20XX – Un Mega Man X procédural ?

Il était une fois un grand admirateur de la série Mega Man X. Celui-ci, voulant rendre hommage à sa série favorite, tenta de réimaginer le tout avec les nouvelles jouabilités de son époque. Sa création se résumera en un jeu ressemblant en tout point à Mega Man X, mais à la sauce Roguelite. Son objectif est de rendre chacune de vos parties différente, mais en y retrouvant tous les éléments d’un Mega Man traditionnel. Mélangez le tout et vous obtenez 20XX. De plus, vous pouvez jouer avec vos amis dans un mode coopératif.

Est-ce que le mélange fonctionne ou est-ce qu’on passe à un autre appel ? C’est ce que vous découvrirez dans la présente critique !

  • Studio de développement : Batterystaple Games avec la collaboration de Fire Hose Games
  • Éditeur : Batterystaple Games
  • Cote ESRB : E
  • Prix : 22.99$
  • Plateforme de test : Nintendo Switch (disponible aussi sur les autres consoles et PC)
  • Site officiel

20XX : un sentiment de déjà-vu très agréable

Un des boss du jeu – © Batterystaple Games

Prenez un des meilleurs jeux de plateformes de tous les temps et répliquer la plupart de ses qualités semble un gage de succès. Pourtant, beaucoup de développeurs se sont cognés le nez à tenter d’émuler des classiques. 20XX n’est pas un de ces échecs.

Dès les premiers moments, vous comprendrez que la base de ce jeu est Mega Man en passant par les pouvoirs obtenus en tuant les boss de fin de niveau, à votre arme pouvant se charger, la possibilité de sauter sur les murs et de dasher sont toutes des inspirations de son ancêtre.

Parmi les choses que le jeu fait différemment, il y a le plus gros changement, des niveaux procéduraux. Chacune de vos parties sera différente. Vous progressez dans les niveaux de la même façon, mais ceux-ci seront aléatoires. Les niveaux sont basés sur quelques thèmes tels que la glace et la jungle. Au fur et à mesure que vous explorez les niveaux, vous obtenez des items améliorants votre personnage. Des armures, des armes ou des améliorations à vos statistiques feront partie des objets que vous pouvez trouver.

Le plus important des objets est cependant la « soul chip« . C’est la seule monnaie que vous conserverez à votre mort, parce que oui, vous allez mourir. Lorsque vous mourrez, vous retournerez au hub principal où vous pouvez, avant de recommencer une nouvelle partie, dépenser votre argent. Vous perdrez celle-ci au départ d’une nouvelle partie.

Du contenu à la tonne

Un aperçu du mode coopératif

C’est dans ce hub que vous trouverez la profondeur du jeu. Avec la monnaie mentionnée précédemment, vous pourrez acheter des augmentations qui vous seront primordiales pour votre prochaine aventure.  Que ce soit en augmentations permanentes ou en objets présents seulement pour la prochaine « vie », vous avez à votre disposition plusieurs outils pour faciliter votre prochaine course.

Vous pouvez aussi changer de personnage. Vous avez le personnage Nina qui ressemble à Mega Man dans son apparence et dans sa jouabilité et Ace qui ressemble à Zero. Celui-ci est équipé d’une épée et est beaucoup plus corps à corps que Nina. Certains autres personnages peuvent être débloqués tels que Hawk, équipé d’un fouet !

Trois modes de difficultés sont dans le jeu, les traditionnels facile (vous avez trois vies), moyen (le jeu est balancé sur ce mode) et difficile (vous avez des malus qui vous rendent la vie encore plus difficile) sont tous présents. C’est aussi dans ce hub que vous pourrez activer le mode coopératif du jeu. C’est un mode plutôt agréable, mais un peu inutile puisqu’un jeu de plateformes à deux, c’est toujours difficile.

Vous avez des défis quotidiens, des défis hebdomadaires, un boss rush et l’option d’entrer une « seed« . Un peu comme votre ADN, cette seed est un peu la génétique d’un niveau. En entrant une seed particulière, le jeu devient fixe et vous aurez toujours le même design de niveau.

Après tout ça, un jeu agréable ?

Une petite pause avant un boss !

J’ai apprécié le jeu, un bon indie, mais il manque un je-ne-sais-quoi. Le principe de progression procédurale malgré que je sois admirateur des roguelikes et des jeux procéduraux me semblait un peu vide. Peut-être de la malchance dans mes niveaux, mais je trouve qu’il y a beaucoup trop de verticalité dans les niveaux, on s’ennuie des niveaux un peu plus structurés. Malgré tout, beaucoup de contenu et une nostalgie indéniable, mais il en manque un peu pour être excellent. La trame sonore et les effets visuels sont toutefois excellents et on ne se lasse pas des animations et des diverses musiques !

Je recommande tout de même l’achat de 20XX puisque pour le prix, vous aurez quelques heures de plaisir si vous aimez particulièrement les Mega Man ! Vous n’aurez pas la même déception que lorsque vous avez joué à Mighty No. 9, c’est garanti !

En attendant le prochain Mega Man, 20XX est un parfait amuse-gueule !

Le verdict

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Sympatique !

20XX, on y joue pour la nostalgie et si on est adepte du genre Roguelite. Ça ne révolutionne toutefois rien, mais ça reste très bon.

User Rating : Be the first one !

À propos de Olivier Grondines

Fanatique des jeux vidéo depuis le premier 386 familial. Cinéphile à temps partiel.

Aussi à voir...

Bus Simulator 18 – Montez à bord d’une simulation réaliste

La majorité des jeux vidéo mettent le joueur dans les souliers d’un super-héros, d’un guerrier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *