Steel Assault – Le rétro a encore la cote des joueurs !

Steel Assault est le premier jeu développé par le petit studio new-yorkais Zenovia Interactive. On voit que le jeu a eu droit à une bonne dose d’amour de la part de ses créateurs, mais est-ce que l’amour est assez pour assurer le succès d’un jeu ? On retrouve Taro Takahashi, un membre de la résistance s’opposant au dictateur Magnus Pierce qui contrôle sous son joug une Amérique post-apocalyptique.

Steel Assault : Dans les petits pots les meilleurs onguents ?

Steel Assault offre une histoire simpliste, mais agréable

On est en 2046 dans une Amérique post-apocalyptique. La nature a repris possession de plusieurs des villes des États-Unis qui ont été abandonnées suite à des radiations nucléaires dans les années 2030. Magnus Pierce, inventeur, en profita pour prendre le pouvoir et régner en dictateur sur l’Amérique. Dans sa folie, il chassa et exécuta tous ses ennemis et ennemis probables. Il fit l’erreur d’assassiner les parents de Taro Takahashi. Ensuite, celui-ci prit la décision de se joindre à la résistance qui tente tant bien que mal de faire opposition au redoutable Magnus Pierce. Finalement, l’armée de Pierce est en marche pour reprendre et recycler de vieux engins nucléaires. Avec ses acquisitions, il redémarre les systèmes électriques des villes abandonnées. Que prépare donc Pierce ? Taro devra le découvrir !

Le fouet est votre arme de prédilection. @Zenonia interactive

Une progression simple, mais efficace

Au cours du jeu, vous aurez à traverser cinq niveaux et le tout vous prendra environ une heure pour boucler le jeu à la difficulté normale. Il y a bien un mode arcade (un nombre de vies limitées) et plusieurs niveaux de difficulté, mais le jeu reste assez court. Vous comprendrez qu’avec une heure de jeu, cinq niveaux, l’histoire reste banale, mais n’est pas désagréable. On aurait aimé pouvoir passer rapidement les discussions et animations des boss parfois. Steel Assault n’est pas toujours très facile, alors si on meurt, on doit revoir et revoir certaines séquences, mais c’est minime comme désagrément. Il est tout de même généreux dans les endroits où l’on recommence si on meurt.

Steel Assault
Le jeu vous opposera à l’insidieux Général Magnus Pierce. @Zenovia interactive

Une jouabilité robuste et éprouvée

Premièrement, ce n’est probablement pas un jeu pour les nouveaux joueurs, mais comme mentionné plus haut, il y a plusieurs niveaux de difficulté, alors même les plus néophytes sauront trouver leur compte, mais les niveaux resteront probablement éprouvants. Ensuite vient la jouabilité. Notre personnage est équipé d’un fouet électrique avec lequel il devra se défendre. Celui-ci peut attaquer dans 8 directions différentes. Taro peut aussi effectuer une glissade lui permettant d’être invisible pour un très court instant. Cela vous sera très utile puisque tout dans le jeu tentera de vous frapper ou vous tirer dessus à tout moment. S’ensuit un double saut qui vous permet d’éviter des attaques ou d’accéder à des plateformes plus facilement. Le mouvement de plus en plus présent dans les jeux, même ceux à inspiration rétro, votre personnage peut s’accrocher aux plateformes pour s’y élever. Ça enlève beaucoup de frustration lors de certains sauts manqués. Finalement, vous avez aussi une Tyrolienne. Cet outil peut aussi se déployer sur 8 axes. La tyrolienne vous permet d’éviter des attaques, d’atteindre des endroits autrement inaccessibles. Elle ajoute vraiment une couche intéressante à la jouabilité, mais étant donné que le jeu se termine entre 30 à 60 minutes, on en prendrait plus !

La tyrolienne. @Zenonia interactive

Comme dans le bon vieux temps

La jouabilité pourrait être décrite comme un mélange de Castlevania, Bionic Commando et un enfer de balles. Vous aurez à progresser dans le niveau avec des défis de plateformes et quelques ennemis. Ça émule vraiment bien les jeux 16-bits d’antan. Souvent, les niveaux seront faciles, mais les boss de fin de niveaux seront des défis plus grands. Ils vous attaqueront de plusieurs façons et vous devrez apprendre leurs attaques pour bien les éviter. J’ai eu des problèmes sur un boss en particulier où j’ai dû mourir des dizaines de fois. Il y a une séquence qui me faisait tomber dans le vide et je mourrais instantanément. Il suffisait d’utiliser la corde à un endroit précis pour éviter l’attaque, mais ce n’était pas clair que l’on pouvait s’accrocher à cet endroit. Sinon la frustration vient de notre propre incompétence, le jeu n’est pas sans pitié et si on meurt, c’est notre faute.

Un des boss du jeu. Il se promène entre l’avant et l’arrière-scène comme des boss dans contra. @Zenovia interactive

Un style appréciable

Steel Assault est bien réussi côté sonore. La trame sonore est très bonne. Rythmée et motivante, je l’ai beaucoup aimée. Les effets sonores ne sont pas mauvais, mais rien d’extraordinaire non plus. La force du jeu est clairement son style graphique et sa jouabilité. Parlant de style graphique, la ligne de balayage avec les bords arrondis comme sur une vieille télévision est très réussie. La conception des niveaux et des boss est très belle et c’était vraiment plaisant sur les yeux. Plusieurs nuances de couleurs, les villes abandonnées sont superbes, bref, c’est très réussi. Je ne m’éterniserai pas sur les points techniques et vous allez comprendre pourquoi.

On achète ?

Encore une fois, je vais revenir sur ce point. Steel Assault est trop court. À quoi bon être aussi beau, aussi rythmé et aussi amusant si ce n’est que pour durer 30-40 minutes et coûter 20$. Ça aurait dû durer 4-5 fois ce temps et ça aurait été un classique instantané, mais là, on termine le jeu et on se dit “ah bon…”. On recommence un peu plus dur, on essaie le mode arcade, mais c’est tout. Pas de classement en ligne pour la rapidité des niveaux ou de système de points. C’est juste… terminé. Certains trouveront leur compte en tentant de terminer le jeu le plus rapidement possible, mais pour le commun des ours, ça tombe à plat. J’ai confiance que Zenonia Interactive saura rebondir, il y a trop de qualités pour que ça ne s’arrête là. Les niveaux se font vite, sont justes et sont réellement amusants. Les boss de fin de niveaux sont excitants et beaux, mais pas assez pour sauver le jeu.

Souhaitons-leur un peu plus de budget et d’ambition pour leur prochain titre !

J’aime

  • La tyrolienne qui ajoute une belle mécanique
  • Les boss qui sont bien faits
  • Le côté artistique du jeu est parfait

J’aime moins

  • La durée du jeu
  • Peu de raisons de le refaire

La copie de Steel Assault a été fournie par Tribute Games.

Steel Assault

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Mérites mieux...

Dommage, mais le jeu est tout bonnement trop court. Le prix est bas, à environ 20$ avec taxes, mais même à ça, c'est beaucoup trop court.

À propos de Olivier Grondines

Fanatique des jeux vidéo depuis le premier 386 familial. Cinéphile à temps partiel. J'adore me plonger dans tout ce qui se considère comme jeux vidéo même si mon coeur réside dans le rétro !

Aussi à voir...

Windjammers 2

Windjammers 2 : enfin une suite au jeu de sport culte !

Windjammers est un jeu de sport assez unique qui a été introduit aux arcades en …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.