Turrican Flashback : souvenirs de jeux d’action sous-estimés

La série de jeux d’action Turrican a débuté en 1990. Turrican et Turrican II étaient paru sur des machines dont les plus vieux joueurs vont se rappeler : la Commodore 64 et l’Amiga. Mega Turrican était conçu pour la Sega Genesis et Super Turrican pour, vous l’aurez deviné, la Super Nintendo. Ce sont les quatre jeux qui sont compris dans la collection Turrican Flashback. Cette série est l’une de celles dont je trouve qu’on ne parle jamais assez. À leur époque, c’était des jeux d’action de grande qualité. On appréciait Turrican pour être bien servis côté action mais aussi pour l’exploration dans les niveaux. Que dire de la qualité phénoménale de la trame sonore ? Ceux qui, comme moi, ont connu ces jeux, avaient eu bien du plaisir. Mais ça, c’était au début des années 1990…  alors je me demande : est-ce que c’est comme les autres compilations de classiques qui, comme un bon vin, ont bien vieilli ? Ou est-ce que parfois la nostalgie nous joue des tours ?

  • Studio de développement : Factor 5, Ratalaika Games
  • Éditeur : ININ Games
  • Plateformes disponibles : PlayStation 4, Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : E+10, pour 10 ans et plus
  • Prix : 39,99$
  • Site officiel du jeu

Turrican

Commençons avec le premier titre. Dès le départ, on peut noter les influences des classiques de l’époque tels que Contra, Metroid et autres. Turrican sait quand même se démarquer avec son style d’action et la possibilité d’explorer un peu partout dans les niveaux. Il faut comprendre qu’il pas tellement coutume de voir ce genre de jeu à cette époque. La plupart étaient linéaires et il était impossible de revenir en arrière. Dans Turrican, on vous laisse le champ libre. Vous pouvez collectionner autant de cristaux que vous voulez pour améliorer votre score et trouver quelques secrets. Mais faites attention aux multiples ennemis et pièges sur votre chemin. Au bout du compte, il faut se rendre à la fin de chaque niveau… si vous la trouvez ! Parfois, ce n’est pas facile de se retrouver et il n’y a pas de carte. Donc si vous voulez de l’aide, l’internet sera votre meilleur ami. De plus, disons que côté jeu de « plateforme », ce n’était pas tout à fait à point ! Parfois, essayer de sauter d’une plateforme à une autre est un exercice assez frustrant. Un jeu intéressant à jouer pour bien connaitre la série mais évidement pas le meilleur. Au suivant !

Turrican Flashback

Turrican II

Tout a été amélioré par rapport au premier. Les armes, l’action, le son et la musique… la différence se voit et s’entend. À cette époque, Turrican était reconnu pour avoir une trame sonore supérieure à la moyenne des jeux vidéo. Chris Huelsbeck et son équipe en Allemagne sont responsables de la musique de la série. Outre l’audio, on trouve aussi du plaisir à utiliser les multiples habiletés du héros. Tout comme dans le premier, on peut se transformer en boule et laisser par terre des mines. Ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Sinon, vous pouvez aussi effectuer une « ligne » qui en fait est une grande explosion qui va dévaster tous les ennemis dans l’écran. Il y a aussi plusieurs types de tirs à votre disposition. On retrouve encore quelques moments frustrants pour essayer de sauter sur certaines plateformes un peu mal placées. Cependant, c’est beaucoup moins pire que dans le premier jeu. L’exploration dans les niveaux est aussi améliorée : à certains endroits, on va vous indiquer où aller. Un jeu assez bien en général, mais pas tout à fait le meilleur de la série, à mon avis.

Turrican Flashback

Mega Turrican

Techniquement le troisième de la série, il est sorti en 1994 sur la console Mega Drive/Genesis de Sega. On a abandonné l’exploration pour aller vers un type de jeu plus « linéaire » à partir de ce titre. Ce n’est pas mauvais en soi, à mon avis. Ça rend les choses bien plus simples et bien plus utiles pour ce type de jeu d’action. Parce que vous savez que vous devez aller dans une direction. On remarque aussi la qualité graphique de la console à l’époque avec des décors bien définis qui ajoutent un effet de profondeur et une ambiance spéciale. Cependant, je trouve que le design et l’animation du héros sont de moindre qualité que les jeux précédents. Néanmoins, ce jeu est rempli d’action. Vous retrouverez des ennemis et des pièges partout et en grande quantité. Ça augmente nettement la difficulté du jeu. Un ajout dans ce jeu que j’ai trouvé intéressant : le crochet que vous pouvez tirer pour vous balancer sur certaines plateformes. Encore là, ça ne vous rappelle pas un autre classique ? La trame sonore est encore plus exceptionnelle et nous met dans une ambiance surréelle. À noter que si vous jouez au mode facile, vous serez surpris que le jeu se termine un peu en queue de poisson. Pour avoir l’expérience complète, il faut jouer au mode normal et difficile. Un excellent jeu dans cette série avec la meilleure qualité coté niveaux et « boss » par rapport aux autres.

Turrican Flashback

Super Turrican

Celui-ci est sorti en 1993 sur la Super Nintendo. Si je vantais beaucoup la qualité sonore et musicale, elle est à son summum dans ce jeu. Le jeu utilisait la technologie Dolby Surround, utilisée par seulement quelques jeux SNES à cette époque. Les décors dans ce jeu sont bien plus vivants et vibrants. Dans ce jeu, on n’a pas le crochet de Mega Turrican. On a plutôt opté pour ramener le canon qui gèle les ennemis, tel que vu dans les premiers Turrican. Ce n’est certainement pas aussi amusant ni plus pratique. Pourquoi les geler quand vous pouvez simplement les détruire à coups de gros lasers ? La jouabilité est quand même très bien et les niveaux sont remplis d’action. Cependant, le nombre de niveaux et de « boss » est très décevant. Il y a techniquement treize niveaux mais répartis dans quatre mondes. Plusieurs de ces niveaux ne se terminent pas avec un « boss« . De plus, le dernier « boss » va peut-être vous surprendre, puisqu’on a carrément copié une fameuse créature d’un film de science-fiction. Néanmoins, c’est un jeu assez amusant qui vaut la peine d’être joué.

Turrican Flashback

Les outils à votre disposition

Maintenant, je dois parler des options que vous avez pour tous les jeux de cette collection. Il est possible de créer une sauvegarde en tout temps pour chaque jeu. Très pratique quand à l’époque, il fallait jouer au complet sans arrêt ! Ou alors, on pouvait utiliser un système de mots de passe pour pouvoir commencer à un niveau précis. Ça ne me rajeunit pas… en tout cas, utilisez ces sauvegardes car elles vous seront très pratiques. Surtout quand certains niveaux sont difficiles.

Si jamais c’est trop difficile, il y a quelque chose que vous pouvez utiliser en dernier recours. Dans le menu principal de chaque jeu, il y a un sous-menu qui vous indique comment entrer des « codes » pour tricher. Vraiment, tricher vous dites ? Oui, c’est les fameux « cheats » comme dans le temps ! Je devrais avoir honte de parler de ça… D’ailleurs, le jeu vous mentionne que si vous utilisez les tricheries, vous ne pourrez pas obtenir les trophées. Ceci doit évidement concerner les joueurs sur PlayStation 4. J’ai fait le test de la version Nintendo Switch et il n’y a pas de système de récompenses, style trophées ou « succès ». Alors, trichez sans gêne et sans regrets sur Switch, si le coeur vous en dit. Vous ne serez pas pénalisés. Et je ne vous jugerai pas.

Un autre outil pour vous aider quand vous ratez trop souvent : le rewind. Tout comme dans certaines compilations de classiques, telles que celles des Mega Man, vous pouvez « rembobiner » et revenir en arrière au point que vous voulez. C’est optionnel mais franchement utile. J’aime ça parce que ça m’évite d’être coincé dans un niveau et que le jeu finit par me frustrer.

Puis finalement, vous pouvez de multiples façon changer l’apparence de votre expérience de jeu. Vous pouvez étirer l’écran ou le réduire, ajuster la densité des pixels et aussi ajouter des effets comme reproduire un écran « CRT ». Vous pouvez même ajuster les couleurs et modifier l’écran arrière avec la pièce artistique de votre choix.

Turrican Flashback

Où sont les autres Turrican ?

Les adeptes de la série vont surement remarquer qu’il manque dans la collection quelques jeux de la série. Le plus grand absent, qui était en plus mon préféré de la série, est Super Turrican 2. J’ai aussi remarqué quelque chose de curieux : Super Turrican 2 ainsi que d’autres « versions réalisateur » de certains jeux Turrican sont mentionnés dans le générique de Turrican Flashback. Je croyais qu’il fallait terminer les jeux de la collection pour les débloquer mais ce n’est pas le cas. Selon certaines sources, ces autres jeux Turrican se retrouveront dans un Volume 2 qui n’a pas été encore annoncé.

Nostalgie, quand tu nous tiens

Pour être franc, j’étais assez emballé par rapport cette nouvelle collection de classiques. Je n’avais jamais joué à ces jeux avant, sauf pour Super Turrican. J’ai donc découvert les autres et j’ai particulièrement aimé mon expérience avec Mega Turrican. De même qu’avec Super Turrican, un jeu assez divertissant. Pour ce qui est des deux premiers jeux, disons que oui, la nostalgie peut nous jouer des tours. Ce ne sont pas des mauvais jeux mais à mon avis, je trouve qu’ils ont très mal vieilli. L’expérience est un peu plus frustrante qu’autre chose donc je n’y ai pas tellement trouvé de plaisir. Quand même, je crois qu’il faut au moins les expérimenter. Cette série avait grandement besoin de revenir pour qu’elle soit connue par une nouvelle génération de joueurs.

J’aime

  • La possibilité de sauvegarder à tout moment et l’option rewind
  • La qualité audio exceptionnelle
  • Mega et Super Turrican

J’aime moins

  • Turrican I et II ont mal vieilli
  • Pas de nouveaux modes pour ajouter de la variété à cette collection
  • L’absence de Super Turrican 2

La copie numérique de Turrican Flashback a été fournie par ININ Games.

Turrican Flashback

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Bon

Certains jeux ont mieux vieilli que d'autres mais en général une collection assez intéressante pour les adeptes de la série.

À propos de Yannick Faucher

Quand je ne suis pas en train d'écrire, je joue à des jeux vidéo. Si je ne joue pas, je regarde des dessins animés américains ou japonais. Sinon, je lis des bandes dessinées de super-héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire ma soif de geek. C'est ma passion, c'est dans mes veines.

Aussi à voir...

DoM_Cover

Dawn of Man : laissez votre marque dans la préhistoire

Adossé à une crête rocheuse, le mammouth se rend compte que son heure est venue. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.