[Banc d’essai] Ampoule Philips AmbientLED, le futur de l’éclairage domestique

Pendant longtemps, les ampoules à DEL ne pouvaient produire que de modestes quantités de lumière, ce qui les rendaient utiles principalement que pour les lumières décoratives. Bien sûr, il était possible de mettre un gros paquet de DEL ensemble pour faire beaucoup de lumière, mais leur efficacité étant très moyenne, la quantité de chaleur dégagée et l’énergie consommée rendait la solution pratique seulement pour des applications très précises, tel l’éclairage de scène.

Tout cela vient de changer avec l’arrivée sur le marché des ampoules AmbientLED de Philips. En effet, ces ampoules produisent le même éclairage qu’une ampoule incandescente classique de 60 watts en ne consommant que 12,5 watts.

Incandescente vs fluocompact vs DEL

Pour comparer les ampoules ensemble, j’utiliserai la base de l’équivalence de lumière produite, soit le format classique 60 watts, très utilisé en milieu résidentiel.

De plus, pour que la comparaison soit équitable, seules les ampoules pouvant être utilisées sur un gradateur sont considérées, puisqu’il s’agit d’une qualité inhérente aux ampoules incandescentes.

Consommation

  • Incandescent : 60 watts
  • Fluocompact : 7 à 8 watts
  • DEL : 12,5 watts

Comparativement à l’incandescente, l’ampoule fluocompacte procure une économie de 88 % de l’énergie consommée, ce qui est considérable. Pour une utilisation moyenne de 4 heures par jour sur toute l’année, 77 kilowatt-heures sont économisés. Au prix moyen de 0,07$ le kWh, c’est 5,39$ par an de sauvé.

L’ampoule DEL de Philips est légèrement moins économique. Pour la même utilisation, l’économie annuelle est de 69 kWh, soit 4,83$.

Éclairage

À la base, l’éclairage incandescent est orangé. Ce teint chaleureux et agréable est caractéristique du matériau utilisé, le tungstène. Les ampoules de remplacement tentent d’obtenir un éclairage similaire, mais sont souvent trop orangé, ou trop bleuté. Dans le cas des fluocompact, j’ai souvent eu affaire à des « Warm White » trop jaunes, ou « Cool White » trop blanche. Je n’aime pas quand c’est trop blanc, car ça ressemble à l’éclairage d’un hôpital. À l’inverse, trop jaune fausse les couleurs. J’ai certaines ampoules CFL qui ont un bon teint, mais à chaque nouvel achat c’est un risque.

Les ampoules AmbientLED sont « Blanc Doux (Soft White) », et j’ai trouvé cette couleur très près des ampoules incandescentes. Dans mon salon, l’éclairage produit est bien diffusé et s’intègre bien, contrairement aux CFL que je n’aime pas dans le salon.

Durée de vie

  • Incandescent : 1 500 heures (typique : 1 an)
  • Fluocompact : 8 000 heures (typique : 5 ans)
  • DEL : 25 000 heures (typique : 17 ans)

Un des points forts des fluocompactes, outre l’économie d’énergie, est la durée de vie plus longue ce qui fait que l’on a besoin de remplacer les ampoules beaucoup moins souvent.

Les ampoules AmbientLED, à 25 000 heures de durée chacune, peuvent pratiquement être considérées comme « permanentes. » Un seul achat qui dure 15 à 20 ans, ça commence à être rentable !

Coût

  • Incandescent : Moins de 1$
  • Fluocompact : 5 à 8$
  • DEL : 50$

Les ampoules fluocompactes ont beaucoup baissées en prix au fil des années avec l’augmentation de la production de masse dans les grandes usines, et l’arrivée de compétition sur le marché. On peut s’attendre raisonnablement à la même chose des ampoules DEL. D’ici quelques années, le prix devrait chuter considérablement.

Par contre, si on considère la durée de vie, la différence être réduite. En utilisant le calcul que j’ai fait plus haut qui planifie une durée de 17 ans par ampoule DEL, il faudrait donc :

  • Incandescent : 17 ampoules, x 1$ = 17$
  • Fluocompact : 4 ampoules, x 5$ = 20$
  • DEL : 1 seule ampoule = 50$

Mise à jour

Il faut aussi considérer le coût énergétique total ! Donc sur la durée de vie d’une ampoule, son coût d’achat et le coût de l’énergie doivent être aussi considérés :

  • Incandescent : 17 ampoules (17$) + énergie sur 17 ans (1 489 kWh, 104,24$) = 121,24$
  • Fluocompact : 4 ampoule (20$) + énergie sur 17 ans (173 kWh, 12,11$) = 32,11$
  • DEL : 1 seule ampoule = 50$ + énergie sur 17 ans (310 kWh, 21,70$) = 71,70$

Le prix de reviens final est donc à mi-chemin entre les fluocompactes et les incandescentes. Dès que les prix de production des ampoules DEL vont diminuer, le coût final va rattraper très rapidement celui des fluocompactes, et même d’avantage.

Impact environnemental

Selon un article présentée sur le site treehugger.org, l’énergie utilisée pour la production des ampoules DEL est sensiblement la même que pour les ampoules fluocompactes. Mais puisqu’il faut 4 ampoules CFL pour une DEL, l’impact semble moindre si on choisi DEL.

De plus, les ampoules à DEL n’ont pas de mercure alors que les fluocompactes, oui. L’impact du mercure est très important sur l’environnement, en polluant nos rivières, lacs et océans, et s’infiltre dans l’alimentation des poissons et crustacés. On doit aujourd’hui limiter notre consommation de certains poissons à cause de la pollution que ces poissons ont absorbés… les ampoules DEL sont donc un excellent choix à ce sujet.

À propos de Laurent

Laurent est un passionné de technologie et de gadgets. Il est à l’affut de tout ce qui se passe dans le domaine.

Aussi à voir...

Mannequin et Catherine AtmosFX

Amenez vos décorations d’Halloween au prochain niveau avec AtmosFX !

Laissez faire les fantômes en carton et les fausses mains qui sortent du gazon : les …

5 commentaires

  1. J’ai vu un reportage qui mentionnait que les ampoules fluocompacts produisaient un rayonnement électromagnétique très supérieur aux vielles technologies comme les ampoules incandescentes et que certaines personnes pouvaient y être incommodés. La technologies DEL sera probablement une alternative qui proposera l’économie d’énergie sans l’incidence sur la santé des fluocompacts (gaz néfaste à l’intérieur et rayonnement électromagnétique).

  2. Vous avez raison de le mentionner Jean-Michel, d’autant plus que les fluocompacts scintillent à haute fréquence ce qui, pour certaines personnes, peut causer des maux de tête…

  3. Pierre-Olivier

    En parlant du mercure : peu de gens savent que les ampoules fluocompactes doivent être jetées aux déchets dangereux (au même niveau que les batteries et les pots de peinture) et non aux poubelles domestiques. Et ceux qui le savent font comme si, la plupart du temps !

    Espérons que les DELs auront leur place sur le marché !

  1. Pingback: Ampoules fluo-compactes hybrides, le meilleur des deux mondes - Geekbecois

  2. Pingback: La note techno : édition du 22 avril 2012 | DominicDesbiens.com

Qu'en pensez-vous ?