BlackBerry KEY2 LE - Entre les mains...

BlackBerry KEY2 LE : que diriez-vous d’un Android à clavier ?

Dès que j’ai appris l’arrivée du BlackBerry KEY2 LE, je vous l’ai partagé dans cette annonce. Depuis, je me rappelle que moi aussi, j’ai déjà utilisé un BlackBerry, le Curve 9300, il y a de cela plusieurs années. J’avais été impressionné par la rapidité de frappe possible avec deux pouces ainsi que son niveau de confort. Je n’avais aucun problème à écrire de longs courriels sur ce clavier, et j’appréciais même le faire, beaucoup plus que sur un clavier virtuel comme celui du iPhone 4 à ce moment. J’étais vraiment curieux de voir comment en 2018 on pouvait être efficace avec un clavier physique, même si BlackBerry turbine maintenant sur Android 8.1.

Caractéristiques techniques du BlackBerry KEY2 LE

  • Écran ACL IPS de 4.5″ avec un ratio d’écran de 3:2
    • Résolution de 1620×1080 et 434 ppp
    • Protégé par un verre Gorilla Glass
  • Processeur octo-coeur Qualcomm Snapdragon 636 (14 nm) 4×1.8 GHz + 4×1.6 GHz
  • Mémoire RAM de 4 Go
  • Stockage interne de 32 Go ou 64 Go (extensible avec une carte microSD jusqu’à 256 Go)
  • Caméras
    • Arrière double : 13 Mpx (f/2.2 – 79,8°) + 5 Mpx (f/2.4 – 84°) avec flash double DEL
    • Frontale : 8 Mpx (f/2.0) avec flash DEL pour égoportraits
  • Pile non amovible de 3000 mAh
    • Compatible avec la recharge rapide QC3.0
  • Connectivité : Wi-Fi a/b/g/n/ac (2.4/5 GHz), Bluetooth 5.0, USB-C, NFC, GPS et radio FM
  • Capteurs : capteur d’empreintes digitales, accéléromètre, proximité, gyroscope, magnétomètre, lumière ambiante et effet Hall
  • Taille svelte de 150.25×71.8×8.35 mm
  • Poids de 168 g
  • Android 8.1 Oreo
  • Coloris : Slate, Champagne et Atomic

Design rectangulaire avec un ratio d’écran particulier

À première vue, le BlackBerry KEY2 LE n’est pas aussi attrayant visuellement que ses compétiteurs sortis en 2018. On pourrait même dire qu’il a quelques années de retard avec sa forme rectangulaire brute et son dos en simili cuir, mais c’est surtout sa conception de plastique qui frappe et qui laisse transparaitre le bas de gamme. Malgré sa forme rectangulaire particulière, j’aurais tendance à croire que son design a été fait pour être glissé dans la poche d’un veston. Il serait ainsi parfait pour les hommes d’affaires, ceux pour qui le premier BlackBerry fut créé, il y a près de vingt ans.

Le KEY2 LE tient bien en main, principalement à cause de ses côtés droits, lesquels offrent une bonne prise. Son dos texturé, supposé aider à la prise en main, me laisse indifférent et je le trouve même un peu glissant. Tous les boutons physiques (outre les touches du clavier) se retrouvent sur le côté droit de l’appareil. De haut en bas, on a les contrôles du volume, le bouton d’alimentation et le bouton personnalisable BlackBerry.

Dos texturé du BlackBerry KEY2 LE
Dos texturé du BlackBerry KEY2 LE

Le clavier, emblème du BlackBerry et principal attrait de cet appareil, est de bonne taille et il est facile d’y taper avec ses pouces. Est-ce que c’est un avantage ou un inconvénient ? Les aficionados de BlackBerry y trouveront définitivement leur compte. On peut y taper sans même regarder lorsque nos pouces y sont habitués, mais au début, soyez sûrs que ça prend un certain temps d’adaptation. Le clavier est rétroéclairé, pour nous aider dans la noirceur, et c’est effectivement très apprécié. Autre coup de coeur de ce clavier physique, il est possible d’y personnaliser pas moins de 52 raccourcis (pour lancer des applications ou faire une action) ; c’est-à-dire deux par lettre, un lors d’un appui bref et l’autre lors du maintien du doigt. Ces raccourcis peuvent être lancés de n’importe où grâce à la touche d’accès rapide au bas du clavier. Notez aussi que le lecteur d’empreintes digitales est intégré à la barre d’espacement du clavier.

Le port USB-C du BlackBerry KEY2 LE
Le port USB-C du BlackBerry KEY2 LE

Pour ce qui est de l’écran, le ratio de 3:2 diffère des ratios 16:9 ou 18:9 auxquels on est habitué avec les autres modèles. Au quotidien, ce n’est pas dérangeant, mais ça se complique si on regarde des Stories sur Instagram ou qu’on passe notre temps sur Snapchat, on manque une partie du visuel, les images et vidéos sont coupées par le bas. Dans d’autres réseaux sociaux, on a aussi l’impression de défiler sans cesse et ça peut aussi affecter la surface de jeu lorsqu’on joue (à 7 Wonders par exemple). Par contre, au niveau du travail, aucun dérangement perceptible lors de la rédaction de courriels ou de messages textes.

Comparaison du ratio d’écran du BlackBerry KEY2 LE avec le Pixel 3

Comparaison du ratio d'écran du Pixel 3 et du KEY2 LE dans Twitter
Comparaison du ratio d’écran du Pixel 3 et du KEY2 LE dans Twitter

Performance : assez pour bien fonctionner, sans plus…

Bien qu’il soit loin derrière les téléphones haut de gamme du marché, le BlackBerry KEY2 LE est équipé du processeur Snapdragon 636 et de 4 Go de RAM, ce qui est suffisant pour fonctionner correctement, peu importe l’application utilisée. S’il ne concurrence pas avec les grands du moment, c’est qu’il n’en a pas besoin, il est plutôt orienté vers la sécurité et la productivité. Grâce à l’économie d’énergie réalisée avec la consommation réduite du processeur, il est possible d’utiliser l’appareil pendant deux jours sur une charge. Dans la vraie vie, l’autonomie de la pile oscillait entre 1.5 et 2 jours complets ; raisonnable par rapport aux données sur papier, surtout que je l’utilisais en partie comme point d’accès mobile (ça consomme plus d’énergie).

Je ne crois pas que la performance de l’appareil nuise à l’utilisation des amoureux du clavier. Même en l’ayant utilisé pendant plusieurs semaines et après l’utilisation de modèles plus performants, je n’ai pas eu de malaise à utiliser le BlackBerry KEY2 LE dans mon quotidien.

Captures d’écran des résultats AnTuTu

Appareil photo : arrière double, mais sans extravagance

L’appareil photo arrière double de 13 et 5 mégapixels réalise des clichés corrects, mais vous voudrez possiblement avoir un véritable appareil photo pour immortaliser les souvenirs familiaux, par exemple. Le rendu des couleurs « naturelles » n’est pas des plus réaliste en faible luminosité, par contre, on peut ajouter différents filtres au moment de la prise de photo, comme on le fait après coup sur Instagram par exemple. Avec le filtre « vivide », les couleurs étaient plus réalistes, constatez par vous-même sur les photos suivantes prises avec et sans le mode vivide, ainsi que le même cliché réalisé avec le Pixel 3.

Lors d’un éclairage propice, le BlackBerry KEY2 LE réalise des clichés décents, même s’il n’est pas en mesure de compétitionner avec les appareils valant le double du prix.

Plus de clichés réalisés avec le BlackBerry KEY2 LE

Interface : un Android épuré et sécurisé

L’interface du lanceur BlackBerry Launcher est efficace et bien conçue, tout en gardant le look original d’Android. Elle intègre plusieurs options de sécurité énumérée plus bas, sans compter les améliorations au niveau du noyau d’Android et le chiffrement matériel des données ; il en est l’un des appareils parmi les plus sécuritaires sur le marché. On peut aussi personnaliser le bouton BlackBerry, qui se situe sur le côté droit de l’appareil sous le bouton d’alimentation, en fonction de différents profils (véhicule, réunion, domicile, Google Assistant et normal). Finalement, il est aussi possible de cloner quelques applications afin de séparer nos comptes professionnels de nos comptes personnels. Par contre, seulement les applications Instagram, Facebook Messenger, WhatsApp et WeChat sont compatibles avec cette fonctionnalité.

Cloner une application compatibles en 3 captures d’écrans

Plusieurs options de sécurité au creux de la main :

  • DTEK par BlackBerry : analyse de la sécurité de l’appareil.
  • Locker : un espace sécurisé pour photos, fichiers et application.
  • PrivacyShade : pour éviter les regards indiscrets.
  • Rédacteur : pour masquer certaines portions de l’écran avant de le capturer.
  • Firefox Focus : pour la navigation privée automatique.
  • Password Keeper : un gestionnaire de mots de passe intégré.

Il y a eu quelques moments où l’interface semblait un peu plus lente qu’à l’habitude, mais fermer toutes les applications ouvertes a réglé le problème. Outre ce léger ralentissement occasionnel, l’interface BlackBerry m’a plu beaucoup plus que j’aurais pu me l’imaginer.

Conclusion

Les appareils BlackBerry ont perdu des plumes ces dernières années, mais ceux qui ont encore la flamme pour l’emblématique clavier physique seront heureux d’avoir encore l’option de l’utiliser. Certes, il n’est pas très performant, mais ce n’est pas souvent perceptible lors de l’utilisation quotidienne et je ne crois pas que ce soit ce que ses utilisateurs recherchent. D’un autre côté, le compromis au niveau des performances apporte une longévité accrue de la pile et un prix d’achat très bas (500$ sans contrat), on aime ça !

Mon expérience avec le BlackBerry KEY2 LE a été positive et c’est un appareil que je recommanderais pour une utilisation professionnelle, encore plus si on a déjà utilisé un BlackBerry. Pour les autres, ils devraient essayer de tapoter avec le clavier en magasin pour s’assurer d’aimer le contact avec les touches physiques. Il y a aussi l’option du BlackBerry Motion (notre critique), pour ceux qui préféreraient un clavier virtuel tout en ayant le même niveau de sécurité.

J’aime

  • avoir les derniers correctifs de sécurité (décembre 2018)
  • la sécurité imbriquée à l’appareil
  • l’interface épurée du BlackBerry Launcher
  • la performance de l’appareil malgré ses composantes moins rapides
  • le bouton BlackBerry personnalisable
  • son bas prix sans contrat (500$)

J’aime moins

  • ne pas être à jour (Android 8.1)
  • sa grande taille rectangulaire
  • son ratio d’écran 3:2

Le BlackBerry KEY2 LE a été fourni par TCL Communication pour ce test.

Site officiel du BlackBerry KEY2 LE

BlackBerry KEY2 LE

Design
Performance
Appareil photo
Interface

Clavier à bas prix

Parfait pour une utilisation professionnelle, le BlackBerry KEY2 LE offre une expérience Android épurée et sécuritaire. Aficionados du clavier, n'hésitez pas à l'essayer.

User Rating : Be the first one !

À propos de Eric Martel

Clavier d'une main, mobile dans l'autre, je suis connecté plus souvent qu'autrement et j'adore ça. Je suis affamé d'informatique et me nourris de gadgets dénichés sur eBay; si je peux conjuguer les deux, c'est merveilleux. Par contre, je préfère tourner les pages d'un bon livre plutôt que d'utiliser son penchant électronique, suis-je fiévreux? Papa de deux petites gripettes, j'attends avec impatience le jour où je pourrai partager ce côté électro-maniaco-gadget avec elles...

Aussi à voir...

Test de l’iPad Mini 5 – Plus ça change, plus c’est pareil

Un orage de tablettes Android, Microsoft et Apple fait rage et c’est sans surprise qu’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.