Pupperazzi : est-ce un jeu qui a véritablement du chien ?

Pupperazzi est un jeu où vous pouvez mettre votre amour pour les canidés à l’épreuve. Vous vous retrouverez dans un endroit où il y a énormément de chiens qui ne demandent qu’à être pris en photo ! Explorez votre environnement et cataloguez le meilleur ami de l’homme afin d’avancer dans votre carrière tout en améliorant votre appareil photo. Découvrirez-vous toutes les races de chiens se trouvant dans les environs ?

  • Studio de développement : Sundae Month
  • Éditeur : Kitfox Games
  • Plateformes disponibles : PC, Xbox One
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : E
  • Prix : 19,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Pupperazzi

Photographiez-les tous !

Après tout, le but principal de Pupperazzi, c’est de photographier tout plein de chiens ! Vous aurez d’ailleurs l’occasion de garnir votre catalogue durant votre partie. Puisqu’il n’y a pas d’objectif précis, vous vous doutez que le fait de cataloguer les animaux, leurs réactions ainsi que certains événements liés à nos amis les canidés est une façon d’avancer dans ce jeu. Bref, lorsque vous prendrez des clichés de ces adorables petites boules de poils, vous pourrez ensuite les publier sur les réseaux sociaux afin de gagner en notoriété. Cela vous offrira de nouveaux objectifs ainsi que de nouveaux lieux ou encore, des accessoires pour votre appareil photo.

Sinon, j’avoue que j’aurais aimé avoir accès à plus de races de chiens. Peut-être qu’il aurait été intéressant d’avoir un catalogage à faire en lien avec cela. Aussi, nous aurions pu avoir des informations concernant les races dont nous capturions le portrait. Cela aurait été vraiment intéressant d’en apprendre davantage sur les chiens tout en s’amusant à les trouver dans ce vaste environnement coloré. En gros, un peu comme pour le Pokédex dans Pokémon, il aurait été intéressant de pouvoir tourner les pages de notre catalogue. Bref, j’ai trouvé que c’était un élément qui aurait rendu le jeu d’autant plus amusant.

On a vite fait le tour

En tout, il y a cinq emplacements à déverrouiller. Vous aurez accès au phare, à la plage, à la grande ville, au campement et à la lune. Quatre températures ou moments de la journée sont disponibles pour chaque endroit que vous pourrez visiter, sauf le dernier, bien évidemment. Il s’agit du jour, du coucher de soleil, de la nuit et d’une température pluvieuse. Chaque moment de la journée et chaque endroit vous offrira des objectifs à réaliser. Certains seront très simples, alors que pour d’autres, vous aurez besoin de vous casser un peu la tête afin de comprendre ce que vous devez faire. Mais au final, on s’en sort généralement bien.

Le problème de Pupperazzi, c’est que j’ai rapidement fait le tour des objectifs et des emplacements. Le catalogue fut complété à une vitesse folle et je me suis rapidement retrouvée sans rien à faire. J’avais alors à peine deux heures de jeu, ce qui en fait une durée de vie tout à fait médiocre. J’ai donc décidé d’augmenter un peu mon temps de jeu en tentant de faire les succès de Pupperazzi. Je n’ai pas trop eu de difficulté à obtenir le 100 %. Finalement, j’ai atteint 4,6 heures de jeu. J’ai littéralement tout fait. Ouvrir de nouveau le jeu ne me donnerait aucune satisfaction puisqu’il n’y a absolument plus rien à faire. La durée de vie est un peu triste. On pourrait résumer en disant que le jeu équivaut à cinq dollars de l’heure, non ?

Pupperazzi

Tout de même amusant et adorable

Malgré la durée de vie un peu triste, Pupperazzi, globalement, est vraiment très mignon. Coloré, le jeu m’a quand même arraché quelques sourires. On pouvait y voir des chiens habillés. Les canidés semblent dominer les zones, tandis que les humains sont un peu plus effacés. Les animaux conduisent des véhicules comme des voitures ou encore, des vélos. C’est plutôt drôle à regarder. Ils font des châteaux de sable, de la planche à roulettes ou encore, du surf. J’ai trouvé plusieurs situations cocasses et très étranges. J’ai aussi pu observer un vaisseau spatial, tandis que l’instant d’après, je caressais un adorable chien extraterrestre sur la lune.

La personnalisation de l’appareil photo n’est pas très utile. Je n’ai pratiquement utilisé les filtres que pour les missions que je devais effectuer avec ceux-ci. En dehors de cela, j’utilisais l’appareil photo de base. J’ai trouvé plutôt amusant le fait de pouvoir lancer des aspirateurs robots un peu partout dans la carte, regardant machiavéliquement les chiens courir comme de petits enfants apeurés. Aussi, vous pouvez, si vous le souhaitez, habiller les animaux avant de les prendre en photo.

Pupperazzi

En conclusion

Pupperazzi est un jeu adorable pour les amoureux des chiens tels que moi-même. Je possède une croisée dalmatien et une petite chihuahua à la maison, alors je me suis amusée à traquer ces deux races dans le jeu afin de trouver des copies pixelisées de mes deux amours. Plusieurs scènes mignonnes à souhait et d’autres, un peu plus cocasses m’ont réchauffé le cœur durant ma session de jeu, mais pas assez pour que je l’ouvre de nouveau, après avoir rédigé cet avis. Le jeu n’est pas mauvais en soi, mais nous avons rapidement fait le tour après deux ou quatre heures de jeu, ce qui est vraiment dommage. On aurait peut-être aimé avoir plus de lieux et d’objectifs. Cela aurait considérablement augmenté la durée de vie.

Pupperazzi est donc parfait pour les gens qui veulent jouer à un jeu sans se prendre la tête. Totalement détente, ce titre saura aider vos angoisses en vous faisant passer un moment paisible devant votre ordinateur. Essayez de ne pas sourire en voyant un chien faire du vélo ou en voyant une meute effrayée s’enfuir d’un aspirateur robot. C’est impossible. Le titre est tout de même abordable, mais ne vous attendez pas à pouvoir y jouer des heures et des heures. Vous aurez vite fait le tour. Vous pouvez d’ailleurs découvrir l’article de mon collègue David qui a, lui aussi, eu l’opportunité de tester Pupperazzi grâce à Kitfox Games, il y a quelques mois.

J’aime

  • Les chiens
  • Les moments cocasses et adorables

J’aime moins

  • La durée de vie
  • Le manque de races

La copie de Pupperazzi a été fournie par Kitfox Games.

Pupperazzi

Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Pawdorable !

Le but ? Tout simplement, il faut prendre des photos de chiens. Ça ne peut donc pas être mauvais.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Two Point Campus : Space Academy – L’arrivée des cadets de l’espace

Two Point Campus : Space Academy est disponible depuis le 6 décembre 2022. L’extension offre aux …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.