Trésors oubliés – Darklands, un RPG bien en avance sur son temps

Je vous souhaite la bienvenue dans cette nouvelle chronique bimensuelle où je vous ferai découvrir des jeux vidéo que le temps a oublié. Ce pourra être des titres révolutionnaires qui n’ont pas connu le succès qu’ils méritaient ou tout simplement des jeux que la majorité aura oublié. Pour inaugurer cette série d’articles, je vous présente un jeu de rôle produit par Microprose en 1992, Darklands.

Les tavernes dans Darklands sont une source de repos et de rumeurs
L’aventure démarre toujours dans une taverne où le joueur aura l’embarras du choix sur comment l’entreprendre.

Darklands est la première et la seule tentative de jeux de rôle du célèbre éditeur derrière des classiques comme Civilization et Master of Magic. Ce qui démarquait le jeu des autres titres du genre de l’époque est son emplacement. Darklands se déroule dans un endroit qui a réellement existé, le Saint Empire Romain, région de l’Europe centrale qui englobait la majorité de l’Allemagne d’aujourd’hui. L’époque est le 15e siècle, une période de grands bouleversements. Après les épidémies de peste du siècle précédent, la population de l’Empire a sévèrement diminué. Les routes ne sont pas sûres et les habitants sont soumis au joug de seigneurs sans scrupules qui leur dérobent leurs maigres possessions. Les sombres forêts sont des sources d’effroi et de nombreuses rumeurs laissent entendre que des créatures fantastiques attendent qu’un pauvre voyageur s’y perde.

Au départ, le joueur peut démarrer l’aventure avec un groupe de personnages pré-établis ou en créer de tous nouveaux. Il est recommandé de choisir la deuxième option afin de découvrir un des systèmes de créations de personnages les plus complexes jamais créés pour un jeu de rôle. Au départ, le joueur sélectionne la classe de la population dans laquelle le personnage a grandi. Celles-ci varient de la noblesse jusqu’au paysan et vont grandement influencer les attributs de départ et les métiers disponibles. Un membre de la noblesse sera plus instruit, tandis qu’un paysan sera plus robuste physiquement.

Darklands utilise un système d'habiletés qui évoluent avec leur utilisation, cinq ans avant que Bethesda fasse de même avec la série Elder Scrolls
Les amateurs de jeux de rôle complexes seront bien servis dans Darklands. Les personnages disposent de plusieurs attributs et habiletés.

Un RPG au monde ouvert sorti 25 ans avant la mode

Contrairement à la majorité des jeux de rôle, il n’y a pas de classes de personnages (ex. guerrier, mage, voleur) dans Darklands. Durant le processus de création des personnages, le joueur sélectionne les métiers que ce dernier a pratiqué avant de se lancer dans l’aventure. Par exemple, le joueur peut sélectionner l’option militaire. En premier, le personnage a occupé le poste de recrue, avant de devenir soldat et ainsi de suite jusqu’à une position d’officier ou de chevalier. Ce cheminement va influencer l’équipement de départ du personnage. Cependant, à chaque fois que le joueur sélectionne un métier, le personnage vieillit de cinq ans. Démarrer le jeu avec un personnage plus âgé aura une incidence sur l’expérience de ce dernier et son équipement, mais il verra ses aptitudes comme la force et l’agilité descendre rapidement. Un personnage peut finir par mourir de vieillesse dans le jeu.

Une fois le groupe créé, le joueur démarre l’aventure dans la taverne d’une des nombreuses villes de l’Empire. À partir de ce moment, le joueur peut faire pratiquement ce qu’il veut. Il pourrait tenter d’obtenir une audience avec le magistrat local afin d’offrir ses services, mais cette tentative risque d’échouer car son groupe est inconnu. Au contraire, il peut s’aventurer de nuit dans les quartiers malfamés pour affronter les bandits qui s’y terrent. Vaincre ses mécréants va donner non seulement de l’équipement à utiliser ou vendre, mais aussi verra la réputation du groupe s’améliorer, ce qui attirera l’attention des barons et des riches marchants. Enfin, le joueur peut décider de quitter immédiatement la ville et explorer la campagne environnante.

Les différents types d'environnements auront une influence sur le temps de déplacement
Une fois à l’extérieur de la ville, le joueur peut explorer un environnement varié et qui regorge de rencontres possibles.

Un mode se déroulant à une époque authentique avec des dangers tout aussi réels

À l’extérieur des villes, le groupe du joueur est représenté par un simple personnage. L’environnement est varié et inclut des champs cultivés, des forêts, des montagnes et des étendues d’eau. Ces types de terrain influencent le temps qu’il faut pour les traverser. Aussi, le joueur fera immanquablement des rencontres lors de ses voyages. Il peut tomber sur un groupe de bandits de grands chemins, un évêque et son entourage ou un chevalier solitaire. À chaque fois, le joueur a un nombre d’actions qu’il peut entreprendre. Par exemple, s’il rencontre des brigands, il pourra simplement les attaquer, leur donner tout son argent et implorer leur pitié ou tenter de s’échapper. Chaque action a une conséquence et il y a toujours le risque d’échec.

En mode combat, le joueur peut mettre le jeu en pause en tout temps pour donner de nouvelles directives à ses personnages
Le mode combat, qui mélange temps réel et pause, a influencé plusieurs jeux comme Baldur’s Gate.

Lorsque le joueur se retrouve en situation de combat, le jeu utilise alors une vue isométrique où le groupe de personnages et ses ennemis vont s’affronter. L’action est tout d’abord en mode pause où le joueur peut choisir les actions que ses personnages vont entreprendre. Il peut leur ordonner d’attaquer un ennemi avec une des différentes options comme Attaque Normale, qui est un équilibre d’attaques et de parades, ou Berserk, qui vient d’un terme allemand, où le personnage ignore la défense et attaque sans merci. Les personnages ont un certain nombre de points d’endurance et de force à leur disposition. L’endurance mesure la capacité du personnage à attaquer et diminue rapidement. Si elle tombe à zéro, le personnage perd conscience. La force représente la santé générale du personnage et si elle se retrouve à zéro, le personnage meurt. Cette mort est permanente, il n’y a aucun moyen de ressusciter un personnage.

Darklands se déroule dans un environnement réel, mais inclut tout de même des éléments fantastiques, comme des créatures surnaturelles. Cependant, ces dernières proviennent toutes du folklore de l’époque, donc si les habitants y croyaient, le jeu les inclut. Le joueur peut rencontrer des démons invoqués par un sabbat de sorcières ou tomber sur une tribu de nains dans les profondeurs d’une mine.

Oubliez la magie, dites bonjour à l’alchimie et l’invocation des saints

Le jeu n’inclut pas de système de magie traditionnel. À la place, le joueur a accès à l’alchimie et à l’invocation des saints. L’alchimie est la science derrière la création de potions. Si le joueur obtient la formule et les ingrédients nécessaires, il pourra alors créer des potions qui pourront guérir ses personnages ou provoquer une explosion. Ces potions pourront servir soit durant un combat ou comme une action lors de certaines rencontres. Par exemple, si le groupe s’attaque à une forteresse ennemie, le joueur peut utiliser une potion d’explosion afin de faire voler la porte en éclats. L’invocation des saints requièrent une ressource innée chez les personnages, l’intervention divine. Le jeu inclut un grand nombre de saints du Christianisme et chacun dispose d’un pouvoir particulier. Certains peuvent déplacer le groupe hors d’une situation périlleuse, alors que d’autres vont forcer un personnage à dire la vérité. Pour invoquer un saint, le personnage utilise des points d’intervention divine, ce qui influence la probabilité de succès.

Le jeu regorge de dangers, qu'ils soient humains, animaliers ou fantastiques
Chaque action sélectionnée a ses conséquences et ses risques d’échec. Ici, le groupe a tenté de fuir une meute de loups et a échoué, provoquant la mort d’un des personnages.

Le but ultime dans Darklands n’est pas de vaincre un ennemi tout puissant à la fin du jeu, mais d’amasser le plus de gloire possible afin de devenir des héros de légende. Il y a une certaine forme de quête principale qui amènera les personnages à infiltrer des sabbats de sorcières, vaincre une secte de Templiers renégats et affronter un dragon, mais cette dernière est complètement optionnelle. Darklands est un jeu qui était très en avance sur son temps et qui a influencé plusieurs titres considérés comme des classiques aujourd’hui tels que la franchise Baldur’s Gate.

Le jeu est disponible sur le site Good Old Games pour un très bon prix et fonctionne parfaitement sur les ordinateurs modernes. Si vous êtes un amateur des jeux de rôle, je vous recommande fortement de l’essayer et ainsi découvrir un trésor oublié.

Page GOG de Darklands

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Rétro Arcade 2PM

Grande vente de jeux vidéo rétro et accessoires chez La Rétro Arcade 2PM

Le 15 décembre prochain, c’est tout près de Joliette que vous devrez passer la journée !  …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.