Super Mario Bros. Wonder – Folies à quatre

La série New Super Mario Bros. ayant débuté en 2006 était la série phare des versions 2D de notre plombier préféré. Pour plusieurs, c’était une série incroyable, pour votre humble auteur, c’était correct, sans plus. Le côté multijoueur sauvait la mise pour moi, ça faisait beaucoup de plaisir avec les amis et les plus jeunes. New Super Mario Bros. U est le dernier opus, il est sorti en 2012 et réédité sur Switch par la suite. Ça fait donc 11 ans, ou presque, que Mario 2D n’a pas vu de nouveaux chapitres dans son aventure. Super Mario Bros. Wonder semble suivre dans la lignée des New Super Mario Bros., mais avec un côté encore plus déjanté et surtout plus vif. L’aimerez-vous autant que moi ?

Super Mario Bros. Wonder : un renouveau attendu

  • Studio de développement : Nintendo
  • Éditeur : Nintendo
  • Plateformes disponibles : Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : E – Pour tous
  • Prix : 79.99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Eshop du jeu
Super Mario Bros. Wonder
Mario est de retour et il est plus beau que jamais. © Nintendo

Terminé le Royaume Champignon. Le Royaume des Fleurs est mon nouvel ami !

Premièrement, après tant d’années de jeu, Mario quitte le Royaume Champignon et se retrouve au Royaume des Fleurs. Qu’est-ce que ça change ? À première vue, pas grand-chose, mais on a surtout droit à des ennemis plus originaux. Les Goombas et les Koopas sont déclinés en plusieurs nouveaux styles. On retrouve des ennemis totalement nouveaux et surtout, il y a des phénomènes tous plus déjantés les uns que les autres dans ce royaume !

Pour débuter, il y a les nouveaux pouvoirs pour transformer Mario et ses amis. Le plus connu depuis la bande annonce est Mario éléphant. Notre plombier est transformé en pachyderme, il est massif. Il peut frapper avec sa trompe et briser des blocs qui sont autrement permanents. Il peut aussi aussi emmagasiner de l’eau dans sa trompe et la lancer à tout vent pour vaincre les ennemis ou simplement arroser les fleurs. Ensuite, il y a Mario bulle. Celui-ci permet de lancer des bulles dont on peut se servir comme plateforme ou pour simplement emprisonner les ennemis du niveau. Ce n’est pas le pouvoir le plus excitant, soyons honnêtes. Finalement, le Mario piqueur. On se retrouve avec une perceuse sur la tête. Son pouvoir de sauts est encore plus fort et des ennemis piquants qui vous auraient fait du dégât se retrouvent détruits par ce nouvel outil. Mario peut aussi creuser tant le plafond que le sol pour progresser dans vos niveaux ou pour chercher des secrets.

Honnêtement, ce ne sont pas les transformations qui rendent le jeu aussi amusant. Il y a bien aussi le changement à la physique du jeu. Terminé le côté lourdaud et glissant des New Super Mario Bros. Ici, Mario est réactif et rapide. Je préfère cette physique, et de loin, versus à celle des New Super Mario Bros. Malgré tout ça, le clou du spectacle de Super Mario Bros. Wonder est la mécanique unique du jeu : les graines prodiges.

Les animations sont sublimes. © Nintendo

Des graines qui changent tout

Les graines prodiges se retrouvent dans presque la totalité des niveaux. Elles changent complètement le déroulement de ceux-ci. Parfois, une pluie de météorites s’abat sur le niveau ou encore, Mario se transformera en Mario à long cou. Une autre fois, le décor du niveau deviendra la surface de jeu et vous contrôlerez Mario vu du dessus. Parfois aussi, Mario devra chevaucher des troupeaux de béliers ou voler à travers le ciel. C’est compliqué d’expliquer les différences, mais très peu de niveaux se ressemblent grâce à cette mécanique.

Vous aurez aussi trois pièces mauves à trouver dans chaque niveau. Vous aurez parfois à refaire les niveaux plusieurs fois puisque les graines prodiges changent tellement ceux-ci que vous aurez peut-être à ne pas les activer pour jouer le niveau différemment. Vous trouverez même des sorties différentes comme à l’époque de Super Mario World. Ces pièces mauves vous servent de monnaie pour les magasins dans le jeu. Vous pourrez acheter des graines prodiges directement pour augmenter votre collection ou encore acheter des vies, des enseignes de votre personnage ou mieux encore, des badges.

Les badges changent encore une fois votre façon de jouer. Certains badges vous aident à mourir moins souvent. Un exemple est le badge qui vous donne une seconde chance si vous tombez dans un trou ou dans la lave. Un autre badge fait que Mario court constamment sans s’arrêter. Vous pouvez le faire sauter sur l’air avec ce badge. Un autre rajoute des blocs un peu partout dans les niveaux, rendant la progression plus facile pour certains.

Aussi, il faut dire que Super Mario Bros. Wonder n’est pas très difficile. Certains niveaux, classés 4 ou 5 étoiles, sont certainement plus difficiles, mais rien à voir avec ce que les gens ont créé côté difficulté dans Super Mario Maker ou les jeux modifiés de la série.

Les graines sont psychédéliques. © Nintendo

Un multijoueur en ligne extraordinaire

Je ne sais pas comment Nintendo fait pour toujours trouver la formule, si simple, mais qui change tout. Lorsque je regardais la bande-annonce, l’idée de voir les « fantômes » des autres joueurs qui jouent en même temps que moi me laissait très froid. En vérité, j’ai vraiment, mais vraiment aimé l’intégration de ce système.

En gros, lorsque vous démarrez un niveau, vous le démarrez en même temps que d’autres joueurs sur la planète. Vous pouvez communiquer avec eux, leur donner un item pour les aider ou leur montrer le chemin. Vous pouvez aussi les aider ou déposer une enseigne à l’effigie de votre personnage. Pour expliquer ces derniers systèmes, lorsque vous mourez et que des joueurs sont encore dans le niveau, vous devenez un fantôme. Si avec votre fantôme vous arrivez à toucher un autre joueur ou leur enseigne, vous revenez à la vie. Alors, si vous voyez un joueur ayant de la difficulté ou que vous en arrachez vous-même, la coopération prend tout son sens.

Plusieurs fois dans les niveaux à difficulté plus élevée, j’ai aidé des joueurs en positionnant mon enseigne à des endroits plus difficiles ou en laissant mon item de secours dans le niveau pour qu’un autre joueur en profite. Ça rend l’expérience solo beaucoup plus dynamique. J’ai vraiment aimé partager l’univers de ce beau jeu avec des inconnus.

Beaucoup de personnages à choisir. © Nintendo

Un multijoueur local différent

Pour le multijoueur local, Nintendo met à la poubelle le système des New Super Mario Bros. On ne peut plus se cogner ou se nuire. Il n’y a plus de collision entre les joueurs et l’on progresse ensemble dans le niveau. Le jeu priorise le joueur le plus avancé dans le niveau, ça crée parfois des frictions. On ne peut plus non plus s’aider pour accéder à des secrets ou des pièces spéciales en se sautant sur la tête. Un des deux peut toujours se sacrifier pour les endroits les plus difficiles. Tous les personnages ne sont pas identiques non plus.

Certains personnages comme Nabbit et les Yoshis sont imperméables aux dégâts des ennemis. Ça rend le défi pratiquement inexistant, mais c’est parfait pour les plus petits, par contre. Parlant de plus petits, les Yoshis peuvent être montés par les autres personnages. Si vous jouez avec des enfants ou un joueur moins expérimenté, les sections plus difficiles pour lui peuvent être traversées en sautant sur le dos de l’autre joueur avec un Yoshi. J’aurais aimé que l’on puisse choisir ou non d’être invincible puisque même si je joue avec mon enfant et que je veux l’aider avec Yoshi, j’aurais aimé avoir un certain défi moi-même.

Jouer solo en ligne ou en local est autant amusant. © Nintendo

Une expérience avant tout amusante

Super Mario Bros. Wonder est magnifique. Portez attention aux nouvelles animations. Mario qui retient sa casquette avant d’entrer dans un tuyau, les Koopas qui deviennent apeurés si vous êtes près d’eux ne sont que deux exemples parmi la multitude de détails et d’attentions que les développeurs ont porté au jeu. Il est magnifique, les décors sont sublimes, les nouvelles voix de Mario et Luigi font un bon boulot, bref la transition est réussie. L’ajout des fleurs qui discutent avec vous lors des niveaux est super amusant. J’ai utilisé la traduction québécoise et c’était parfait.

Si vous cherchez un jeu très difficile, Super Mario Bros. Wonder n’est pas pour vous. Si vous voulez avoir du plaisir seul, entre amis ou en famille, c’est un achat assuré. Vous ferez fureur sous le sapin avec ce jeu cette année. 2023 est certainement très chargée en jeux de qualité et Super Mario Bros. Wonder se taille une place dans les achats obligatoires pour les joueurs Switch cette année. Comptez environ une vingtaine d’heures pour terminer le jeu de fond en comble, c’est le Super Mario avec le plus de contenu depuis belle lurette.

J’aime

  • Le côté psychédélique de certains niveaux
  • Les mouvements plus réactifs que les New Super Mario Bros.
  • La formule utilisée pour le jeu en ligne est géniale

J’aime moins

  • Moins de coopération entre les joueurs locaux
  • Un personnage comme Yoshi, mais qui n’est pas aussi facile serait agréable pour les parents

Super Mario Bros. Wonder

Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Génial !

Super Mario Bros. Wonder est parmi les meilleurs jeux de l'année sur la Switch !

À propos de Olivier Grondines

Fanatique des jeux vidéo depuis le premier 386 familial. Cinéphile à temps partiel. J'adore me plonger dans tout ce qui se considère comme jeux vidéo même si mon coeur réside dans le rétro !

Aussi à voir...

Dead by Daylight Donjons & Dragons

Dead by Daylight : Dungeons & Dragons – Vecna, un elfe et un barde

Dead by Daylight : Dungeons & Dragons introduit ingénieusement l’horreur fantastique au sein du domaine de …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.