Pokémon Let’s Go : de la pure nostalgie

Pokémon, c’est indémodable ! Que vous ayez visionné la série, joué aux cartes ou affronté vos amis à l’aide de vos Game Boy, beaucoup de personnes de notre génération ont aimé ou au moins connu la série culte qu’est Pokémon. Pour la première fois, Nintendo nous offre la possibilité de vivre l’aventure sur une console de salon. Avec son graphisme amélioré et sa musique retravaillée, Pokémon Let’s Go saura certainement charmer les nostalgiques comme les nouveaux amateurs. Annoncé une semaine avant l’E3 2018, Pokémon Let’s Go aura bien fait parler et ce, jusqu’à sa sortie.

  • Éditeur : Nintendo | Game Freak
  • Développeur : The Pokémon Company
  • Style : Jeu de rôle | Aventure
  • Modes : Solo | Multijoueur local | Multijoueur en ligne
  • Classification ESRB : E
  • Plateforme : Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Date de sortie : 16 novembre 2018
  • Site officiel

Un retour aux sources un poil trop facile ?

Il ne faut pas voir Pokémon Let’s Go comme un remake de Pokémon Jaune, mais plutôt comme un hommage. L’histoire est sensiblement la même avec quelques ajouts, mais c’est ainsi que le jeu nous était présenté. Étant donc grandement inspiré de Pokémon Jaune, les nostalgiques auront un réel plaisir à arpenter les villes de notre enfance, à capturer les Pokémon de la première génération, à affronter la (pas vraiment) redoutable Team Rocket, mais aussi, à rencontrer les héros de cette génération, soit Red, Blue et Green.

Par le passé, Nintendo nous a offert l’incontournable Pokémon Jaune, dans lequel nous devions débuter l’aventure avec Pikachu qui ne semblait pas réellement ravi, de son côté. Bref, nous suivions les traces de Ash, le héros de la série télévisée. Dans cette nouvelle version, Pikachu semble, au contraire, très heureux de se joindre à notre dresseur. De plus, il nous est possible de débuter l’aventure avec Eevee, l’adorable Pokémon aux multiples évolutions. C’est super de voyager aux côtés de Pikachu ou d’Eevee !

Néanmoins, on s’ennuie rapidement car ces deux Pokémon sont beaucoup trop puissants. Ils ne veulent certes pas évoluer, mais cela ne les handicape pas réellement, puisqu’ils possèdent des attaques que les autres Pikachu et Eevee ne peuvent pas maîtriser. Ces techniques rendent notre Pokémon de départ beaucoup trop puissant. Il faut de plus ajouter à cela le fait que nous obtenons beaucoup trop d’expérience en capturant des créatures. Bref, la nostalgie est réussie, mais le niveau de difficulté lui, n’est pas au rendez-vous.

Le nouveau système de capture

S’il y a bien une chose qui me faisait peur avant même d’avoir le jeu en main, c’était bien le système de capture. Inspiré de Pokémon GO, nous voyons les Pokémon sauvages se balader sur la carte. Il faut entrer en collision avec eux afin de déclencher la capture. Un cercle grandissant, puis rapetissant se forme autour du Pokémon et nous devons tout simplement lancer la pokéball dans le centre du cercle, afin d’avoir plus de chances d’obtenir la petite bête. Il est aussi possible de leur donner des baies afin de faciliter la capture. Bref, vous l’aurez compris, c’est à ce niveau une copie de Pokémon GO. Et bien sûr, cela élimine la partie où nous devions combattre le Pokémon afin de l’affaiblir.

De plus, ce nouveau mode de capture facilite (un peu trop) l’obtention d’expérience. En effet, si avant nous devions travailler pour augmenter de niveau, maintenant, il serait presque préférable d’éviter les captures afin de ne pas être trop puissant. Ceci augmente ainsi un peu la difficulté du jeu. Que le joueur le veuille ou pas, ses Pokémon gagnent rapidement de l’expérience après chaque capture. Les six créatures présentes dans votre équipe en gagnent de façon simultanée. Cette façon de progresser sera néanmoins intéressante lorsqu’il faudra affronter les experts. Intéressante certes, mais c’est rapidement ennuyant, surtout lorsqu’il faut développer un Caterpie jusqu’au niveau 70, puis un Metapod…

Avec ce nouveau mode de capture, nous avons les chaînes. En capturant, par exemple, des Pikachu sans arrêt, vous augmentez la possibilité de croiser une version chromatique de Pikachu. Lorsqu’on a terminé la ligue, en plus des experts, on peut donc chasser facilement les Pokémon chromatiques. Un peu trop facilement. Du moins, ce n’est peut-être que mon avis, mais je trouvais cela plus amusant de croiser un Pokémon chromatique par hasard, plutôt que de le chasser ainsi. D’autant que c’est vraiment facile. Cela enlève le petit côté rare qu’avaient les Pokémon chromatiques. Et pour cette raison, j’en suis déçue.

Un réel plaisir pour les petits et les grands !

Le système de capture et les attaques du Pokémon de départ qui rendent le jeu beaucoup trop facile peuvent avoir un certain intérêt pour les jeunes enfants voulant découvrir la série. D’ailleurs, l’option permettant à un deuxième joueur de rejoindre la partie est parfaite pour cela. À l’aide de son avatar, il vous accompagnera et pourra même combattre à vos côtés. Autrement dit, c’est l’idéal pour un jeune découvrant la série ou pour tenter d’initier un de vos amis. De toute façon, avec la progression rapide et le Pokémon de départ très puissant, un débutant ne devrait pas avoir de mal à comprendre les bases de la série si Pokémon Let’s Go est le premier titre auquel il touche.

La personnalisation de notre Pokémon de départ est quant à elle aussi amusante pour les petits que pour les grands ! Vous avez toujours rêvé de mettre de mignons petits chapeaux à votre Pikachu ? Et bien, c’est maintenant possible ! Nous pouvons habiller notre Pokémon de départ ainsi que notre avatar. Pour le héros, les options sont bien moins poussées que ce que l’on pouvait faire lors des derniers jeux. Notamment, nous pouvions changer la coupe ainsi que la couleur de nos cheveux, mais aussi la couleur des yeux. Dans Pokémon Let’s Go, nous choisissons un avatar de base et nous ne pouvons, par la suite, que choisir les quelques éléments de la tenue de celui-ci. C’est-à-dire, les souliers, le sac, le haut, le bas, le chapeau et les accessoires du visage.

Au niveau de la bande sonore et des graphismes, le jeu est un réel plaisir pour nos yeux et nos oreilles. On peut voir une belle évolution par rapport à ce que pouvait nous offrir la Nintendo 3DS, graphiquement parlant. Le fait de pouvoir rejouer à la version Pokémon Jaune en 3D est aussi un gros plus. Et bien sûr, la musique originale est présente, mais dans une version retravaillée et cela ne peut que nous enchanter.

En conclusion…

Que vous soyez un débutant ou que vous suiviez la série depuis ses premiers pas, Pokémon Let’s Go est un incontournable. Certes, il a quelques défauts, mais étant le premier d’une, j’ose l’espérer, longue lignée de jeux à venir sur la Switch, nous pouvons voir l’amélioration graphique que nous offre cette merveilleuse console. On voit largement la différence entre la Nintendo 3DS et la Switch. Les enfants, tout comme les débutants, prendront du plaisir à découvrir la série par eux-mêmes ou avec l’aide d’un proche grâce au mode multijoueur. La nostalgie est présente pour les connaisseurs, mais la facilité du jeu est certainement le plus gros défaut de Pokémon Let’s Go. Malgré tout, pour les possesseurs de la console, mais aussi pour les amateurs de la série, c’est définitivement un jeu à posséder dans sa collection.

J’aime

  • L’animation réussie
  • La facilité pour les petits
  • La musique retravaillée
  • Les nouveautés qui sont bien intégrées
  • La nostalgie qu’apporte chaque session de jeu
  • Le fait de pouvoir coiffer et habiller son Pokémon de départ
  • Le mode multijoueur qui permet facilement à un parent de montrer la série à son enfant

J’aime moins

  • Le système de capture
  • La facilité pour les grands
  • L’absence des talents et d’objets à tenir
  • Le fait qu’il y ait beaucoup trop de « farming » pour affronter les experts
  • Le Pokémon de départ qui possède des capacités vraiment trop puissantes

La copie du jeu Pokémon Let’s Go Pikachu a été payée par l’auteure.

Pokémon Let's Go

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Très bon !

Attrapez-les tous (même en forme chromatique) ! Il y a beaucoup de choses à faire dans Pokémon Let's Go sans compter l'histoire principale. Vous ne vous ennuierez pas rapidement. Il s'agit d'un jeu à posséder si vous aimez le genre.

User Rating : Be the first one !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Graveyard Keeper : dans la peau d’un croque-mort

Graveyard Keeper est un jeu de gestion plutôt original disponible sur PC et Xbox One. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.