Tales of Arise : Tout simplement spectaculaire !

Après cinq ans d’attente, nous avons enfin un nouveau jeu de la série « Tales of ». Je serai franc avec vous : c’est ma série de RPGs (ou JRPGs) préférée de toutes. J’ai été accro à chaque titre que j’ai joué et ce, depuis Tales of Symphonia sur GameCube. C’est une série qui a joui d’une bonne popularité en Amérique, mais surtout au Japon. L’avant-dernier titre, Tales of Berseria, était un bon jeu aux yeux des adeptes et du public, mais pour plusieurs, la série stagnait un peu. Elle a semblé errer dans une zone de confort qui pouvait plaire à certains, mais moins à d’autres. Tales of Arise est le vent de changement que la série avait besoin. Ce jeu nous offre des visuels modernes, mais avec plein d’éléments familiers aux adeptes. De plus, pour la première fois depuis Tales of Vesperia en 2008, un jeu de la série est disponible sur une console autre qu’une de Sony ! En effet, plus de gens pourront apprécier ce jeu et c’est tant mieux. Même si je suis un adepte de la série de longue date, il reste quand même à voir si l’attente en a valu la peine.

  • Studio de développement : Bandai Namco Studios
  • Éditeur : Bandai Namco Entertainment
  • Plateformes disponibles : Playstation 4, Playstation 5, Xbox One, Xbox Series S/X, PC (Steam)
  • Plateforme de test : Playstation 4
  • Classement : T pour adolescents
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

La rébellion

Je me souviens que Tales of Berseria avait été apprécié surtout pour son histoire plus « sombre » que les autres. Cette fois, je ne peux pas dire que ce n’est pas « sombre », mais ce n’est pas plus « joyeux » non plus. Sans entrer dans trop de détails pour ne pas divulgâcher, votre héros et des alliés surprenants vont vous aider à essayer de mettre fin à un conflit entre deux nations qui perdure depuis plus de 300 ans. J’ai utilisé le mot « conflit », mais plus précisément, je devrais dire « domination », car le peuple des Renans, venu d’une planète voisine, a pris le contrôle total du monde des Dahnans et de leur population. Vous en apprendrez plus sur chaque nation et sur les secrets que chacune cache.

Tales of Arise

Ce jeu continue la tradition d’un thème récurrent : la coexistence de peuples, nations ou races. J’ai apprécié l’histoire car, contrairement à d’autres JRPGs, on garde les choses relativement simples. On ne vous emmerde pas trop avec pleins de conflits par-dessus conflits qui n’en finissent plus. C’est simple à suivre, c’est captivant et on veut en savoir plus sur la bande à Alphen. Quand on complète un objectif, on a déjà hâte au prochain. J’apprécie que le jeu vous dévoile les personnages principaux à un bon rythme, même si parfois, on a hâte d’avoir une équipe complète !

Des combats explosifs

La chose qui donne le plus de charme à ce jeu, à mon avis, c’est son système de combat. On y a apporté des changements, mais pas trop, car n’importe quel adepte de Tales of va s’y retrouver assez vite. Les attaques normales sont de retour et elles vont bien complémenter les attaques spéciales, mieux connues sous le nom de « artes ». On avait abandonné celles-ci dans Berseria, mais les attaques normales seront extrêmement pratiques pour faire allonger les combinaisons d’attaques. Aussi, vous aurez besoin de ces attaques normales lorsque vous ne serez plus en mesure d’exécuter des artes à cause d’épuisement d’énergie.

Les artes vont bien vous servir pour vaincre les ennemis, mais ce qui est encore plus pratique et amusant sont deux éléments nouveaux. Premièrement, vous pouvez commander une attaque spéciale (appelée « boost attack ») d’un partenaire qui va sauter immédiatement dans l’action. Ces attaques boost me font penser à celles dans des jeux de combats comme Marvel vs Capcom ou Dragon Ball FighterZ. Ce que j’aime, c’est que pour chaque personnage, leur attaque va être pratique dans certaines situations spécifiques. Comme, par exemple, celle de Law sert à briser les boucliers de certains ennemis pour qu’ils deviennent plus vulnérables. Une fois le bouclier brisé, l’ennemi encaisse beaucoup plus de dommages. L’attaque boost de Kisara est très pratique pour les ennemis qui foncent sur vous. Si vous avez de bons réflexes, elle sortira son immense bouclier et interrompra la lancée d’un ennemi qui vous aurait normalement terrassé. Il faut définitivement profiter des avantages de ces attaques que chaque personnage peut vous donner. Elles seront indispensables contre des larges groupes d’ennemis et les « boss ».

Tales of Arise

Mais la « cerise sur le sundae » est sans aucun doute les « boost strike ». C’est principalement la raison pour laquelle je qualifie ce jeu de « spectaculaire », car c’est tout à fait ce que sont ces attaques explosives, autant dans l’action que dans ses animations incroyables. Vous pourrez utiliser ces boost strike quand vous verrez l’icône en diamant se remplir jusqu’à ce que le mot « STRIKE » apparaît. C’est là que d’un bouton, vous exécuterez une attaque rapide mais dévastatrice avec deux personnages utilisant un synchronisme majestueux. Je ne vous donnerai pas plus de détails sur celles-ci ; je vous laisse admirer la poésie en mouvement. Il n’y a rien de plus satisfaisant dans un combat que d’accumuler les coups sur un ennemi pour l’achever avec un boost strike. Ces attaques sont tellement fortes qu’elles peuvent aussi faire des grands dommages sur les ennemis alentour. C’est ainsi que vous pourrez les éliminer tous d’un coup, mettant fin au combat d’une façon éclatante telle une finale de spectacle de feux d’artifices.

Au fait, je n’ai même pas parlé des « mystic artes » qui sont les attaques ultimes de chaque personnage. Bref, on ne s’ennuie pas du tout durant les combats. Il y a plein de façons de rendre les batailles vraiment divertissantes. Je n’exagère pas quand je dis que je n’en reviens pas à chaque fois que je termine un combat, tellement je suis impressionné par l’action parfois démentielle.

Tales of Arise

Un monde jamais vu dans l’univers « Tales of »

Une autre chose impressionnante de Tales of Arise est le monde que vous découvrirez dans vos quêtes. Il est grand, il est vaste et on peut le revisiter en tout temps avec des points de retour placés un peu partout. Il y a beaucoup de variétés aussi : on passe d’un désert à un endroit couvert de neige et à une région montagneuse pleine d’espaces verts, pour ne nommer que quelques lieux. Les décors sont vraiment époustouflants avec une grande qualité technique des visuels. On sort un peu du look « anime » d’avant avec un style plus moderne, plus actuel dans cette génération de jeux. Arise garde quand même dans son essence un style traditionnel « anime » avec les personnages et nous avons droit à quelques moments des séquences d’anime que j’ai particulièrement appréciées.

L’influence des bandes dessinées et mangas

Les skits sont de retour mais d’une façon totalement différente cette fois. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont ces moments où le groupe discute entre eux et les sujets peuvent être parfois sérieux ou humoristiques. La présentation de ces skits est tout à fait originale. Ce n’est plus animé avec les têtes des personnages dans un petit carré ou avec un dessin qui bouge. La discussion est dévoilée comme une bande dessinée ou un manga animé. J’aime que les cases apparaissent parfois de gauche à droite comme une bande dessinée américaine, ou de droite à gauche comme un manga. On respecte les deux styles et les deux publics cibles, ce qui est la meilleure chose à faire, à mon avis.

J’ai bien aimé ces moments, mais j’ai été surpris à quel point c’était beaucoup plus sérieux que drôle de temps à autre. Les skits sont populaires auprès des adeptes de « Tales of » car à l’habitude, ils apportent des moments de légèreté, de comédie qui souvent font du bien. C’est très bien animé dans Arise, mais je trouve qu’on a manqué son coup pour divertir les joueurs. On s’est pris beaucoup trop au sérieux. La série est pourtant reconnue et appréciée pour ses discussions cocasses entre coéquipiers.

J’ai aussi aimé les moments où vous prenez le temps de vous reposer autour d’un feu de camp. Ça vous donne parfois l’occasion d’en savoir plus sur les autres personnages. Alphen peut engager une discussion privée avec tous ses compagnons. En plus de mieux connaître vos coéquipiers, on vous récompense avec des items, donc c’est gagnant-gagnant.

Tales of Arise

Armes et talents

Un conseil : gardez toutes les armes vous trouvez ! Dans ce jeu, il sera possible de fabriquer des versions améliorées de vos armes en amassant des ressources. On peut aussi fabriquer des accessoires en leur appliquant des avantages différents. Pour ce qui est des armures, vous les trouverez dans des coffres et chez des marchands. Étrangement, et contrairement aux armes, elles ne peuvent pas être améliorées à l’aide d’un forgeron.

Les « titres » font un retour, mais pas de la façon dont vous pensez. Ceux-ci auront chacun cinq talents différents que vous devrez débloquer avec des points que vous obtiendrez après les combats. Plus vous avancez dans le jeu, plus des titres se débloquent. Les talents peuvent soit vous donner des meilleures statistiques ou bien débloquer des nouveaux artes. Quand vous débloquez les cinq talents d’un titre, cela donnera en boni une amélioration permanente à une statistique précise du personnage.

Tales of Arise

Il faut donc travailler pas mal pour obtenir plus de talents. On peut passer beaucoup de temps sans obtenir quoique ce soit de nouveau. Certains talents demandent un très gros nombre de points. Il faudra parfois vous contenter de vous battre avec ce que vous avez.

Un truc que je dois mentionner à propos des points de vie : tout le monde se partage une « barre » (plutôt un cercle) de régénération collective aux combats et hors combats. Le cercle est appelé « CP » (ou cure points). Ce qui veut dire que tout le monde va puiser dans ce cercle quand vous voudrez générer à nouveau les points de vie de votre équipe avec de la magie. Vous vous rendrez compte assez vite que les orange gels sont extrêmement précieux. Les fioles de résurrection seront aussi très pratiques, alors utilisez-les sans retenue. Mais je ne sais pas si avoir un puit collectif comme tel était une si bonne décision. Par contre, ça vous forcera à faire des choix. Regénérer les points de vie de votre équipe ou les utiliser ailleurs ? Ils peuvent aussi être utilisés pour aider des gens en détresse ou débloquer des passages. À vous de décider !

Tales of Arise

Un JRPG de grande qualité

Tales of Arise est définitivement un des meilleurs jeux que j’ai joué cette année. Les visuels sont magnifiques, la musique est excellente, les combats sont excitants et l’histoire est fascinante. Je ne sais pas si c’est le meilleur Tales of de la série, mais c’est certainement dans mon top 5. Je suis convaincu que les adeptes de la série vont beaucoup apprécier. Ceux qui cherchent un bon RPG/JRPG seront servis avec Arise. C’est un charme du début à la fin. Les combats m’émerveillent, donc pour la rejouabilité, il n’y a pas de problème. Je n’hésiterais pas à rejouer, mais à un niveau plus difficile.

C’était peut-être un peu « osé » d’aller dans une nouvelle direction avec la série Tales, mais Bandai Namco a gagné son pari. S’il cherchait à amener la série à un autre niveau, je crois que c’est le cas. Le futur est prometteur !

J’aime

  • Les combats sont excitants et divertissants
  • Des visuels qui embellissent très bien le jeu
  • Du nouveau mais aussi des détails qui vont plaire aux adeptes de la série

J’aime moins

  • Le nombre de « skits » qui se prennent trop au sérieux
  • Ça peut être très long avant d’obtenir de nouveaux talents
  • Pas de multijoueur cette fois-ci ; un élément qui était un point fort de la série

La copie de Tales of Arise a été achetée par l’auteur.

Tales of Arise

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Excellent !

Un JRPG avec des combats spectaculaires et des visuels vibrants qui va plaire autant aux non-initiés qu'aux adeptes de la série.

À propos de Yannick Faucher

Quand je ne suis pas en train d'écrire, je joue à des jeux vidéo. Si je ne joue pas, je regarde des dessins animés américains ou japonais. Sinon, je lis des bandes dessinées de super-héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire ma soif de geek. C'est ma passion, c'est dans mes veines.

Aussi à voir...

DoM_Cover

Dawn of Man : laissez votre marque dans la préhistoire

Adossé à une crête rocheuse, le mammouth se rend compte que son heure est venue. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.