The Loop et ses extensions : un coop à travers le temps

Le jeu, ce n’est pas toujours sérieux ! Excellente raison de vous parler d’un jeu qui ne se prend pas du tout au sérieux et qui est rempli d’humour. J’ai nommé… Ben là je vais le nommer : The Loop ! Petite pépite de Maxime Rambourg et de Théo Rivière, le jeu vous entraîne dans l’univers du voyage temporel afin de déjouer les plans d’un infâme scientifique qui tente de détruire l’espace-temps avec son infernale machine. Est-ce un autre jeu coopératif à la Pandémie ? Est-ce vraiment différent ? Est-ce que sa dernière extension en vaut la peine ? Regardons ça ensemble !

  • Auteurs : Maxime Rambourg & Théo Rivière
  • Artiste : Simon Caruso
  • Éditeur : Catch Up Games
  • Nombre de joueurs :  1 à 4 joueurs
  • Âge :  12 ans et plus
  • Durée : 60 minutes
  • Année : 2020
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Thématique

Dans The Loop, vous faites partie d’une organisation, l’agence temporelle, qui tente de combattre les plans du Dr Foo. À chaque tour, le Dr Foo se déplace et génère des clones de lui-même à toutes sortes d’époques. Sa machine déposera également des failles temporelles dans les différentes époques historiques. Votre mission, si vous l’acceptez, est de réparer les failles temporelles avant qu’elles ne se transforment en vortex irréparables et de repousser les clones du Dr Foo dans leurs époques d’origines afin de les détruire. Tout un contrat, mais votre équipe d’agents est prête à relever le défi. Ce jeu coop intègre, d’une façon tellement intelligente, sa thématique avec ses mécanismes de jeu. Un cas rare d’une parfaite intégration selon moi.

Mécanique de jeu

The Loop est à la base un jeu coop de gestion de crise. La partie est assez rapide, 3 rounds dans lesquels le Dr Foo visite chacune des époques du plateau de jeu. Au début de chaque tour, le joueur actif va piger un certain nombre de clones, les placer sur le plateau central et révéler une carte artéfact. Par la suite, il devra mettre un certain nombre de failles temporelles (cubes rouges) dans la machine du Dr Foo. La machine va, aléatoirement, disperser les failles dans l’époque où se trouve la machine ou dans les époques adjacentes.

Par la suite, le joueur pourra faire un certain nombre d’actions avec ses cartes en jeu (il y a un aspect léger de deckbuilding) pour tenter de réparer les dégâts et repousser les clones du méchant docteur. Vous aurez à remplir un certain nombre de missions (selon le mode de jeu choisi) pour gagner la partie avant la fin des 3 rounds. Dans le cas contraire, le Dr Foo gagne et règne sur ce qui reste de l’espace-temps.

Et le fameux loop, c’est quoi ? C’est simplement de dépenser de l’énergie déposée sur le plateau par vous et vos coéquipiers pour rejouer une carte. Pour la rejouer une première fois, dépenser un cube, pour la rejouer une deuxième fois, deux cubes, etc. C’est une façon de finalement éliminer des failles et des clones en nombre suffisant pour déjouer les plans du Dr Foo.

Rejouabilité

The Loop comporte une grande part de hasard dans le déroulement de vos aventures. Le mode de jeu choisi, là où vont se générer les clones, où tomberont les failles temporelles, etc. Tout est fait pour vous donner des parties assez différentes les unes des autres. De plus, même dans le jeu de base, il y a plusieurs façons de modifier votre expérience. Les différents personnages, leurs cartes de départ et leurs habiletés asymétriques vous donneront à chaque fois un nouveau défi à relever.

Originalité

L’originalité de The Loop se retrouve aussi beaucoup dans son humour. Mr Time, un des personnages, est un pastiche de Mr. T. Les différents artéfacts (cartes à ajouter à votre main de départ) sont très rigolos. Que ce soit le “Très Gros adhésif” (ducktape), la “Postiche de Puissance” (toupet de Trump), le “Champ de Force Originel” (caca de chien), le “Délocalisateur Sauvage” (une botte) ou “l’Aspirateur L.A.S.E.R.”, vous n’avez pas fini de rire. Ce qui est intéressant également, c’est que tout n’est pas laissé au hasard. Le Dr Foo va visiter chaque époque à chaque round, il y a donc moyen de savoir où sont les endroits potentiels de sa prochaine apparition. Vous pouvez donc faire des déductions et sacrifier une mission à une époque pour sauver l’ensemble de l’espace-temps.

Qualité de la production

Tout dans The Loop est bien fait. La petite machine temporelle du Dr Foo (tour à dispersion des failles (cubes) est très efficace et facile à gérer. Les meeples sont très distinctifs et plus grands que nature. Le S.A.C., sac à clones, est de très bonne qualité et le carton également. Les cartes sont sans fini “lin”, alors moins de mon goût, mais quand même de bonne qualité. Les illustrations sont très “cartoon”, mais ça va parfaitement avec la thématique et l’humour du jeu. Vraiment une belle production.

Extensions

La revanche de Foozilla !

Dans cette extension vous trouverez un peu plus de tout ce que vous aimez du jeu original. Un nouveau méchant : Foozilla. De nouveaux modes de jeu, de nouvelles cartes artéfacts et bien entendu, deux nouveaux personnages. Le tout fera varier votre expérience si vous semblez avoir fait le tour du jeu de base.

Brigade à Poils

Plus petite extension que la première, la Brigade à poils apporte, elle aussi, deux nouveaux personnages, de nouveaux artéfacts et des cubes noirs qui vous permettent de vous téléporter autrement. Une autre façon de prolonger le bonheur si vous aimez le jeu.

En guise de conclusion

J’ai été bien impressionné par le jeu The Loop. Je ne suis pas un amateur de pandémie, mais même s’il y a certaines ressemblances avec le jeu de base, je pense que The Loop est un peu plus stratégique. Est-ce qu’il est mieux ou pas, à vous de juger, moi je n’aime pas assez pandémie pour retenter l’expérience, mais j’adore The Loop. Je pense que c’est un jeu intéressant, grand public, rigolo et très bien produit (on a un article sur comment bien jouer à des jeux coopératifs à lire ici). Impossible de ne pas vous le conseiller, particulièrement si vous êtes amateur des jeux coopératifs.

J’aime

  • L’humour présent partout dans le jeu
  • Le niveau de stratégie présent pour diminuer le hasard
  • Les illustrations à mourir de rire

J’aime moins

  • Les cartes un peu minces et sans fini « lin »
  • Le plateau central avec une forme étrange (plus difficile à ranger sans l’endommager)

La copie de The Loop a été fournie par l’auteur de la critique.

The Loop

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

À essayer absolument

Drôle, efficace et un très bon défi.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Monstrolicious

Monstrolicious : un jeu monstrueusement délicieux ?

Récemment, j’ai pris plaisir à découvrir les jeux de société spécialement conçus pour deux joueurs. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.