One Room Angel

Découverte manga : One Room Angel

En ce début de novembre, j’ai eu l’honneur de recevoir une nouvelle boîte de mangas à découvrir par Anipassion-J ! Pour ma première, j’ai décidé de commencer avec One Room Angel. La couverture ne m’attirait pas plus que cela. Tout comme le synopsis. Et pourtant, il s’agit là d’une petite perle ! Je vous invite à découvrir ce fabuleux titre en lisant ma critique. Je suis heureuse d’avoir pu découvrir ce volume. Bref, voici mon avis sur ce petit bijou.

  • Titre original : Ahira Kochira de Aimashou
  • Dessin : Harada
  • Scénario : Harada
  • Éditeur VF : Boy’s Love – Collection Hana
  • Année : 2018 au Japon / 2020 en France
  • Type : Yaoi
  • Genre : Drame, Tranche de vie, Romance, Shonen ai
  • Nombre de tomes : 1
One Room Angel
Voici la couverture du manga : One Room Angel d’Harada.

Synopsis

Koki, trente ans, célibataire, vit dans un petit appartement pourri, a un travail pourri, et mène une vie… pourrie. Il n’a ni avenir ni rêves, et son visage effrayant ne l’aide pas à nouer des relations. Pourtant, le soir où il se fait poignarder par un délinquant, son existence bascule : alors qu’il s’évanouit, un ange lui apparaît.

Persuadé d’avoir rêvé, Koki ne cache pas sa surprise lorsqu’il rentre chez lui et tombe sur ce jeune garçon aux ailes bien réelles. Celui-ci, loin de ce à quoi l’on pourrait s’attendre, se comporte davantage comme un adolescent ronchon que comme un ange gardien. Il n’a aucun souvenir et ses ailes sont trop faibles pour qu’il puisse s’envoler au paradis. S’installe alors une étrange colocation où ces deux êtres que tout semble séparer doivent apprendre à vivre ensemble, se découvrir, et faire face aux épreuves que la vie leur présente, terribles ou pleines d’espoir.

Critique

Dans One Room Angel, on suit l’histoire de Koki qui est persuadé que son existence n’avait aucune valeur. Il n’a pas d’amis, il n’est proche de personne et il a un travail qui n’est pas réellement valorisant. Bref, il est convaincu que sa vie n’a pas d’importance. Et c’est là, qu’un jour, il se fait poignarder par des petites racailles. Dans une ruelle sombre derrière l’établissement où il travaille, il tombe au sol, dans une mare de sang. Avant de fermer les yeux, il entrevoit un ange aux traits d’adolescent et aux ailes d’un blanc très pur. Il se réveille ensuite à l’hôpital. Toujours en vie, il croit avoir halluciné l’ange. Du moins, jusqu’à ce qu’il retourne chez lui et qu’il tombe nez à nez avec ledit ange.

Paumé, celui-ci n’a aucun souvenir de sa vie. Il ne sait pas ce qu’il fait sur Terre. Il est incapable de voler grâce à ses ailes. Le jeune homme demande alors à Koki de veiller sur lui, le temps qu’il retourne au paradis. Sans comprendre, le miséreux accepte la requête de l’ange. De toute façon, il n’a rien d’autre à faire. D’apparence, Koki semble être une personne violente et malintentionnée. Mais au fond, il est gentil et s’inquiète pour les autres. D’ailleurs, il se prendra rapidement d’affection pour l’ange. Il voudra l’aider et ce sera réciproque. L’ange pourra percevoir ses émotions négatives et positives. Il en pâtira lorsqu’il ressentira un trop grand nombre d’émotions négatives. Pour cette raison, Koki tentera de voir la vie un peu plus positivement, ne voulant pas nuire à son nouvel ami.

Au niveau du caractère, Koki et l’ange sont de véritables opposés. En débutant la lecture, nos deux protagonistes se retrouveront colocataires. Ce que l’on peut dire, c’est qu’ils ne font vraiment pas la paire ! Koki est malaisant, semble méchant, mais au fond, est un véritable ourson. De son côté, l’ange est franc, direct et il manque constamment de tact. Au final, ils font un drôle de duo. On s’attache finalement à cette paire mal assortie. Et pour cette raison, lorsque l’on tourne la dernière page du manga, on ressent une certaine tristesse. J’aurais aimé passer plus de temps auprès d’eux.

« S’il guérit, est-ce qu’il va me quitter pour toujours ? »

Conclusion

Malgré mon jugement hâtif en lisant le synopsis et en regardant la couverture de One Room Angel, je dois avouer que cette découverte est une réelle surprise ! J’étais attristée de constater qu’il s’agissait d’un one shot. C’est un petit bijou sentimental. Je le recommande chaudement si vous aimez ressentir des émotions en lisant un manga. N’empoignez pas ce titre en croyant y lire une romance car ce n’est vraiment pas le cas, même si ce manga est issu d’une collection de yaoi. Au final, romance ou pas, ce manga est une petite perle qui doit être lue ! Vivez un moment surnaturel, mais tout de même très terre à terre aux côtés de Koki. Vous ne le regretterez pas.

J’aime

  • La plume d’Harada
  • La douceur qui émane de ce manga
  • L’émotion que l’on vit tout au long de notre lecture

J’aime moins

  • Le fait que c’était trop court !

La copie de One Room Angel a été prêtée par Anipassion-J.

Les liens d’Anipassion-J : Boutique | Instagram | Facebook | Twitter

One Room Angel

Texte, narration et scénario
Graphisme
Impression générale

Poignant !

Ce manga est un réel petit bijou sentimental ! Malgré son étiquette de yaoi, je n'ai pas vu de romance entre nos deux protagonistes. Vous serez bouleversé par la saisissante plume d'Harada.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Sabrina l'apprentie sorcière

Sabrina l’apprentie sorcière – Tome 1 : de la magie à souhait !

L’histoire de Sabrina l’apprentie sorcière a été reprise un nombre incalculable de fois au fil …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.