Watch Dogs : Legion – Aux armes (virtuelles) citoyens !

La franchise Watch Dogs d’Ubisoft a connu un sort en dents de scie depuis la sortie du premier titre en 2014. Les premières images du jeu sur ce qui était alors la nouvelle génération de consoles (PS4 et Xbox One) laissaient présager un jeu aux graphiques jusqu’alors jamais vus. Le résultat final a laissé de nombreux joueurs sur leur faim, avec un jeu qui ne ressemblait pas à ce qui a été promis. Malgré tout, les ventes ont été suffisamment bonnes pour lancer la production d’une suite, Watch Dogs 2, en 2017. Les développeurs ont travaillé dur pour redorer le blason de la franchise et le jeu s’est quand même relativement bien vendu, assez pour qu’on ait droit maintenant à un troisième chapitre, Watch Dogs : Legion. Est-ce que le changement d’environnement et les ajouts à la jouabilité vont rendre justice à l’adage « jamais deux sans trois » ? La réponse est un oui, mais avec plusieurs bémols.

Les développeurs ont conçu une version virtuelle de Londres très détaillée
Un autre matin qui se lève sur Londres. Quelles manigances allez-vous accomplir aujourd’hui ?
  • Studio de développement : Ubisoft Toronto
  • Éditeur : Ubisoft
  • Plateformes disponibles : PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series S/X, Stadia et PC
  • Plateformes de test : Xbox One et Xbox Series X
  • Classement ESRB : M
  • Prix : 79,99$ (édition standard), 133,99$ (édition Or), 159,99$ (édition ultime)
  • Site officiel

Après les villes de Chicago et San Francisco, c’est maintenant au tour de la capitale anglaise Londres d’être l’hôte du nouveau système d’opération ctOS qui gère tout, de l’achat d’un café, au contrôle routier, à ce qui est permis de visionner sur Internet. Lorsque le jeu débute, la ville est secouée par une série d’attentats terroristes et le groupe de hackers DedSec est désigné comme bouc émissaire. Devant l’ampleur des dégâts, la ville fait appel à un groupe paramilitaire privé, Albion, pour prendre en main la sécurité des habitants et des infrastructures. S’ensuit une série de mesures où Albion prend peu à peu le contrôle absolu et transforme la ville en un état fasciste où le moindre écart peut se régler au mieux par une arrestation temporaire et au pire par une disparition sans laisser de trace. Également, un cartel criminel profite du chaos ambiant pour étendre son influence néfaste. Le rôle du joueur sera de tenter de faire renaître DedSec de ses cendres, reprendre peu à peu le contrôle de la ville des mains d’Albion et restaurer la liberté pour la population.

Chaque personnage dans le jeu a ses forces et ses faiblesses. Certains sont plus habiles au combat, d'autres au décryptage
Dans Watch Dogs : Legion, le joueur peut prendre le contrôle de n’importe quel habitant de Londres, en autant qu’il soit membre du groupe DedSec

Incarnez qui vous voulez, quand vous le voulez

La première différence d’importance entre Legion et les deux Watch Dogs précédents est que le joueur n’incarne pas un personnage spécifique durant toute la partie. Bien qu’il doit choisir un personnage parmi plusieurs au départ, une grande partie du jeu se passera à recruter de nouveaux membres pour DedSec, chacun ayant ses habiletés et caractéristiques propres. Par exemple, une jeune hacker aura de la facilité à décrypter des systèmes informatiques, rendant la tâche plus rapide, alors qu’un amateur des combats de rue aura des avantages lors de combats à mains nues. Cependant, certains membres n’auront pas seulement des avantages. Une femme âgée passera moins de temps derrière les barreaux si elle est prise la main dans le sac, mais ne peut se déplacer en courant. Chaque recrutement demandera au joueur d’accomplir une mission personnelle pour la future recrue, comme délivrer un être proche ou mettre la main sur un dossier informatique compromettant. La plupart de ces missions sont optionnelles, mais certaines seront nécessaires pour faire progresser l’histoire. Le choix des personnages disponibles donne au jeu beaucoup de variété et permet au joueur de modifier son approche face à une mission.

Admirez la précision de certains immeubles de Londres (et ignorez les cheveux du personnage à travers le col de son manteau)
La plupart des immeubles les plus connus de la ville sont présents, comme ici le fameux Big Ben, l’horloge du Parlement

Les développeurs du jeu ont su recréer la ville de Londres avec beaucoup de soins. La plupart des immeubles les plus reconnaissables sont présents, comme le Parlement avec la fameuse tour Big Ben, le Square Trafalgar et le Pont de Londres. La conduite automobile dans ses rues offrira un défi supplémentaire pour les vétérans des deux premiers Watch Dogs. Non seulement il faut garder en tête que la conduite se fait du côté gauche de la rue, mais Londres étant une ville beaucoup plus ancienne que Chicago et San Francisco, les rues sont beaucoup plus étroites et sinueuses. Heureusement, toutes les voitures et camionnettes ont une fonction d’auto-navigation intégrée, ce qui permet une conduite sécuritaire et qui n’attirera pas l’attention. Les motocyclettes doivent cependant être manipulées. La ville regorge d’activités secondaires, comme la possibilité de livrer des paquets pour de l’argent de poche, tenter de battre le record de rebonds avec un ballon de foot ou jouer aux dards dans un des nombreux pubs de la ville. Également, chacun des quartiers de la ville comporte un nombre de tâches à accomplir pour le délivrer de l’influence d’Albion. Celles-ci varient de l’interruption de propagande à éliminer une cible importante. Lorsque ces tâches auront été menées à bien, le joueur aura accès à une nouvelle mission qui complètera la libération du quartier, une diminution importante de la présence ennemie et l’accès à un nouveau membre doté d’habiletés supérieures. Enfin, le joueur aura aussi accès à une panoplie d’outils technologiques, comme des araignées robots qui peuvent avoir accès à des zones limitées en espace et des drones industriels capables de supporter le poids du personnage.

Le jeu a déjà de beaux graphiques avec les consoles de la génération courante de consoles, mais ceux-ci sont encore mieux sur la Xbox Series X
Les améliorations graphiques des consoles de nouvelle génération se traduisent par des effets de lumières et de réfractions supérieurs comme ces reflets dans les flaques d’eau

Un jeu aux graphiques de nouvelle génération, mais avec quelques bémols

Au niveau des graphiques, le jeu montre une légère amélioration comparée à Watch Dogs 2, avec des personnages plus détaillés et des mouvements moins saccadés. L’environnement est tout aussi varié que ses habitants et chacun des quartiers a sa propre saveur. Cependant, le jeu n’est pas à l’abri de nombreux bogues graphiques, comme des personnages qui restent coincés dans un mur ou qui entrent dans une boucle d’animation sans fin s’ils sont confrontés à une pierre devant eux. Watch Dogs : Legion fait partie des jeux qui sont optimisés pour les consoles de nouvelles générations (PS5 et Xbox Series S/X). Les améliorations graphiques sont surtout concentrées au niveau des réfractions, comme sur une route après la pluie. Également, la fluidité du jeu peut aller jusqu’à 120 images par seconde en résolution 4K (1080p pour la Series S), ce qui rend le jeu rapide peu importe le nombre de personnages à l’écran. Du côté de l’audio, le jeu est bien servi par une brochette d’acteurs à l’accent britannique authentique. Les véhicules comprennent plusieurs stations radio qui varient de la pop, au punk et à la musique classique, donc il y en pour tous les goûts.

Non seulement les personnages sont plus détaillés que dans les titres précédents, mais ils ont l'authentique accent britannique!
Les personnages sont incarnés pour la plupart par des acteurs de talent à l’accent typique britannique

Malheureusement, il n’y a pas qu’au niveau des graphiques que le jeu souffre de problèmes techniques. À plusieurs reprises, le jeu a complètement gelé pour aucune raison explicable avant de me renvoyer au menu de la Xbox. Aussi, la détection de collision laisse souvent à désirer. On a l’impression que le champ est ouvert devant soi, mais on entrera tout de même dans un mur invisible. Ubisoft a déjà déclaré être au courant du problème et il devrait être réglé avec un correctif dans le futur. Ces pépins techniques sont certes désagréables, mais ils ne viennent pas complètement démolir l’expérience de jeu.

En conclusion, Watch Dogs : Legion est une agréable escapade dans un Londres futuriste qui donne amplement de variété pour garder l’attention du joueur pendant plusieurs dizaines d’heures. Cependant, si vous n’avez pas été séduit par les deux titres précédents de la franchise, je doute fort que ce nouveau chapitre saura vous convaincre.

La copie de Watch Dogs : Legion a été fournie par Ubisoft.

Watch Dogs : Legion

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Expérience variée, pépins techniques

Watch Dogs : Legion offre une expérience de jeu variée, mais avec plusieurs pépins techniques.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

In Silence : un jeu à vous donner des frissons

Disponible depuis 16 octobre 2020, In Silence reste inconnu pour la plupart des gens. Pourtant, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.