Battletoads : les aventures hilarantes des trois crapauds !

C’est le grand retour tant attendu du classique qui est paru sur consoles en 1991. Battletoads était un jeu connu pour être très amusant à deux, mais surtout, pour être un des plus difficiles de son époque. Qui se souvient d’avoir tabassé des ennemis à coups de gros poings et de grosses bottes ? Dois-je vraiment mentionner le célèbre Turbo Tunnel ? Ce niveau donnait des cauchemars ! Nous voila 26 ans plus tard avec le retour des trois crapauds Zitz, Rash et Pimple grâce au studio de Dlala, assistés par Rare. Ce jeu a un tout nouveau look qui ressemble aux dessins animés modernes que nous voyons à la télé. On peut enfin jouer avec les trois zigotos en même temps pour plus de folie et de plaisir. Battletoads a gardé son humour d’antan et je dirais qu’il l’a même augmenté de plusieurs crans. Il y a des choses qui vont plaire aux adeptes de l’original et il y a des surprises. Voyons si l’attente en valait la peine.

  • Studio de développement : Dlala Studios
  • Éditeur : Xbox Games Studios, Rare Ltd.
  • Plateformes disponibles : Xbox One, PC (Windows 10, Steam)
  • Plateforme de test : Xbox One
  • Classement : E 10+ pour 10 ans et plus
  • Prix : 25,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Une histoire délirante

Je vais simplement résumer comment ça commence pour ne pas divulgâcher l’histoire. Les crapauds vont se rendre compte que le monde n’était pas tout à fait comme ils l’imaginaient. Ils vont littéralement faire face à la réalité et ils vont aller à la rencontre d’un ennemi qu’ils connaissent très bien. C’est à ce moment que leurs aventures rocambolesques vont débuter. On dit que le ridicule ne tue pas et dans ce jeu, c’est très vrai. Préparez-vous à du délire et à voir et faire des choses absurdes. C’est très drôle, ça ne se prend pas au sérieux et j’ai trouvé ça divertissant.

L’histoire se développe sous forme de dessins animés. À la première vue, on pourrait croire que c’est un « cartoon » pour enfants mais détrompez-vous. C’est le genre de truc que vous verriez à Télétoon La Nuit. Il n’y a rien d’obscène ou de très violent, juste parfois un peu de l’humour cru ou « corrosif ». Le style artistique ressemble à celui qu’on voit depuis environ 15 ans. À certain moments, ça me faisait penser à Samurai Jack. Certains ont comparé le style avec la présente série animée des Tortues Ninja : Rise of the Teenage Mutant Ninja Turtles, ce qui serait une inspiration logique. Après tout, les créateurs du classique ont eux-mêmes admis qu’à l’origine, Battletoads s’inspirait de ce qui était très populaire à ce moment là et c’était les Tortues.

Battletoads

Comme l’original… mais avec des surprises

Ce que je trouve intéressant, dès le départ, c’est que vous avez le choix entre les trois crapauds. De plus, vous pouvez changer de crapaud n’importe quand dans l’action en utilisant les flèches du pavé directionnel. D’ailleurs, on mise beaucoup sur cette fonction puisqu’il y a plusieurs utilités à changer de personnage. Premièrement, quand vous attaquez, ça peut vous permettre d’étirer vos combinaisons et de faire plus de dommages. Deuxièmement, il est sage de changer lorsque vous voyez que le niveau d’énergie de votre crapaud est bas. C’est comme si ça vous donnait une barre d’énergie triple.

Chacun des héros a ses propres habiletés. Pimple représente évidemment les muscles de l’équipe. Il est le plus lent mais il frappe fort tandis que Rash est tout le contraire : il est plus mince et frappe très vite. Il est définitivement le bon choix pour effectuer de longues combinaisons. Zitz se situe bien entre les deux donc il peut être un personnage de choix pour quelqu’un qui débute le jeu. J’aime aussi que chacun a des attaques avec des animations différentes, toutes plus loufoques les unes que les autres. On a bien conservé le style « cartoon« , voir presque « Looney Tunes » de l’original. Par contre, il y a des habiletés que tous les héros possèdent et l’une d’entre elles est la possibilité de briser une défense avec une attaque spécifique. De plus, parfois vous pouvez être envahis d’ennemis alors l’habileté « dash » pour se déplacer et esquiver rapidement devient souvent très pratique.

Le jeu est similaire à l’original avec l’action au style « beat ’em up« . On peut jouer jusqu’à trois joueurs en même temps. Il y a même quelques niveaux qui vont rappeler le fameux Turbo Tunnel, mais ceux-ci ce jouent à la troisième personne. Alors, on a bien du plaisir dans ce jeu mais lorsqu’on arrive à mi-chemin, ça prend une direction non seulement loufoque mais assez différente de la première moitié. Il y a des choix de niveaux assez discutables. Certains vont rappeler des classiques des années 80-90. Il faut noter qu’il y a plusieurs « mini-jeux » comme niveaux. Il sont assez divertissants, hilarants et parfois absurdes. Je dois lever mon chapeau aux créateurs car j’ai souvent été pris par surprise par certains de ces « mini-jeux ». Je suis convaincu que vous serez aussi abasourdis à certains moments. Mais dans la deuxième moitié du jeu, ces « mini-jeux » prennent un peu trop de place et on perd l’essence même du jeu Battletoads. De ce que je comprends, on a voulu faire de Battletoads un jeu varié. Ce qui n’est pas mauvais en soi mais je trouve que c’est dommage qu’on ne fasse pas confiance à l’action pure que pourrait procurer ce jeu. C’est comme si on avait peur qu’un jeu 100 % au style « beat ’em-up » ne vendrait pas. Si c’est le cas, alors ça me déçoit car pour moi Battletoads, ça devrait être principalement un jeu d’action.

Battletoads

Ce n’est pas poli de sortir la langue… mais ça peut être pratique

Bref, assez d’éditorial… revenons au jeu. Une des habiletés « nouvelles » dans ce jeu est l’utilisation de la langue, tel un vrai crapaud, pour attraper des trucs. Vous pouvez attraper des mouches pour regagner des points de vie et le jeu vous en donne quelques unes durant et après certaines batailles. La langue peut aussi servir pour attraper des cristaux et il y en a cinq cachés dans chaque niveau. Elle peut aussi servir à attirer les ennemis vers vous. Très pratique quand certains ennemis sont loin ou bougent beaucoup. D’ailleurs, si certains sont trop agités, vous pouvez leur cracher une gomme à mâcher pour les piéger temporairement. Un peu dégoûtant, mais efficace ! Mais ce que je trouve bizarre c’est qu’il y a « trois langues » : celle pour les mouches et les cristaux, une pour s’accrocher pour aller d’une plateforme à l’autre ainsi qu’une autre pour les ennemis. Il faut utiliser des combinaisons de boutons différentes pour les trois. Je ne doute pas que parfois vous allez confondre aussi les boutons. Mais pourquoi trois combinaisons différentes ? Est-ce que c’était vraiment nécessaire ? De plus, je joue sur Xbox One et les boutons LB et RB ne sont pas utilisés. Pourquoi faire une combinaison de boutons quand on pourrait simplement assigner l’action sur un seul bouton ? D’ailleurs, plusieurs jeux vidéo sont coupables de cela et je ne comprends jamais pourquoi. Surtout quand on ne peut même pas configurer les contrôles soi-même. Je sais que c’est un détail peut-être un peu banal mais c’était quand-même un irritant que je devais mentionner.

Design artistique « funky », musique électrisante

Deux choses que je ne peux pas reprocher au jeu : les graphiques et la musique. On se sent comme dans un dessin animé. J’ai adoré les séquences entre les niveaux. Elles sont hilarantes et divertissantes. D’ailleurs, je serais ravi si Battletoads pouvait avoir sa série Netflix. J’espère que quelqu’un prend des notes. Le design des « boss » est bon, mais les ennemis que vous trouvez sur votre chemin sont oubliables et pas à peu près. J’ai terminé le jeu et je ne me souviens même pas de quoi ils ont l’air. Pourtant, je me rappelle bien de quoi avaient l’air les ennemis de Battletoads 1991. Dommage. Sinon, les animations et les décors sont très colorés et sont un plaisir à regarder.

Pour ce qui est de la musique, c’est du rock, mur à mur. Ça accompagne très bien l’action et ça motive durant les batailles intenses. Les adeptes de l’original vont reconnaître les classiques rapidement. J’adore bien sûr le thème principal qui est un des plus iconiques de tous les jeux vidéo. Vous vous demandez sûrement : est-ce qu’on entend le fameux « beat » quand on met le jeu sur pause ? Eh bien… non, malheureusement. Mais vous allez quand même l’entendre très tôt dans le jeu, croyez-moi.

Battletoads

Difficile ? Oui et non

C’est peut-être la question que plusieurs se posent : est-ce que Battletoads est aussi difficile que l’original ? Parce que Battletoads de 1991 est légendaire pour sa difficulté. La réponse est simple : oui, si vous sélectionnez le mode de difficulté le plus élevé, non si vous prenez le moins difficile. De mon côté, j’ai toujours été quelqu’un qui préfère qu’un jeu ait le plus d’options possible pour que tout le monde puisse apprécier. Je crois que les puristes vont quand même trouver ce jeu plus facile que l’original. L’une des choses qui rendait le classique difficile était le fait qu’il y avait des vies et des « continues » limités. Il fallait aussi recommencer au tout début du niveau ou à certains points précis mais ils étaient rares. Aujourd’hui avec l’ère des sauvegardes automatiques, ce n’est plus la même chose. Et je dis que c’est tant mieux. Moins de frustration, plus de plaisir. De plus, si c’est trop difficile pour vous, après plusieurs échecs, vous pouvez activer un mode d’invincibilité temporaire. Ça peut aider à passer à travers, mais c’est tout à fait optionnel.

Les « boss » dans les niveaux les plus difficiles sont assez longs à vaincre. Il est évident qu’avec des partenaires de jeu, vous aurez plus de facilité à leur botter les fesses. Comme je mentionnais plus tôt, il y a des niveaux similaires au Turbo Tunnel de l’original mais ils sont définitivement pas aussi frustrants que celui-ci.

Il faut mentionner que le jeu est assez court. Alors c’est certain que cela va décevoir plusieurs joueurs. Mais il y a une raison pourquoi Battletoads n’est pas très long et aussi pourquoi le prix du jeu n’est pas tellement élevé. Vous comprendrez quand vous aurez terminé le jeu.

Multicrapauds

Ce qui va certainement attirer les joueurs et rendre Battletoads le plus amusant c’est le fait de pouvoir jouer jusqu’à trois. Malheureusement, je n’ai pas eu la chance de tester le jeu avec un ou deux autres joueurs. Par contre, je peux quand même dire qu’il est bien qu’un joueur puisse se joindre ou quitter à n’importe quel moment dans le jeu. Sauf qu’il faut mentionner que c’est du multijoueur local. Il n’y a pas de multijoueur en ligne et c’est une des choses qui me déçoit le plus. Je sais que beaucoup de joueurs auraient voulu jouer en ligne. Est-ce qu’un jour ce sera ajouté dans une mise à jour ? Espérons-le.

Battletoads

Alors c’est cool ?

Oui Battletoads est cool. Est-ce que ça vaut la peine de se le procurer ? Je dirais que oui, surtout si vous êtes adeptes de l’original et que vous approchez ce jeu avec un esprit ouvert. Il y a aussi une autre raison pour se le procurer mais je ne peux la mentionner. Il faut jouer jusqu’à la fin pour comprendre. Je pense que la plupart vont apprécier ce jeu pour l’action et pour rigoler un bon coup !

J’aime

  • L’humour délirant
  • L’action comme dans l’original
  • La musique qui rock

J’aime moins

  • On ne peut pas jouer en multijoueur en ligne
  • Le design des ennemis oubliables
  • Les niveaux dans la deuxième moitié du jeu

La copie numérique de Battletoads a été fournie par Xbox Game Studios.

Battletoads

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Bon

Un jeu hilarant qui devrait plaire à certains adeptes de l'original mais qui enfin introduit les trois crapauds à un nouveau public.

User Rating : Be the first one !

À propos de Yannick Faucher

Quand je ne suis pas en train d'écrire, je joue à des jeux vidéo. Si je ne joue pas, je regarde des dessins animés américains ou japonais. Sinon, je lis des bandes dessinées de super-héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire ma soif de geek. C'est ma passion, c'est dans mes veines.

Aussi à voir...

Le suspense est enfin terminé, la date de sortie et le prix de la Xbox Series X sont maintenant connus !

Après l’annonce surprise du lancement de la nouvelle Xbox Series S, Microsoft a enfin dévoilé …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.