheté une affiche de Steve Harrington, l’homme derrière la boutique GMB Chomichuk s’est empressé de venir me la dédicacer, à l’arrière, en me faisant un beau petit petit dessin d’un Démogorgon ! J’étais ravie ! Et comme l’an dernier, j’ai beaucoup apprécié la boutique de Squire Sword. GenRoots.Art est aussi une belle découverte. Ses créations flamboyantes ne passent pas inaperçu !

Toutefois, le manque de respect des gens qui nous entouraient et le manque de programmation intéressante m’ont un peu déçue, cette année. Aussi, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à l’article de ma collègue Mélijade pour savoir ce qu’elle en a pensé !

Site officiel | Page Facebook

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

MÉTA-LAN 2022

MÉTA-LAN 2.0 : un événement en constante évolution

De nouveau, j’ai eu la chance de participer au MÉTA-LAN à Thetford Mines. J’y suis …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.