Guides-cadeaux pour Noël 2022

Relayer – Un RPG stratégique avec des super robots… une bonne recette ?

Les SRPGs sont un genre particulier de jeux de rôle. Comme l’acronyme le dit, ils sont stratégiques et à travers le temps, plusieurs titres ont défini ce genre. On pense surtout à des classiques comme Shining Force et Fire Emblem qui ont aidé à le faire connaître. Il semble y avoir une petite résurgence récemment de ce genre et franchement, ça fait mon bonheur. C’est un type de jeu vidéo qui teste vos habiletés à gérer un groupe de héros sur un champ de bataille et de remporter la victoire, tout en essayant d’avoir le moins de pertes possibles. La plupart de ces jeux vous permettent aussi d’avoir une panoplie de guerriers différents avec des talents modifiables. Jusqu’à aujourd’hui, je n’avais pas vu un SRPG avec des robots au style manga et anime comme dans Relayer. Étant moi-même un adepte des “mecha” animes, je me suis dit que ça devait être une formule parfaite pour un jeu très divertissant. Mais est-ce vraiment le cas ? J’avais hâte de le savoir durant mon test.

  • Studio de développement : Kadokawa Games
  • Éditeur : Clouded Leopard Entertainment
  • Plateformes disponibles : PlayStation 4, PlayStation 5
  • Plateforme de test : PlayStation 4
  • Classement : T pour adolescents
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu
Relayer
Ouais… C’est gros comme ça.

Un SRPG… à petite échelle

Après plusieurs heures de test, ce n’est pas vraiment à quoi je m’attendais. Commençons par ce que le jeu nous offre dans sa jouabilité. Relayer commence très lentement avec peu de troupes à votre disposition. Personnellement, je suis habitué à jouer à des SRPGs à grande échelle avec environ une douzaine de troupes que vous pouvez déployer (et parfois même plus). J’ai été surpris à quel point les cartes sont petites et vous vous battez avec deux ou quatre personnages au début. C’est très peu. Après plusieurs chapitres, vous aurez plus de personnages dans équipe. De plus, parfois sur certains niveaux, vous aurez des alliés surprises qui pourront vous aider. Toutefois, les cartes vont rester pratiquement les mêmes, mais avec des décors différents. Le terrain est toujours “plat” (même si vous êtes dans l’espace) et il n’y a presque pas d’obstacles. Ce qui ne complique pas les choses quand vient le temps d’engager l’ennemi. Est-ce une bonne chose ? À vous d’en juger. Les batailles sont donc très simples et souvent très courtes. Il n’y a pas beaucoup de place à la stratégie, sauf pour quelques éléments.

Relayer
Un exemple des animations géniales quand on attaque ou on se défend.

Coupez ou tirez

Chaque personnage possède une classe qu’il peut améliorer au fil du temps et aussi la faire évoluer. Vous pourrez après plusieurs combats ajouter des habiletés à ceux-ci. Certains vont plutôt maîtriser une arme de proximité (comme une épée) ou une arme de distance (comme un fusil d’assaut). C’est là que la stratégie va s’appliquer. Puisque votre personnage a le même type d’arme que votre adversaire, celui-ci pourra immédiatement riposter à l’attaque, et vice-versa. Donc il est préférable que quelqu’un avec une épée attaque un ennemi avec un fusil, car celui-ci ne pourra pas riposter.

Ce que j’aime, c’est qu’il est possible qu’un de vos personnages puisse enclencher une attaque “backstab” (frappé par derrière), si l’ennemi est entre deux de vos attaquants avec des épées. La case sera identifiée avec un “B” pour vous laisser savoir que si vous attaquez, l’autre derrière attaquera aussi. Cela peut donc facilement détruire un ennemi en une seule action.

Vos personnages ne pourront qu’évoluer trois fois. Quand vous aurez acquis toutes les habiletés pour une classe, on vous donnera le choix entre deux nouvelles classes. Vous devrez donc vivre avec votre choix, mais cela ne vous empêche pas, dans une autre partie, d’essayer l’autre. Ça ajoute donc une bonne rejouabilité au jeu.

Relayer
Rien à reprocher aux graphismes.

Comme dans les “mecha” animes

J’ai été impressionné par la qualité des graphismes et aussi des animations. Chaque fois que vous initiez un combat contre un ennemi, vous verrez une animation qui montrera votre personnage dans son super robot en train d’attaquer. J’ai trouvé les animations très dynamiques, très cool et divertissantes à regarder. Oui, c’est vrai qu’après un certain temps, elles deviendront répétitives. Cependant, cela ne m’a pas dérangé de les revoir. Si vous aimez des trucs comme Gundam, vous devriez aussi apprécier. Il est possible de sauter ces animations si jamais vous en êtes lassé.

Relayer
Ah oui… je me souviens d’il y a 100 millions d’années, comme si c’était hier…

Si vous aimez les romans visuels…

Si vous aimez les romans visuels, vous aimerez peut-être l’histoire. Moi, j’ai eu de la difficulté à aimer. Les séquences d’histoire se déroulent avec des dessins des personnages qui sont animés de façon très rudimentaire. Comme dans la plupart des “visual novel”, si vous connaissez le genre. Personnellement, je ne suis pas un adepte. Les séquences peuvent être très longues et heureusement qu’il y a un bouton pour faire avancer rapidement celles-ci. Sans divulgâcher, il y a des éléments dans l’histoire que j’ai trouvé ridicules. Certains personnages sont irritants aussi. Je dois dire qu’il y a des éléments intéressants comme à propos des “Relayers”, les “Starchildren” et la fameuse catastrophe provoquée avec la gravité. Mais je n’ai pas réussi à accrocher, donc j’ai souvent passé mon temps à sauter l’histoire.

Moi, ce qui m’intéresse, ce sont les séquences de jeu sur le terrain. Cependant, elles sont tellement courtes qu’on dirait que ce jeu est principalement un roman visuel et qu’on a soupoudré un peu de SRPG ici et là pour combler les trous. J’aurais peut-être été plus intéressé à l’histoire si elle avait été présentée d’une manière différente.

De plus, j’ai trouvé les performances des doubleurs en anglais assez faibles. Pourtant, plusieurs d’entre eux sont des doubleurs expérimentés et talentueux. Sauf que la qualité du son est souvent mauvaise. On dirait, par moments, qu’ils ont peur d’élever la voix. Il semble aussi y avoir eu un manque de direction pour le jeu des acteurs. Bref, les performances sont décevantes et ça m’a fait décrocher rapidement. Je recommande donc le doublage japonais accompagné des sous-titres anglais.

Malheureusement, il n’y a pas de traduction ni de doublage français. En tout cas, pas pour le moment, mais les développeurs ont annoncé qu’il y aura des traductions en plusieurs autres langues, dont le français, avec une mise à jour éventuelle.

Relayer
Un robot qui manque de tact et qui prend plaisir à mettre son maître dans l’embarras…

Un bel effort

Je ne peux pas blâmer les développeurs d’avoir essayé de faire un SRPG avec des super robots. L’idée est très bonne et, sur papier, elle semble très intéressante. Le jeu n’est vraiment pas mauvais, mais il aurait pu être tellement mieux. Si vous n’êtes pas un habitué des RPGs stratégiques, vous devriez vous sentir assez à l’aise avec Relayer. Avec des niveaux petits et non compliqués, vous ne vous sentirez pas trop envahi. Car il est vrai que dans certaines situations, on pourrait ne pas savoir où donner de la tête. Mais vu que les équipes et les ennemis sont réduits à de petits nombres, on évite la panique. Cependant, j’aurais quand même aimé voir des niveaux plus complexes et avoir un nombre de coéquipiers plus grand.

Je répète : j’aurais aimé qu’on mette plus d’accent sur les batailles. Oui, il faut bien avoir une histoire développée, mais de la manière qu’elle est faite, comme un roman visuel, je n’ai pas été séduit. Ce qui fait que j’ai été plus porté à sauter ces moments. Pourtant, c’est un élément où clairement on a mis beaucoup d’efforts sur l’écriture, mais pas sur sa présentation.

Malgré tout, ceux qui cherchaient depuis un bout de temps un nouveau RPG stratégique devraient apprécier ce jeu. Les adeptes de super robots japonais devraient aussi bien aimer.

Relayer
On a quand même droit à de belles prises de vue dans ce jeu.

J’aime

  • Les animations spectaculaires quand vous engagez un combat
  • Les graphismes et la musique sont superbes en général
  • Enfin un nouveau SRPG, un genre pas assez exploité

J’aime moins

  • Les niveaux sont de petites tailles, trop simples et ennuyeux
  • Trop peu de troupes à votre disposition
  • L’histoire dévoilée en roman visuel est difficile à s’y intéresser
  • La qualité du doublage (autant pour le son que pour le jeu d’acteurs) en anglais est très douteuse

La copie numérique de Relayer a été fournie par Clouded Leopard Entertainment.

Relayer

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Correct

Un mélange de roman visuel avec de la jouabilité d'un SRPG. Bon pour ceux qui aiment les "mecha" animes et qui veulent un nouveau RPG simple à jouer.

À propos de Yannick Faucher

Quand je ne suis pas en train d'écrire, je joue à des jeux vidéo. Si je ne joue pas, je regarde des dessins animés américains ou japonais. Sinon, je lis des bandes dessinées de super-héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire ma soif de geek. C'est ma passion, c'est dans mes veines.

Aussi à voir...

V3_Cover

Victoria 3 : au coeur de la révolution industrielle

L’année est 1836. D’ici quelques mois, le roi du Royaume-Uni William IV passera l’arme à …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.