Pokémon Épée et Bouclier : une aventure charmante, mais trop accessible

Première réelle aventure de la série sortie sur Nintendo Switch, Pokémon Épée et Bouclier était très attendue. Après la déception que certains joueurs ont vécue avec Pokémon Let’s Go, plusieurs avaient envie de retrouver les bons vieux combats dans les hautes herbes ! La capture, c’est bien, mais avec de la baston, c’est encore mieux ! Avec la nouvelle génération qui est de la partie, que doit-on penser de ce dernier épisode d’une des séries les plus populaires de Nintendo ?

  • Studio de développement : Game Freak
  • Éditeur : Nintendo / The Pokemon Company
  • Plateformes disponibles : Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : E
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu

De nouvelles créatures

Nous découvrons donc la région de Galar qui est fortement inspirée du Royaume-Uni. Dans ce nouveau beau de pays, nous faisons la rencontre de nouveaux Pokémon. La huitième génération fait bel et bien son entrée dans ce nouvel épisode de la série. Malheureusement, on compte peu de Pokémon parmi cette génération. Les formes Galar des Pokémon de Kanto augmentent un peu la nouveauté au niveau des créatures à capturer. Malheureusement, encore une fois, le nombre est plutôt faible. On aurait aimé en découvrir plus, c’est certain ! Nous débutons donc l’aventure, comme toujours, avec le choix de notre premier compagnon de voyage. Dans Pokémon Épée et Bouclier, vous devrez choisir entre Grookey, l’adorable singe de type plante, Scorbunny, l’énergique lapin de feu ou encore, Sobble, le petit lézard de type eau.

Les formes Dynamax et le défi des arènes

Une autre nouveauté fait son apparition avec la huitième génération : les formes Dynamax. Il s’agit d’un phénomène se produisant dans certaines parties de la région permettant aux Pokémon de Galar de prendre une apparence gigantesque. Ainsi, le Pokémon gagne en puissance. Durant votre aventure, vous aurez la possibilité d’attraper ces formes spéciales en combattant des raids, seul ou avec des amis. Après le combat d’équipe, vous aurez la possibilité de capturer le Pokémon géant. Croisez les doigts car vous n’aurez qu’une seule chance de capturer ledit Pokémon ! Par ailleurs, vous ne pourrez pas dynamaxer vos Pokémon n’importe où et n’importe quand. Lors des raids, il vous sera possible d’utiliser les formes gigantesques de vos Pokémon. Lors des combats d’arène aussi.

D’ailleurs, les combats d’arène ont bien changé ! Désormais, il s’agit plutôt d’un sport, si je puis appeler cela ainsi. Les dresseurs combattront les champions lors de matchs diffusés à la télévision. Le tout se déroule dans un stade où une foule vous observe, comme lors des compétions sportives. L’ambiance est au rendez-vous ! C’est plaisant et ça change des traditionnels combats d’arène que nous connaissons.

Les Terres Sauvages

Une autre nouveauté bien appréciée dans Pokémon Épée et Bouclier : les Terres Sauvages. Pour la première fois, le jeu nous offre une vaste carte où il nous est possible d’explorer et de capturer des tonnes de Pokémon et ce, en toute liberté ! Ou presque. En réalité, nous avons des limitations lors des captures. Par exemple, vous ne pourrez pas attraper des Pokémon de niveau 60 si vous ne possédez qu’un seul badge. Celui-ci sera, évidemment, trop puissant pour vous. Bref, dans les Terres Sauvages, les Pokémon sont visibles sur la carte. Dans les herbes, nous avons toujours ces Pokémon qui nous attaquent par surprise, mais il est vraiment plaisant de voir les créatures se pavaner dans certaines zones, selon leur type et aussi, en fonction de la météo ambiante.

Plusieurs ont été déçus par rapport au Pokédex. Dans Pokémon Épée et Bouclier, toutes les créatures existantes ne sont pas disponibles. On passe d’environ 800 monstres existant contre à peu près 400 qui sont obtenables. D’ailleurs, lorsque vous arpenterez les Terres Sauvages, il vous sera possible de croiser vos amis sur la carte, en local ou encore, en ligne. Néanmoins, sachez qu’en ligne, j’ai rencontré quelques bogues vu le nombre de personnes qui se trouvaient dans les Terres Sauvages à mes côtés. Rien de dramatique, cela dit. Cela n’a pas gâché mon expérience de jeu.

Un peu trop accessible

Le réel problème avec ce jeu, c’est le niveau de difficulté. Honnêtement, les combats sont très faciles. La montée de niveau se fait très rapidement, surtout sur les Terres Sauvages où les combats se font sans limite. Nous obtenons de l’expérience lors des captures et des combats. Tous les Pokémon dans votre équipe gagnent de l’expérience, même s’ils n’ont pas participé à la baston.

Ensuite, vous gagnez aussi de l’expérience lorsque vous jouez avec votre Pokémon dans le camping ou en lui cuisinant du curry. De plus, avec le rival qui ne choisit pas l’élément vous désavantageant dès le début de l’aventure, cela ne fait qu’augmenter la facilité lors des affrontements. Car oui, depuis Pokémon Soleil et Lune, notre rival prend le Pokémon contre lequel notre compagnon aura de la facilité à gagner, ce qui n’était pas le cas avant. De plus, je sais que ce n’est pas nouveau, mais parlons de l’amour ! Si votre Pokémon vous aime, il peut esquiver des attaques ou survivre alors qu’il aurait dû perdre. C’est dommage, car ça facilite énormément les combats. J’aurais aimé pouvoir désactiver cette fonction ! Bref, vous l’aurez compris, la montée de niveau est très facile dans Pokémon Épée et Bouclier ! Et pour cette raison, le jeu est très facile.

En conclusion…

J’aime le fait de pouvoir personnaliser mon avatar comme dans les précédents jeux. L’histoire est un peu niaise, comme toujours, mais vraiment bien. L’ambiance et les musiques m’ont donné l’impression d’être une véritable dresseuse. J’ai pris plaisir à capturer les nombreux Pokémon que l’on retrouve dans le jeu. Les nouvelles formes Galar sont très intéressantes. Les raids sont amusants entre amis. On prend plaisir à les chasser dans les Terres Sauvages ! Bref, j’ai beaucoup de plaisir en jouant à Pokémon Épée et Bouclier. Son plus gros point faible : sa facilité. On aurait peut-être aimé des détails un peu plus travaillés. Notamment, au niveau des Terres Sauvages. Par exemple, l’herbe qui n’est pas très jolie visuellement. L’animation des Pokémon aurait pu être améliorée aussi, mais cela ne m’a pas plus dérangé que cela, au final.

J’aime

  • Les raids
  • Les Terres Sauvages
  • L’ambiance des arènes
  • La personnalisation de l’avatar
  • Les formes régionales de Galar
  • Les Pokémon qui sont visibles avant de les affronter

J’aime moins

  • Le niveau de difficulté
  • Le Pokédex qui n’est pas entier
  • Les quelques bogues rencontrés en ligne
  • Le manque de nouvelles formes régionales
  • Le fait qu’il n’y ait pas beaucoup de Pokémon pour la nouvelle génération

La copie de Pokémon Bouclier a été fourni par Nintendo pour cette critique.

Pokémon Épée et Bouclier

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Magnifique !

Malgré son manque de difficulté et l'absence de plusieurs Pokémon dans le Pokédex, ce nouvel épisode mérite grandement sa place dans votre bibliothèque de jeu !

User Rating : Be the first one !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

The Outer Worlds – Beaucoup de plaisir, d’humour et d’absurdité parmi les étoiles !

The Outer Worlds est un jeu de rôle et d’aventure se déroulant dans un système …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.